in

Maca : nouveau viagra naturel

Les hommes n’ont plus besoin de viagra, le maca est la nouvelle tendance pour avec une libido masculine en plein forme

Maca viagra naturel

La sexualité est une activité primordiale chez tous les êtres vivants et le Maca viagra naturel en fait parti. Elle sert non seulement à la reproduction, mais aussi à la satisfaction personnelle. Parfois ces deux exigences s’imbriquent pour combler un couple ou un individu. D’ailleurs il n’en pourrait être autrement chez les êtres humains qui ne sont pas programmés que pour se multiplier. Le plaisir sexuel est capital dans la solidification des liens au sein d’un foyer. Pourtant, tous les couples ou toutes les unions n’arrivent pas à atteindre cette jouissance à cause de certains facteurs dont l’impuissance sexuelle, ou l’érection molle. Les divorces ou les séparations ne tardent pas à apparaître, aujourd’hui au bout de deux ans de relations. Les problèmes liés à la performance sexuelle sont si nombreux qu’il serait peut-être temps de les considérer comme l’une des principales causes de séparations. Du fait de notre rythme de vie et de nos habitudes alimentaires, beaucoup de personnes souffrent de plus en plus d’impuissance sexuelle. C’est pourquoi l’on se tourne volontiers vers les existants notoires, tels que le viagra. Ce comprimé est connu pour ses vertus aphrodisiaques hors pairs. Le problème c’est qu’il est chimique et certaines personnes hésitent à l’utiliser. Ils préfèrent des méthodes plus naturelles, sans éventuels effets secondaires. Une récente nouvelle viendra peut-être soulager ces personnes-là. Il s’agit de la découverte de la Maca, une plante qui aurait des vertus semblables à celles du Viagra, et plus encore. La Maca ferait actuellement fureur sur la toile sans qu’on sache réellement quels sont ses effets exacts. On lui attribue le nec plus ultra en matière de sexe. Il soignerait l’homme de son impuissance sexuelle autant qu’il guérirait la femme de son infertilité. Face à ce qu’on pourrait appeler « L’effet Maca » il serait peut-être temps de mener notre petite enquête. Ce produit est-il vraiment miraculeux comme on le dit ? Cotedivoire news vous propose un article à partir des recherches faites sur ce sujet.

Sommaire :
Qu’est-ce que la plante Maca
La Maca, un viagra naturel
Des vertus confirmées chez les ruminants
Qu’en est-il chez la femme
Les autres bienfaits de la Maca

Qu’est-ce que la plante Maca

La Maca devenue célèbre, depuis quelques temps, sur internet. Si l’on en parle autant c’est parce qu’elle est perçue comme une sorte de viagra naturel. L’on lui trouve encore bien d’autres propriétés, aussi bien chez la femme que chez l’homme. Mais que sait-on réellement de cette plante exotique pour ne jurer que par son nom ? Avant de cerner la Maca Il faudrait d’abord étudier sa constitution tout en remontant à ses origines et à ses premières manifestations. La Maca est une plante appartenant à la famille des crucifères ou brassicacées. On classe dans cette même famille, des plantes comme le navet, le radis, le chou ou la moutarde. La Maca ressemble à un navet de couleur jaune, beige ou marron, pas plus haut que 8 cm. Elle possède un tubercule pourvu de pulpe blanche, propre à la consommation. Cette plante tubéreuse pousse dans les Andes du Pérou entre 3000 et 4500 mètres au-dessus du niveau de la mer. Elle évolue dans cet univers très rigoureux où l’air est une denrée très rare. Le soleil y est intense la journée et la nuit, le froid gèle presque tout. Il faut savoir, en outre, que la Maca n’est pas un médicament en soi, comme on le pense en dehors du Pérou. C’est un tubercule qui rentre dans l’alimentation de la plus part des Péruviens. A l’étranger, notamment en Amérique du nord et en Europe, La Maca n’est pas considérée comme une source d’alimentation. Ces sont ses vertus médicinales qui intéressent plus que la succulence de ses fibres nutritives. Bien que l’engouement soit devenu mondiale aujourd’hui, La consommation de la Maca ne date pas de notre ère, encore moins de la civilisation péruvienne actuelle. Des fouilles archéologiques auraient exhumé des preuves attestant de la culture de la Maca vers les années 1600 avant notre ère. Son apparition dans les habitudes culinaire péruviennes remonte raisonnablement à l’ère pré-Incas. A l’époque, le tubercule était mangé, de préférence, frais par les populations. Quelques fois, on le séchait pour le conserver plus longtemps. Des analyses de la composition de la Maca indiquent que celle-ci est très riche en protéines, en acides aminés, en hydrates de carbone, en fibres, en vitamines et en minéraux. Les vitamines retrouvées dans le tubercule sont les vitamines B et C et B1. Ces corps simples font de la Maca un aliment riche et complet. Il est à noter que la plante n’est pas consommée que pour ses qualités nutritionnelles. Des récits d’indigènes montrent aussi que la Maca était utilisée par les guerriers de l’Empire Tahuantinsuyo avant chaque bataille. Les péruviens assurent aussi qu’il fait vivre plus vieux, ce qui reste à vérifier. Si l’Europe découvre donc ce tubercule ces dernières années, le Pérou en usait depuis plusieurs siècles, voire millénaires. Le monde qui découvre la plante, n’a d’yeux que pour ses vertus aphrodisiaques, car il serait un viagra naturel.

