in

Wilfried Zaha

Wilfried Zaha c’est la curiosité footballistique du moment en Côte d’Ivoire. Avec son style caractéristique et son jeu flamboyant qui rappelle un certain Kéita Kader, le milieu offensif de Crystal Palace en Premier League représente l’espoir du football ivoirien actuel.

Il est l’un des rares joueurs de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire dont les Ivoiriens disent du bien malgré l’élimination très amère pour la prochaine coupe du monde en Russie. En club également il fait des merveilles au point d’attirer la convoitise de nombreux clubs de Premier League et pas des moindres. En coulisse l’on cite les deux Manchester (City et United) et aussi Chelsea. Il donne des tournis aux défenses anglaises les plus coriaces, fait marquer ses coéquipiers et surtout permet à son club de se donner un peu d’air au classement. Au regard de ses exploits, l’avenir proche du néo-pachyderme semble radieux. Sera-t-il le prochain Drogba des Elephants de Côte d’Ivoire avec le talent de Vincent Aboubakar  ? Tous les signes sont au vert afin qu’il le devienne très bientôt.
Ce talent, dont le profil se raréfie au fur et à mesure que le football rugueux et cartésien s’affirme, a failli connaitre un autre destin. L’on parle de lui comme celui qui parle l’anglais dans les vestiaires. C’est « l’étranger », mais sur le plan footballistique c’était comme s’il avait toujours vécu au pays. L’histoire de Wilfried Zaha avec les Eléphants de Côte d’Ivoire est celle d’un amour inconditionnel, d’un lien de sang très fort. Il a préféré l’équipe de son pays natal à celle de l’Angleterre, où pourtant il y avait de la place pour lui. Ce choix qui tranche avec celui de nombreux autres footballeurs originaires du pays, le rapproche un peu plus de la légende Didier Drogba. Tentons d’en savoir un peu plus sur cet ivoirien « So british » !

L’enfance et la jeunesse de Wilfried Zaha

De son nom complet Dazet Wilfried Armel Zaha, Wilfried Zaha est né à Abidjan en Côte d’Ivoire le 10 novembre 1992. Dans la même année, mais plus tôt en février, les Elephants de Côte d’Ivoire avaient remporté leur première Coupe d’Afrique des Nations (CAN). L’enfance de Wilfried Zaha est un épisode peu connu de la plus part des Ivoiriens. Ce que l’on sait en revanche, c’est qu’il a quitté son pays natal très tôt. Certaines sources situent son départ de la Côte d’Ivoire dès l’âge de cinq ans, d’autres un peu plus tôt, dès l’âge de trois, parait-il. Quoiqu’il en soit, il est parti très tôt du pays alors qu’il faisait ses premiers pas. Pourtant le joueur aurait fait un bref séjour à l’Académie de l’ASEC d’Abidjan. Il a dû ensuite s’envoler pour l’Angleterre avec ses parents qui avaient décidé de s’y établir. Selon Benjamin Doué, le président des ressortissants de Duékoué (sa ville natale) au Royaume-Uni, quand Wilfried Zaha a quitté la Côte d’Ivoire, il n’y a plus jamais remis les pieds jusqu’au fameux match contre le Maroc le 11 novembre dernier. C’est comme si l’on perdait un fils du pays tant l’enfant avait presque changé de nation. Il passe exclusivement son enfance et sa jeunesse en Angleterre, plus précisément à Crystal Palace. Le jeune Wilfried perd totalement les rares habitudes ivoiriennes qu’il avait acquises pendant sa prime enfance à Abidjan. Il se transforme littéralement en petit anglais. Aujourd’hui encore, il parle à peine la langue de Molière. Dans les vestiaires de l’équipe nationale il ne s’exprimerait que dans la langue de Shakespeare. Plus tard, à l’âge de dix ans, il se fait repérer par les premiers recruteurs du football anglais et non des moindres. Il aurait manifesté, à cet âge, un talent si spécial que très vite certaines portes lui ont été ouvertes, notamment à Crystal Palace, quartier situé au sud de Londres. C’est là qu’il commencera à taper dans le ballon.

Ses débuts dans le football professionnel

Dès 2002, Wilfried Zaha intègre le centre de formation de Crystal Palace au sud de la capitale anglaise. Il y passera environ sept années au sein des équipes de jeunesse dont celui des juniors. Il fait ses preuves si bien qu’il n’a aucune difficulté à intégrer l’équipe A qui joue alors en Championship (la 2e division anglaise). Son baptême de feu se fera lors de la saison 2009/2010. Wilfried Zaha a alors 18 ans. Il effectue son premier match en Championship le 27 mars 2010 en rentrant en fin de partie face à Cardiff City. Après ces débuts réussis, Crystal Palace le fait signer son premier contrat professionnel qui court sur deux ans. Les espérances des dirigeants de Crystal Palace sont surpassées lors de la première saison. Son coach, George Burley, séduit par le talent du jeune, déclare alors à son sujet :

« Nous avons de la chance de l’avoir, il a un grand avenir devant lui. ».

