in

Patience Dabany : Tout ce qu’il faut savoir sur la Mama d’Afrique

Patience Dabany est l’une des plus anciennes, mais aussi l’une des plus célèbres artistes du continent africain.

Affectueusement appelée la « Mama d’Afrique », l’artiste gabonaise fait les scènes africaines et internationales depuis des décennies. Comme un sphinx, elle se réinvente au fil des années, défiant les époques et les genres à travers des morceaux ou des collaborations audacieuses. Artiste talentueuse, elle est aussi une maman généreuse qui se fait remarquer par ses actions caritatives en faveur des plus démunis.

Au-delà de l’artiste Patience Dabany, il y a Marie-Joséphine Nkama, Première Dame il fut un temps. Première épouse du tout puissant feu Omar Bongo et mère du présent Chef d’Etat gabonais fils de l’autre, Ali Bongo, Patience Dabany est une figure complète et respectée. Il ne nous reste plus qu’à éplucher davantage la vie de cette figure maternelle d’Afrique.

Biographie et première vie

Marie-Joséphine Nkama, connu sous le nom d’artiste de Patience Dabany, est une artiste musicienne gabonaise. Elle est née le 22 janvier 1944 à Brazzaville. Le contexte historique est trop important pour ne pas le souligner. En effet, de janvier à Février 1944, s’est tenue à Brazzaville, la capitale de la République Démocratique du Congo, la fameuse conférence du nom de ville. Elle visait à permettre un peu plus de liberté et de pouvoir aux indigènes des colonies françaises. Patience Dabany est donc née, pourrait-on dire, sous une bonne étoile et la suite de sa vie le confirmera. Son père biologique est Joseph Nkama, mais elle a grandi auprès de sa mère Véronique Nabibiga et de son beau-père Jérôme Dabany. Tous les trois sont originaires du Haut-Ogooué au Gabon où se trouve la commune de Franceville. Marie-Joséphine Nkama Dabany fait ses études primaires à l’école catholique de Brazzaville où elle deviendra par la suite institutrice. Très tôt elle se passionne pour la chanson et la danse traditionnelle ainsi que les instruments dont le tambour, l’accordéon et la guitare qu’elle apprend auprès des membres de la famille de son père. Elle a grandi dans l’affection de ses frères et sœurs qui s’occuperont d’elle après la mort de ses parents. En 1958, alors âgée de quatorze ans, elle fait la rencontre du jeune Albert Bernard Bongo, plus tard Omar Bongo, devenu musulman. Le 31 octobre 1959 ce dernier épouse Joséphine et le couple conçoit deux enfants que sont Albertine Amissa Bongo et Alain Bernard Bongo qui deviendra Ali Bongo Ondimba, actuel Président de la République gabonaise à la suite de son père mort au pouvoir. Revenons au couple Bongo ! Le 12 mars 1968, Omar Bongo devient Président de la République et Marie-Joséphine de facto Première Dame. Le 23 novembre 1968, elle crée un groupe musical composé de militantes du parti de son époux, le Parti Démocratique Gabonais, le PDG. C’est le début d’une longue carrière musicale qui ne commencera véritablement qu’en 1987 lorsqu’elle divorce d’avec Omar Bongo.

Carrière musicale et succès

En 1987, après son divorce avec le Président Omar Bongo, elle s’exile aux Etats Unis où elle commence une carrière musicale. A l’occasion elle adopte le nom d’artiste Patience Dabany et crée deux studios d’enregistrement, l’un à Los Angeles aux Etats Unis (Mbila) et l’autre à Libreville au Gabon (Elumba). A Los Angeles elle embrasse des études de musique et obtient un DESS à l’Institut Supérieur de musique de la ville. Auteure, compositrice, percussionniste et chanteuse, Patience Dabany est une artiste complète. Elle se fait à la fois mécène de nombreux artistes et mène elle-même une carrière musicale. Elle a aidé entre autres des artistes gabonais comme Oliver Ngoma, Aziz Inanga, Annie Flore Batchiellilys ou Angèle Asselé sa nièce. Dans les années 1990, elle produit quelques albums dont Chérie ton disque est rayé sorti en 1995. Sa musique d’inspiration congolaise rumba et gabonaise batéké se réinvente dans plusieurs genres exotiques ou urbains tels que le Rap, le Zouk ou la Salsa. Elle travaillera avec des artistes de renom à l’image du Camerounais Edgar Yonkeu et le Caribéen Jacob Desvarieux notamment sur son opus Obomiyia. La diva de la musique gabonaise est devenue au fil du temps la diva de la musique africaine, la « Mama » comme on la surnomme. Au sommet de la gloire, elle réalise un concert mémorable au Zénith de Paris en 2012.

Discographie et figure

Patience Dabany c’est une riche carrière musicale et de nombreuses actions en faveur des plus démunis. Elle est à la base de certaines associations comme Nyangou à Franceville. Elle parraine également des structures musicales comme Boss Playa dirigé au Gabon par le rappeur ivoirien Muss. Enfin Patience Dabany c’est la maman à Ali Bongo le Président actuel de la République du Gabon. L’on peut à juste titre évoquer le morceau « L’Amour d’une mère ne s’éteint jamais » qui est forcément dédié à son fils devenu grand et Président. La discographie de Patience Dabany est très vaste. L’on peut citer les albums Associé II (1987), Article 106 (2001) et La Locomotive (2011) et les singles Mari mar (2006), L’amour d’une mère (2006) ou encore On vous connait (2011).

Ouagadougou : bienvenue dans la capitale du Burkina Faso

Saint Louis: grandes villes du Sénégal