La Maca, un viagra naturel

La renommée de la Maca a dépassé les frontières du Pérou et de l’Amérique du sud pour atterrir en Amérique du nord et en Europe. Ses vitamines alimentaires n’ont pas pris le même bateau que les vertus aphrodisiaques. C’est pourquoi, en Europe et en Amérique du nord, la Maca n’est connue que pour son puissant effet « bounga bounga » sur nos hormones et notre libido. On le nomme volontiers « viagra naturel » car c’est avant tout une plante ; le viagra n’étant qu’un produit chimique. Pour l’instant, peu d’expériences auraient été menées pour justifier la réputation de la plante. Les premières études réalisées n’ont pas encore abouti à des résultats probants et satisfaisants pour tous. Certains scientifiques comme le Dr Sylvain Mimoun estiment que la Maca a un effet placebo. Plus exactement, l’on pense que les effets constatés après la consommation de la plante, relèvent plus de la psychologie que de l’action médicinale. Pourrait-on en conclure que sa réputation est surfaite ? Il serait prudent de ne pas tirer une conclusion hâtive car aucune n’a encore été émise. Les Péruviens ne disent pas autre chose que les Occidentaux quand ils affirment que la Maca est un tonifiant. Il serait donc honnête de parler de tonicité plutôt que d’aphrodisiaque. La Maca, tout comme le ginseng, agirait sur l’ensemble de l’organisme et non sur un point ciblé comme le viagra le fait. Des chercheurs auraient rapporté une augmentation du désir sexuel chez les hommes en bonne santé ayant pris de 1,5 à 3g de Maca par jour pendant douze semaines au moins. Ces mêmes chercheurs ont également noté une augmentation de la quantité de sperme et et une meilleur mobilité des spermatozoïdes. Aux Etats Unis, une étude a aussi prouvé que des patients prenant 3 g de Maca par jour, ont vu leur libido se renforcer au-delà de quatre semaines. Par conséquent, la Maca n’est pas un viagra puisque son action n’est pas concentrée dans une zone et n’est pas immédiate. Elle doit être perçue comme un adaptogène agissant sur l’ensemble de l’organisme au bout d’une certaine période. En outre, la Maca que l’on retrouve sur les marchés européens n’est pas si bio que ça. Par la force des besoins du marché, il y aurait aujourd’hui de la Maca produit industriellement. Il serait plein d’additifs et de produits irradiés pour booster la production. Si le caractère aphrodisiaque de la Maca n’est pas rigoureusement prouvé chez l’homme, il l’est en revanche chez les animaux dont les ruminants.

