in

Femmes de Côte d’ivoire: quels sont les habits en vogue cet été 2017 ?

A chaque vacance sa tenue et à chaque tenue ses adeptes. Pour ces congés d’été, les femmes ivoiriennes se sont appropriés de nombreuses tenues vestimentaires qui proviennent souvent d’une influence musicale ou cinématographique.

Il y a quelques jours nous vous avons proposé une série de vêtements à la mode à Abidjan et partant dans toute la Côte d’ivoire. Les femmes, toujours plus chics toujours plus belles détiennent ces armes fatales qui ne laissent aucun homme indifférent.

Ces temps-ci, il y a des tendances type “modes fashion qui ont pignon sur rue parmi la gente féminine ivoirienne. En parcourant les rues de la capitale on est sure de tomber sur ces habits en vogue à chaque coin de rue comme si elles s’étaient passées le mot pour se les approprier collectivement. Un communisme de la mode top modèle qui se répand sous forme de secret de polichinelle. Aujourd’hui nous nous limiterons à vous présenter trois tenues parmi les plus populaires en ce moment dans la capitale ivoirienne.

Robe moulante ou la forme mise en valeur

Comme son nom l’indique, les robes moulantes sont des tenues féminines qui arrivent jusqu’à la pointe des pieds, mais avec la particularité qu’elles dessinent les formes de celles qui les porte. Elles ont l’avantage de faire ressortir le bassin et les postérieures en même temps qu’elles affinent les hanches. Elles sont idéales pour des sorties branchées ou mieux amoureuses. Très sexy donc, elles peuvent être monocolores ou multicolores du genre fleuries. Par ailleurs elles siéent aussi bien aux filles minces qu’aux rondes. Cependant elles peuvent être à manches longues, à bretelles fines, en crêpe avec manches volantes, nœuds au bras ou brodées. Pour celles qui veulent se la jouer femmes fatales elles sont donc bien servies. A porter surtout sans modération mesdames et mesdemoiselles !

Habit Azonto un standard qui renaît de ses cendres

Du nom d’une danse et d’un style de musique révélés par le chanteur Ghanéen Fuse ODG, l’habit Azonto se caractérise par ses faces disproportionnées. En effet, l’habit Azonto est très court en devanture ; il arrive à peine à dépasser les seins, mais dans le dos, il est plus long, descendant jusqu’aux pieds. Cette tenue donne un air majestueux emprunté aux robes des mariées tout en laissant le devant exposé aux regards indiscrets des hommes. Il n’est pas, en effet, facile de détourner la tête dans ces circonstances où le ventre et le bas ventre sont délicieusement exposés. En outre cette robe met en valeur les jambes de celles qui les portent puisqu’elles ne sont pas couvertes jusqu’au moins au niveau des cuisses. La face avant, très courte agit, d’office comme un haut sauté. Pour précision, elles peuvent être en mousseline ou en dentelles et de différentes couleurs.

Vêtement Fally Ipupa ou Karidjatou

Fally Ipupa est le nom donné à un vêtement féminin spécifique. Il se caractérise par son bas défait. De fait le vêtement est des plus ordinaires sauf que le bas ficelé semble être tenu par un menu fil qui donne l’impression d’avoir été défait par un apprenti couturier. Il tire son nom du chanteur congolais Fally Ipupa et l’on ne sait encore jusqu’à ce jour pourquoi avoir choisi ce nom précisément. Cet habit a la côte en ce moment auprès des filles qui le surnomme parfois Karidjatou.
L’habit ne fait pas le moine certes mais l’on ne peut être moine sans l’habit. Et cet adage va bien aux femmes ivoiriennes qui ne vivent plus que par la beauté.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Train Paris-Clermont : SOS, train sans chauffeur

Loisirs à Abidjan : Connaissez-vous les nouveaux points chauds de la capitale ?