Accueil Afrique Sénégal : Khalifa Sall libéré après une grâce présidentielle

Sénégal : Khalifa Sall libéré après une grâce présidentielle

Sénégal : Khalifa Sall libéré après une grâce présidentielle

Libération de Khalifa Sall – l’ancien maire de la ville de Dakar avait été amis aux arrêts suite à des soupçons de malversations financières. Placé sous mandat de dépôt, l’ex-maire et aussi député avait été conduit à la Maison d’arrêt de Rebeuss, en attendant la fin de son procès. A l’issue de son procès, il sera condamné à 5 ans de prison ferme. Plusieurs collaborateurs de l’ancien maire de la ville de Dakar seront écroués à l’occasion de son jugement, en l’occurrence l’ancien directeur administratif et financier de ladite mairie. Pressenti comme un candidat à la présidentielle de février 2019, l’ex-maire devra renoncer à ses ambitions politiques, en raison de a condamnation. Sa libération surprise par une grâce présidentielle suscite diverses réactions au Sénégal.

Après deux ans de détention, Khalifa Sall est enfin un homme libre. L’ancien maire de la ville de Dakar a été libéré dans la journée du dimanche après avoir bénéficié d’une grâce présidentielle. Ecroué à la maison d’arrêt de Rebeuss pour malversation financière, l’ancien député sénégalais était l’un des plus importants soutiens de Macky Sall lors de la présidentielle de 2012 face à l’ancien président Abdoulaye Wade. La condamnation de l’ancien maire il y’a deux ans avait suscité de nombreuses polémiques au sein de la classe politique sénégalaise. Certains le voyaient comme un adversaire de taille contre l’actuel président sénégalais pour la présidentielle de février 2019. Mais l’ancien maire de Dakar a dû renoncer à sa candidature, en raison de sa condamnation pour détournement de fonds dans les caisses de la mairie.

C’est aux alentours de 21h que Khalifa Sall a quitté la maison d’arrêt de Rebeuss pour son domicile familial, après deux ans de détention. Révoqué suite à des accusations de malversation financière, l’ancien maire de Dakar a été condamné il y’a deux ans à cinq ans de prison ferme, à l’issue de son procès. Le DAF de la mairie de Dakar, Mbaye Touré, avait lui aussi été condamné lors du jugement de l’ancien maire de Dakar. Tout comme Khalifa Sall, Mbaye Touré est depuis dimanche un homme libre, suite au décret de grâce présidentiel pris par Macky Sall. Les conseils de l’ancien maire de Dakar n’ont pas manqué de réagir à la libération de leur client, en prison depuis deux ans : «c’est un grand jour pour Khalifa Sall. Nous sommes allés le chercher à Rebeuss, il a pris ses bagages et a embarqué à bord du véhicule de notre confrère Demba Ciré Bathily. Nous avons formé des convois. Il y a d’autres qui ont d’ailleurs pris l’avenue Blaise Diagne.», a lancé Khoureychi Ba avant d’apporter quelques précisions sur une polémique concernant la grâce présidentielle accordée à Khalifa Sall : «Il a clairement dit qu’il n’a envoyé personne pour négocier sa libération. Ses avocats n’ont pas demandé de grâce… s’il y a un avocat qui ne fait pas partie de son pool de conseils qui affirme avoir introduit une demande de grâce, cela n’engage que lui. Même s’il était emprisonné pour une durée de 100 ans, il ne va jamais demander une grâce», a poursuivi le conseil de l’ancien maire de Dakar.

> Lire aussi  L'Afrique a un nouveau Roi

Premières réactions politiques

Candidat malheureux au second tour de la présidentielle de février 2019, Ousmane Sonko a réagi sur son compte Twitter à la libération de Khalifa Sall : «J’éprouve une joie immense à l’annonce de la libération de mon frère Khalifa Sall. Je me réjouis de savoir qu’il retrouvera incessamment l’affection des siens, dont il n’aurait jamais dû être éloigné. Je salue sa dignité et souhaite son rétablissement plein dans ses droits civiques». Pour le parti présidentiel, cette grâce présidentielle «s’inscrit dans la volonté du président de la République de décrispation et de consolidation de la paix sociale». La famille de l’ancien maire de Dakar a aussi accueilli avec ferveur cette libération : «Nous venons d’apprendre ça à travers les médias. Naturellement, nous rendons grâce à Dieu. Mais, on n’a jamais changé dans notre position. Khalifa Sall a beaucoup contribué pour la victoire de Macky Sall, en 2012».

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.