Des vertus confirmées chez les ruminants

Les vertus libidinales de la plante Maca sur l’homme restent encore à démontrer malgré plusieurs recherches menées. Par contre, chez certains animaux, il n’y a pas l’ombre d’un doute que la plante réveille bien les appétits sexuels. Ses qualités sexuelles chez les ruminants tels que les souris et les rats sont prouvées par de nombreuses études. Former majoritairement de glucide (59 à 65%) et de protéines (6,6 à 12,8%), la Maca contient aussi des fibres et des acides gras. Fort de cette composition, elle se rapprocherait de la pomme de terre et de certaines céréales, mais avec un bonus. La Maca c’est aussi une formidable source de d’appétits sexuels chez les rats et les souris. L’Agence Française de Sécurité Sanitaire a noté une augmentation considérable des performances sexuelles chez ces animaux ainsi qu’une augmentation sensible de leurs hormones sexuelles. Les hormones sexuelles sont la progestérone et la testostérone qui décuplent le plaisir à n’en point finir. Ajoutons à ces effets, une stimulation de la spermatogenèse. La Maca procure à ces ruminants un effet similaire à celui du viagra chez les hommes. Elle bouleverse leur cycle sexuel de telle sorte que ces animaux font preuve d’une performance qu’on ne trouverait que chez les lapins dont la réputation n’est plus à prouver en la matière. Ce viagra péruvien ou ginseng péruvien semble fait pour ces bêtes tant ses effets sont immédiats sur leur métabolisme. Toutes les expériences menées auprès des ruminants ont été soldées par des succès qui ne laissent subsister aucun doute. Les hommes rêvent de tels effets sur leur organisme, mais les résultats actuels ne sont pas du tout encourageant. Cette plante naturelle vantée par ceux qui revenaient du Pérou n’est en fait qu’un stimulant sur un long terme. Dans le même temps il soulage bien les ruminants. Belle injustice de la nature, qui ne fait pas toujours bien les choses. Toutefois, les hommes peuvent espérer qu’un jour la Maca devienne vraiment le viagra naturel tant recherché. Peut-être les chercheurs arriveront-ils, un jour, à dépasser leur fameuse thèse du placebo. En attendant, les hommes peuvent se consoler des maigres satisfactions adaptogènes relevées jusqu’ici. La question qui reste en suspens est de savoir ce que la plante peut apporter à la femme.

Qu’en est-il chez la femme

Si l’on s’en tient aux traditions péruviennes en la matière, la Maca aurait des propriétés médicinales chez l’homme autant que chez la femme. Chez la femme notons deux effets, largement prouvés aujourd’hui. Il s’agit de la fertilité et le ralentissement de la ménopause. A l’instar des hommes, la Maca déclencherait la production d’hormones en grande quantité. Une femme qui en consomme verrait son organisme produire suffisamment d’hormones pour rendre celle-ci féconde. Les Péruviens utiliseraient ce tubercule également sur le bétail, avec succès. Chez la femme les mêmes effets s’observeraient. L’effet le plus attesté est celui qui s’opère sur la ménopause. Cette phase de la vie de la femme est marquée par un déséquilibre hormonal. La ménopause est étroitement liée au vieillissement du corps et donc des cellules. La médecine conventionnelle utilise les hormonothérapies substitutives ou HTS pour compenser cette perte vertigineuse des hormones féminines. Les HTS viseraient aussi à diminuer les symptômes de la ménopause, ce qui ne semble pas très bien leur réussir. La Maca, rapporte-t-on, est une alternative naturelle à ces thérapies chimiques. Selon les études réalisées, la Maca stimule les glandes du corps pour produire les hormones dont ce dernier a besoin. Elle stimulerait ces glandes afin que celles-ci produisent naturellement les hormones. A l’opposé, les hormonothérapies substitutives introduisent mécaniquement des hormones tout en arrêtant la fabrication de celles-ci par les glandes elles-mêmes. Tous les médecins s’accordent à dire qu’il n’est pas abusé d’avancer qu’il y a des plantes qui rajeunissent le système endocrine pour produire les hormones dont l’organisme a besoin. La Maca fait partie de ces plantes qui possèdent ces substances naturelles appelées phyto-œstrogènes. Toute femme qui veut se libérer de l’insémination d’hormones, peut utiliser à souhait cette plante. Le Docteur péruvien Hugo Malaspina, qui travaille sur les vertus de la Maca depuis plus de dix ans, attestent de cette réputation de la plante. Il aurait mené des expériences sur plusieurs patientes afin de prouver l’action de la plante sur la ménopause. Les tests se sont avérés positifs dans la plus part des cas. Néanmoins, comme pressenti, l’effet n’est pas immédiat sur la patiente. La Maca ne donne pas des résultats visibles en quelques jours ni même en quelques semaines. Selon ses études, les premiers résultats sont apparus au quatrième jour du troisième mois de traitement. Il note toutefois que certains cas n’ont pas été concluants. En termes simples, l’organisme de la patiente n’a pas réagi favorablement. L’éminence de ce professeur aurait convaincu l’ensemble du monde scientifique sur la probité de ses tests. Les femmes gagneraient donc à opter pour la consommation de ce tubercule très riche et complet plutôt que la prise des hormones. Une solution bio est toujours mieux qu’une méthode chimique, cela est prouvé. Au regard des bénéfices observés sur les femmes, l’on peut dire que la Maca n’est pas une affaire de mâles. Même si la Maca est un formidable stimulant sexuel, ses avantages ne s’arrêtent pas là. Elle possède plusieurs autres propriétés, notamment pour les sportifs.

