in

Hamed Bakayoko : nouveau Shérif de Côte d’Ivoire

Hamed Bakayoko est un homme politique ivoirien actuellement Ministre de la Défense du nouveau gouvernement du Premier Ministre Gon Coulibaly.

Dès sa prise de fonction, l’homme se propose de mettre fin à la série de mutineries et d’attaques qui frappent le pays depuis plusieurs mois. Paradant en uniforme militaire, ragaillardissant les soldats au gré de ses visites, l’homme se veut le plus grand serviteur de l’Etat de Côte d’Ivoire. Cependant qui est le nouveau Ministre de la Défense ? Que sait-on de lui à ce jour ?

Hamed Bakayoko est un homme politique ivoirien, mais aussi une personnalité publique sympathique dans le milieu du showbiz ivoirien et africain. L’on entend couramment son nom dans les morceaux d’artiste tels qu’Arafat DJ ou Fally Ipupa. Il est parait dès lors judicieux d’étudier ses deux facette de la vie du Ministre pour connaitre l’homme.

Naissance, cursus scolaire et universitaire

L’enfance du nouveau ministre chargé de la Défense n’est pas trop bien connue. Seules quelques grandes lignes de ses premières années sont connues du public. Ce sont celles-ci que nous relaterons brièvement ici. Hamed Bakayoko est né le 8 mars 1965 à Abidjan la capitale économique de Côte d’Ivoire. Vraisemblablement il fit ses études primaires à Abidjan ainsi que ses études secondaires. L’on retrouve ses traces au Collège Moderne d’Adjamé où il a dirigé le journal de l’établissement. C’est la première action de leadership de l’homme et cette expérience a été peut être décisive pour ses premières orientations professionnelles. En 1983 il passe le Bac probatoire série D au Collège Notre-Dame du Plateau où il obtient l’année suivante son Baccalauréat série D. Après le bac il part poursuivre ses études à Ouagadougou au Burkina Faso. En 1985, il y obtient le DEUG I (Diplôme d’Etudes Universitaires Général I) à l’IMP (Institut de Math Physique) de l’Université de Ouagadougou et la même année, il est diplômé de l’Ecole Supérieure des Sciences de la Santé de la même Université de Ouagadougou. Puis il rentre à Abidjan et obtient en 1988 à l’Université d’Abidjan, actuelle Université Felix Houphouët Boigny, un Diplôme de Cycle d’Etudes de Médecine.

Vie professionnelle et premiers pas politiques

Après ses brèves études de Médecine, il s’engage dans la vie professionnelle. En 1991, à seulement vingt-cinq ans, il est nommé Directeur de Publication du quotidien Le Patriote qui venait tout juste d’être crée. En 1993, il gravit quelques échelons et prend les commandes de la Radio Nostalgie en Côte d’Ivoire, puis devient en 2000 son PDG Afrique. Rappelons que Radio Nostalgie est une radio française fondée par la femme d’affaires Dominique Nouvian aujourd’hui Première Dame de Côte d’Ivoire, devenue Dominique Ouattara. Il faut rappeler aussi qu’Hamed Bakayoko a été, à une certaine époque de sa vie d’étudiant, un syndicaliste de fédération estudiantine de Côte d’Ivoire comme c’était de mode dans les années 1980 et 1990.

L’homme et la crise

Dans les années 1990, Hamed Bakayoko devient un membre actif du Rassemblement Des Républicains, en abrégé RDR, une branche dissidente du PDCI-RDA, à la suite de la querelle d’héritage après la mort de Felix Houphouët Boigny. A ses débuts, le parti est dirigé par Djeni Kobinan qui cède les rênes à Alassane Ouattara. Djéni Kobina décède en 1998. Hamed Bakayoko se prend d’admiration pour le nouveau mentor du RDR, Alassane Ouattara, un économiste libéral qui a fait ses preuves dans de grandes institutions financières telles que le FMI et la BCEAO. En 2002, la rébellion éclate et le pouvoir de Laurent Gbagbo est obligé de gouverner avec celle-ci pour les besoins de résolution de la crise. Hamed Bakayoko, alors PDG Afrique de Nostalgie, est nommé Ministre des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) pour le compte du RDR. Il occupera ce poste de 2003 à 2011, un record. Cette longévité dans le gouvernement est le signe d’une fidélité sans failles au RDR et à son président Alassane Dramane Ouattara. En avril 2011, lorsque Laurent Gbagbo tombe finalement, il sera promu à un haut poste ministériel, un poste où la confiance est le maître-mot.

Ahmed Bakayoko shérif ivoirien

Après l’élection d’Alassane Ouattara en Décembre 2010, Hamed Bakayoko est nommé au poste sensible de Ministre de l’Intérieur. Il sera reconduit à ce poste sous les gouvernements qui se succède : Les gouvernements Jeannot Kouadio Ahoussou, Daniel Kablan Duncan et maintenant Amadou Gon Coulibaly. L’homme se maintient malgré les remaniements car il fait parmi du dernier carré des plus fidèles compagnons d’Alassane Ouattara avec certainement le Premier Ministre actuel Gon Coulibaly. Ce dernier le nomme Ministre chargé de la Défense dans son récent gouvernement de juillet 2017. A première vue il n’en est rien de la sourde rivalité qu’on leur accorde au sujet de la succession du Président de la République. Pendant que le débat de la succession se poursuit avec acharnement, Hamed Bakayoko pense, quant à lui, à la sécurité des Ivoiriens. Cependant sa nomination à la tête du Ministère de la Défense semble n’avoir rien changé, pis les attaques se sont multipliées. Le mois dernier des individus qui auraient attaqué l’Ecole de Police ont été appréhendés grâce aux cameras de vidéo surveillance placées un peu partout dans la ville d’Abidjan. Celles-ci suscitent une polémique actuellement sur la liberté de mouvement, mais dit le Ministre, c’est pour le bien des Ivoiriens. Après la récente attaque du Palais de Justice du Plateau ce sont les railleries qui surgissent à propos des fameuses cameras qui n’auraient rien vu ce jour-là. Enfin pour finir, il faut dire qu’Hamed Bakayoko est bien connu des artistes auprès de qui il passe pour un puissant mécène et protecteur. C’est ainsi que des artistes comme Fally Ipupa, Kofi Olomidé vante son nom dans leurs différents morceaux. Son artiste favori et protégé serait Arafat DJ avec qui il entretient de solides relations depuis des années maintenant. Homme de nuit, on lui reproche souvent de désacraliser les fonctions ministérielles qu’on lui confie. Un ministre cool et décontracté dirait-on !

CAN 2019 : le Cameroun serait-il sur le point d’en perdre l’organisation ?

Liberia: pays d’Afrique de l’Ouest