Les 50 hommes les plus riches d’Afrique

Hommes plus riches Afrique
Publicités

L’Afrique berceau de l’humanité, ne veut se fait compter les histoires d’hommes puissants et riches. La tête d’affiche est connu et n’est plus à présenter, c’est le richissime homme d’affaires Aliko Dangote avec ses 21.6 milliards de dollars, qui est suivi à la traine vu l’écart par les deux sud-africains Johann Rupert et Nicky Oppenheimer.

[Mise à jour le 10 juin 2020] L’Afrique abrite aujourd’hui de nombreux milliardaires qui pour certains ont fait fortune dans le monde de la politique. Il suffit de jeter un œil au classement des africains les plus riches pour se rendre compte de l’immensité de la fortune de certains de nos dirigeants. Mais ces derniers ne sont hélas pas cités dans le classement annuel des milliardaires que nous présente tous les ans le média américain Forbes. Seule une poignée d’hommes d’affaires africains ont le mérite d’avoir une place dans le classement international des milliardaires, environ une vingtaine tout au plus. Plusieurs raisons expliquent le faible taux de représentativité des africains dans ces classements réservés aux grosses fortunes de notre planète. Le magazine Forbes, par la voix d’un de ses journalistes, nous a livré quelques éléments de réponse sur les critères retenus dans l’élaboration du classement des fortunes : «Notre liste répertorie les richesses des milliardaires africains qui résident ou exercent leurs activités principales en Afrique, excluant ainsi le milliardaire d’origine soudanaise Mo Ibrahim, citoyen britannique, et le milliardaire londonien Mohamed Al-Fayed, citoyen égyptien. (Strive Masiyiwa, citoyen du Zimbabwe et résident londonien, figure sur la liste en raison de son important portefeuille de services de télécommunications en Afrique.).  Nous avons calculé la valeur nette en utilisant les cours des actions et les taux de change de la fermeture des bureaux le vendredi 4 janvier 2019. . Pour évaluer les entreprises privées, nous combinons des estimations de revenus ou de bénéfices avec les ratios de prix / ventes ou de bénéfices / bénéfices en vigueur pour des sociétés ouvertes similaires. Certains membres de la liste deviennent plus riches ou plus pauvres quelques semaines ou quelques jours après la date de notre mesure.», lisons-nous dans les colonnes du média américain. Partant de ce constat on comprend aisément pourquoi certains milliardaires africains sont encore exclus du classement annuel dévoilé par Forbes. Quoi qu’il en soit le top 50 dévoilé par notre rédaction consacre la première place au milliardaire nigérian Aliko Dangote.

Les nigérians sont forts dominants avec une participation de 13 personnalités contre 11 Sud-africains. A quand le rêve ivoirien de compter parmi ses illustres riches ? Des fortunes à en perdre le nord, voici le TOP 50 des africains les plus riches.

