in

Serge Beynaud : Chanteur, compositeur et Arrangeur musical ivoirien

Serge Beynaud est un artiste ivoirien pratiquant le genre musical coupé décalé, un genre né en Côte d’Ivoire au début des années 2000 avec la Jet 7 dirigé par le regretté Doukouré Stéphane alias Douk Saga.

Encore très inconnu vers la fin de la première décennie des années 2000, Serge Beynaud monte en flèche les paliers qui le sépare du sommet et s’impose aujourd’hui comme l’un des artistes ivoiriens les plus connus et les plus prolifiques en prix et en productions discographiques.

Guy Serge Beynaud dit Serge Beynaud est avec Arafat DJ l’une des grosses vedettes du coupé décalé et de la musique ivoirienne en général. Depuis 2007, date à laquelle il s’est fait remarquer par Douk Saga himself, le disc joker un poids lourd de la musique africaine. Revenons sur la carrière exceptionnelle de celui que l’on imaginait partout sauf dans la musique.

La biographie de l’artiste

L’on pourrait résumer la vie de Serge Beynaud par son clip « Maître de ma Life » sorti le 1er juin 2016. Dans ce morceau, l’artiste retrace son histoire avec la musique ; vilipendé, chassé des studios parce qu’on ne croyait pas en son talent. Mais dans la vie réelle cela ne s’est pas vraiment passé comme cela, trait pour trait. Guy Serge Beynaud est né le 19 septembre 1987 à Yopougon, la commune la plus peuplée d’Abidjan situé dans la région des Lagunes au sud-est de la Côte d’Ivoire. Bien qu’il ne soit pas né dans une famille d’artistes, Serge Beynaud se passionne très tôt pour la chanson. Cependant sa timidité faisait croire à certains qu’il n’embraserait jamais cette carrière. Au début des années 2000, le jeune Serge Beynaud s’intéresse à l’arrangement et ses efforts finissent par payer. Remarquer par Douk Saga en 2007, il est associé aux compositions de celui-ci avant de se lancer véritablement en 2009 notamment avec « Kouman lébé » ou le featuring « Swinguita » réalisé avec Bebi Philippe. En 2012 il travaille avec le célèbre producteur David Monsoh avec qui il produit son premier album « Seul Dieu ». Depuis, il enchaine album sur album, single sur single, trophée sur trophée.

Les grands moments de sa carrière

Le style artistique de Serge Beynaud est un savant mélange entre coupé décalé et l’afrobeat, un style venu du Nigeria avec feu Fela Kuti. En 2012 il sort son premier album intitulé seul Dieu qui récolte un franc succès et lui donne une certaine visibilité sur le continent. En 2014 il produit un single, Côté sensible, avec Colonel Reyel. A la même époque il avait mis sur le marché son 2e album dénommé « Talehi » qui sonne comme une confirmation. Dès lors les titres s’enchainent, en solo comme en collaboration, avec notamment de grands noms comme Bebi Philippe l’un de ses meilleurs amis, Eddy Kenzo, TNT, Shado Chris, Diamond Platnumz ou Wawa Salegy, la diva malgache. Cependant il ne se fait pas que des amitiés dans le showbiz, une rivalité très tenace est née avec le temps entre lui et DJ Arafat, l’un des ténors, si ce n’est le ténor de la musique coupé décalé voir ivoirienne.

Sa notoriété et son opposition avec Arafat

A chacun de ses morceaux, Serge Beynaud reçoit l’admiration du public ivoirien parmi lequel les parents et précisément les mamans qui apprécient la sobriété de l’artiste, mais aussi et surtout son humilité et sa pudeur. On le distingue volontiers des artistes qui incitent à la perversion et qui s’étale en injures dans leurs chansons. A ces côtés se trouvent une certaine Zota, sa danseuse attitrée qui œuvre beaucoup à sa popularité. Cependant Serge Beynaud fait de l’ombre à Arafat qui règne sans partage sur la musique ivoirienne. Dès lors naissent des frictions qui se caractérisent par des clashs parfois très violents. De sa collaboration avec David Monsoh, Arafat l’accuse d’être un homosexuel. Cette raillerie se poursuit jusqu’à ce jour sous plusieurs formes. De son côté Serge Beynaud ne manque pas une seule occasion d’enfoncer Arafat. Récemment il a creusé l’abcès de la moquerie sur internet en faisant naître l’affaire « Kikinette » qui est née d’une photo d’Arafat prise lors du séjour marocain de ce dernier avec Emma Lohoues et Molare DJ.

Quelques œuvres de sa production discographique

Serge Beynaud fait partie des artistes ivoiriens les plus inspirés avec de nombreux albums et singles. Nous en voulons pour preuve les albums Seul Dieu (2012), Talehi (2014) et Accelerate (2017) ou les singles Koumanlébé (2010), Saper Saper (2012), L’argent est trop (2013), Fouinta Fouité (2015) ou encore Karidjatou (2016). Enfin Serge a reçu des prix et non des moindres à savoir les titres de Monsieur artiste masculin du Poro Music Awards, de Chanson de l’année avec « Remanbélé » aux Awards du coupé décalé, de Best Francophone aux MTV Awards, de Meilleur artiste-Afrique de l’ouest aux Kora Awards en 2016 etc.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Guinée: appelée « Guinée-Conakry

Tchad: pays d’Afrique centrale sans accès à la mer