Les autres bienfaits de la Maca

La Maca n’est pas une plante exclusivement sexuelle. Elle possède également des qualités thérapeutiques exceptionnelles. Dans un premier lieu la Maca augmente l’énergie dans votre corps. La plante a la capacité de stimuler la glande surrénale, responsable de la production de l’énergie corporelle. Si vous consommez régulièrement la Maca vous bénéficierez d’un apport excédentaire de force pour vous doper dans vos activités quotidiennes. Précision de taille, elle n’est pas pour autant un produit dopant miraculeux. Dans un deuxième temps, la Maca optimise votre endurance en stabilisant le niveau de sucre dans votre sang. Ainsi, vous tiendrez beaucoup plus longtemps dans une course ou dans certains sports qui sollicitent le souffle. L’endurance se joint donc à la fourniture d’énergie pour maximiser vos performances sportives. Tertio, la consommation de la Maca aura des effets bienfaisants sur vos capacités de récupération. Grâce aux protéines, aux acides gras, au magnésium et au zinc contenus dans le tubercule, le consommateur améliore considérablement son sommeil. Comme un somnifère, elle apaise et procure la sensation de bien-être, de confort. Vous vous sentez bien dans votre peau comme si tous les problèmes s’étaient envolés. Toutes ces sensations aideront votre horloge biologique à mieux récupérer quand vous vous endormirez. En quatrième position nous avons l’énergie qu’elle apporte au corps qui l’ingurgite. Si vous l’ajoutez dans votre alimentation (la Maca en poudre), elle va fournir du glycogène aux muscles en prévision des activités à haute valeur énergétique. Egalement, les glucides du tubercule font de ce dernier un aliment de force de premier ordre. C’est pourquoi, les guerriers péruviens, des temps jadis, consommaient le tubercule avant d’aller au combat. La cinquième qualité est la clarté et la concentration en toute circonstance. En quelques jours de consommation, la Maca développerait, chez l’individu, une certaine confiance en soi, une attitude positive. Mieux encore, la plante lutterait contre la dépression et le stress post traumatique tout en dopant le moral et la motivation. Enfin, et ce n’est peut-être pas un effet en soi, la Maca éviterait aux sportifs d’avoir recours au dopage pour booster leurs performances. Comme c’est un aliment naturel, sa consommation ne serait pas proscrite. Elle ne passerait pas pour une drogue car ses effets ne sont pas à court terme mais à long. Son but n’est donc pas de faire de vous un super athlète en changeant radicalement votre métabolisme.

1 Point ou Zéro ?

1 point
Upvote Downvote

Total votes: 1

Upvotes: 1

Upvotes percentage: 100.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Meurtrier Alexia

Affaire Alexia: les déclarations hier de Me Randall auraient-elle accéléré les aveux du mari de la joggeuse ?

La Côte d’Ivoire arrache 300 000 hectares de cacao infectés