1-Aliko Dangote (21, 6 milliards $) Nigéria
2- Johann Rupert (7,3 milliards $) Afrique du sud
3- Nicky Oppenheimer (6.8 milliards $) Afrique du sud
4- Nassef Sawiris (6,1 milliards $) Egypte
5- Christoffel Wiese (5,4 milliards $) Afrique du Sud
6- Mike Adenuga (4,6 milliards $) Nigéria
7- Mohamed Mansour (4 milliards $) Maroc
8- Isabel dos Santos (3,7 milliards $) Angola
9- Issad Rebrab (3,2 milliards $) Algérie
10-Naguib Sawiris (3,1 milliards $) Egypte
11- Youssef Mansour (2,9 milliards $) Maroc
12- Folorunsho Alakija (2, 5 milliards $) Nigéria
13- Othman Benjelloun (2,4 milliards $) Maroc
14- Yasseen Mansour (2,3 milliards $) Maroc
15- Patrice Motsepe (2,3 milliards $) Afrique du Sud
16-Mohammed VI (2,1 milliards $) Maroc
17- Koos Bekker (2 milliards $) Afrique du Sud
18- Stephen Saad (1,9 milliards $) Afrique du Sud
19- Onsi Sawiris (1,9 milliards $) Egypte
20- Aziz Akhannouch (1,8 milliards $) Maroc
21- Miloud Chaabi (1,3 milliards $) Maroc
22- Theophilus Danjuma (1,1 milliards $) Nigéria
23-Sudhir Ruparelia (1,1 milliards $) Ouganda
24- Samih Sawiris (1,1 milliards $) Egypte
25- Anas Sefrioui (1,1 milliards $) Maroc
26-Rostam Azizi (1milliards $) Tanzanie
27- Tony Elumelu (1 milliards $) Nigéria
28- Orji Uzor Kalu (1milliards $) Nigéria
29- Femi Otedola (900 millions $) Nigéria
30-Jim Ovia (850 millions $) Nigéria
31- Mohamed Dewji (850 millions $) Tanzanie
32-Lauritz Dipenarr (730 millions $) Afrique du Sud
33-Mohamed Bensalah (700 millions$) Maroc
34- Abdulsamad Rabiu (700 millions $) Nigéria
35- Bhimji Depar Shah 700 millions $) Kenya
36- Desmond Sacco (680 millions $) Afrique du Sud
37- Mohammed Indimi (670 millions $) Nigéria
38- Gus Attridge (660 millions $) Afrique du Sud
39- Tunde Folawiyo (650 millions $) Nigéria
40- Moulay Hafid Elalamy (620 millions $) Maroc
41- Hakeem Belo-Osagie (600 millions $) Nigéria
42- Strive Masiyiwa (600 millions $) Zimbabwe
43-Ali Wakrim (600 millions $) Maroc
44- Said Salim Bakhresa (575 millions $) Tanzanie
45- Reginald Mengi (560 millions $) Tanzanie
46- Naushad Merali (550 millions $) Kenya
47- Oba Otudeko (550 millions $) Nigéria
48- Ahmed Ezz (520 millions $) Egypte
49- Jannie Mouton (520 millions $) Afrique du Sud
50- Gerrit Thomas Ferreira (510 millions $) Afrique du sud

Dangote révèle son secret

Selon les informations récoltées dans plusieurs médias, le riche d’affaires nigérian reste encore au sommet de son trône, mais pour combien de temps ? Les années à venir nous le dirons certainement. Dans un entretien exclusif accordé à Africa 24, le riche milliardaire nigérian a révélé au grand public quelques secrets de sa réussite dans le monde des affaires : «Oui. Il n’y a aucune affaire qui ne soit soumise à certaines difficultés. Mais si vous avez différents types d’activités, il sera difficile d’avoir des problèmes partout. Nous ne sommes pas seulement dans le ciment, nous sommes aussi dans l’agro-alimentaire. Donc, si l’agro-alimentaire se porte mal, le ciment se portera bien. Nous sommes également dans le pétrole, le gaz, la pétrochimie. Nous sommes aussi dans les fertilisants et aussi dans la construction. Par exemple, dans le domaine du ciment, nous serons bientôt dans 16 pays. D’ici un an et demi ou deux, nous serons à 65 millions de tonnes. La prochaine étape sera la raffinerie et d’ici la fin de sa construction, la plupart de nos voisins (sans compter le Nigéria) seront capables de répondre à la demande en matière d’autres produits, qu’il s’agisse de pétrochimie, polypropylène, polyéthylène, nous serons le plus grand complexe pétrochimique…Je pense que notre compagnie a réalisé beaucoup de choses grâce à des personnes de qualité. Pour répondre à ta question, je suis heureux à mon réveil, mais pas totalement satisfait parce que nous avons beaucoup de choses à accomplir et nous les africains, devons libérer économiquement l’Afrique. Le seul moyen pour nous, de prospérer est que les africains dirigent eux-mêmes leurs économies. Les étrangers verront ce que nous sommes en train de faire, et ensuite, nous rejoindrons. Nous ne pouvons pas nous développer seuls mais nous devons diriger.», a indiqué le milliardaire nigérian qui toujours au cours du même entretien a fait savoir qu’il travaillait 18h par jour.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités