Accueil Afrique Guinée : Tiken Jah s’oppose au 3ème mandat de Condé

Guinée : Tiken Jah s’oppose au 3ème mandat de Condé

Troisième mandat en Guinée – Le pays est au bord du gouffre depuis plusieurs jours, suite aux intentions de modification de la Constitution guinéenne prêtées à Alpha Condé, l’actuel président de la République. Alors qu’il tend vers l’achèvement de son second quinquennat, le dirigeant guinéen envisagerait de modifier la constitution afin de briguer un nouveau quinquennat dans son pays, une ambition politique à laquelle s’oppose l’opposition guinéenne bien entendu. La semaine dernière, le bilan des manifestations anti-condé faisait était d’au moins six morts et plusieurs blessés. De nombreuses figures de l’opposition guinéenne auraient été interpellées lors des manifestations selon une annonce faite par Cellou Dalen Diallo, le principal opposant au régime de Condé.

Artiste engagé pour la cause du continent africain depuis des décennies, le chanteur ivoirien Tiken Jah Facoly a exprimé sa préoccupation sur les tensions en Guinée. Le chanteur ivoirien a décidé d’apporter son soutien au peuple guinéen pour dire non à un nouveau mandat de Condé. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, le reggaeman ivoirien a soutenu que si la réforme constitutionnelle en Guinée aboutissait, elle pourrait nourrir certaines idées dans les pays voisins, notamment en Côte d’Ivoire où Ouattara Alassane a annoncé une modification de la nouvelle Constitution adoptée il y’a seulement trois ans. Le dirigeant malien qui avait lancé le projet de réforme l’année dernière a finalement renoncé à modifier la Constitution malienne suite aux pressions dans les rues. C’est sur ces arguments que se fonde le chanteur ivoirien pour demander à la population guinéenne de barrer la route au troisième mandat que souhaiterait briguer Alpha Condé, à travers la réforme de la Constitution de son pays.

La Guinée est en proie à des tension depuis plus d’une dizaine de jours, suite au projet de modification constitutionnelle que souhaiterait lancer Alpha Condé. La semaine dernière des milliers de Guinéens ont pris d’assaut la capitale, érigeant des barricades dans plusieurs artères, pour crier leur mécontentement contre le pouvoir actuel et dire non au projet de modification de la Constitution. Et le peuple guinéen n’est pas seul dans cette lutte puisque le chanteur ivoirien Tiken Jah Facoly a décidé d’apporter son soutien à la population qui manifeste depuis plusieurs jours contre le troisième mandat de Condé. Dans une vidéo diffusée sur la toile, le reggeaman ivoirien a dévoilé les raisons pour lesquelles il s’opposait à cette modification constitutionnelle en Guinée, mais surtout en Afrique de l’ouest : «Cette vidéo pour dire non au 3ème mandat en Guinée Conakry. Je voudrais profiter aussi pour dire mes condoléances aux familles pendant cette marche de la semaine dernière, et dire à tous les soldats qui sont prêts à se battre contre le 3ème mandat que nous devons continuer le combat parce qu’il ne doit pas avoir de 3ème mandat en Afrique de l’Ouest». Pour le chanteur ivoirien qui s’oppose aussi au troisième mandat de Ouattara Alassane, si Condé réussit en Guinée, les pays voisins pourraient lui emboiter le pas : «Si ça passe en Guinée, la Côte d’Ivoire va essayer. Si ça passe en Côte d’Ivoire, le Sénégal va essayer ; et si ça passe au Sénégal, le Mali va essayer, etc. Donc, je pense que le combat des Guinéens aujourd’hui, c’est notre combat à nous tous. Donc, non au 3ème mandat».

Condé indécis sur son départ en 2020

«Pour le moment, il y a un débat en Guinée, moi j’observe. Ce qui est évident, le peuple guinéen est un peuple souverain et personne ne peut empêcher ce peuple guinéen de s’exprimer s’il veut s’exprimer. J’ai été élu par le peuple de Guinée, je n’ai de compte à rendre qu’au peuple de Guinée éventuellement au peuple africain. Donc je n’ai pas de compte à rendre à l’extérieur, je fais ce qui sera la volonté du peuple de Guinée, parce que c’est lui qui m’a élu grâce au peuple africain. Parce que lorsque j’étais en prison…Ce n’est pas un débat qui m’intéresse, mais, je le laisse se développer dans le pays», rapportait le président guinéen au cours d’une visite à Abidjan.

> Lire aussi  Les dix pays les plus riches d’Afrique

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.