La saison d’après, le 7 août, il ouvre son compteur de buts en championship avec les Eagles en marquant face à Leicester City. A l’époque déjà, il est si flamboyant que les gros clubs de Premier League étaient prêts à aller le pêcher en Championship. Il s’agit de Manchester United, Arsenal et Liverpool. Contre toute attente il prolonge son contrat chez Crystal Palace et ce pour cinq ans. Le 11 mars 2012, alors qu’il joue toujours à Crystal Palace, il est désigné meilleur joueur africain de Football League qui regroupe toutes les divisions sauf la Premier League. En octobre de la même année, il rafle le titre de meilleur jeune joueur de la D2 Anglaise. Le 25 janvier 2013, il s’engage avec Manchester United qui avait des yeux sur lui depuis le Championship. Mais après seulement deux matchs sous les couleurs des Reds Devils, il retourne à Crystal Palace pour finir la saison suite à un prêt d’un montant de 18 millions d’euros. Néanmoins il remporte avec Manchester United le Community Shield. En janvier 2014, il est à nouveau prêté à un club gallois, le Cardiff City. Le 28 août 2014, il reviendra encore une fois à Crystal Palace. Cette fois ci il reste pour de bon et s’engage avec les Eagles à la fin de la trêve hivernale de janvier 2015. Une autre page de sa carrière dans le club du sud de Londres va s’écrire à présent. Plus stable, sa nouvelle carrière le révélera un peu plus au Royaume-Uni et à toute la Côte d’Ivoire.

La confirmation avec Crystal Palace

Jusqu’ici la carrière de Wilfried Zaha est étroitement liée à son club de départ, Crystal Palace. C’est dans ce club du sud de Londres qu’il a été formé et a fait ses premiers pas professionnels. C’est encore à Crystal Palace qu’il confirmera son talent après un bref passage à Manchester United. Revenu dans son club de cœur au cours de la saison 2014/2015, le milieu offensif s’installera pour de bon. Lors de cette saison 2014/2015, il disputa 31 matchs, une première dans sa carrière en Premier League. Avant cela, Wilfried Zaha ne se contentait que d’une dizaine de matchs. Cette saison-là, il inscrit seulement 4 buts, mais son emprise sur le jeu de Crystal Palace le rend incontournable. La saison suivante (2015/2016) il fait encore mieux avec 34 apparitions, mais ne marque que deux buts. Son apport à l’attaque des Eagles est plus que vital si bien que ceux-ci réussissent à se maintenir dans la Premier League. Ils font encore mieux car ils furent finalistes de la coupe d’Angleterre contre Manchester United (1-2). Toujours plus fort et plus efficace, il bonifie ses scores à l’issue de la saison 2016/2017 avec 35 titularisations et 7 buts. Le footballeur flamboyant devient une pièce maîtresse de Crystal Palace tant que le club n’arrive plus à contenir son talent. L’on parle de son départ dans certains grands clubs de la Premier League. Toutefois il est toujours en contrat avec Crystal Palace. C’est donc normalement qu’il figure parmi les 23 joueurs de Roy Hodgson. Dès le premier match de cette saison 2017/2018, il se blesse malencontreusement. Ce dernier s’inclinera contre le promu Huddersfield 0 – 3. Le diagnostic des médecins est sans appel : quatre semaines devront être nécessaires à l’imprimerie. Sans lui, Crystal Palace est dans le rouge. Le club ne gagne aucun match après 7 journées et s’installe confortablement dans la zone des relégables. Pis, l’attaque n’enregistre aucun but, elle est sans repères. Les Eagles se trouvaient alors à la dernière place du classement avec 0 points – 17. C’est presque la crise quand Zaha fait son grand retour à la faveur de la 8e journée. Sur leur pelouse, ce 14 octobre 2017, les Eagles devront pourtant en découdre avec le champion sortant Chelsea, alors 5e avec 13 points. Zaha est sensationnel, il donne le tournis à la défense, réputée solide, des Blues. Crystal Palace réussit non seulement l’exploit de marquer pour la première fois grâce à un auto-goal du défenseur Azpilicueta (11e min), mais également de s’imposer par le score de 2 buts à 1. Zaha, qui inscrit le 2e but de son équipe à la 45e minute, devient de fait le premier Eagle à marquer cette saison. Dans ce même mois il est élu meilleur joueur de Crystal Palace et de Premier League. Son entraineur Roy Hodgson jubile et s’extasie devant les performances de son milieu offensif. Il est élu meilleur joueur de Premier League pour le mois d’Octobre. Par trois fois il sera élu également meilleur joueur du mois de Crystal Palace notamment en décembre. Le dimanche 31 décembre, lors du « Boxing Day », il manque peu d’offrir la victoire à Crystal Palace et d’infliger à Manchester City sa première défaite de la saison. Zaha permet en effet à son équipe d’obtenir un penalty dans les dernières minutes du match mais le penalty est raté par Milivojevic. Palace manque de peu d’engranger trois précieux points face au leader incontesté du championnat. Pendant cette trêve, le nom de Wilfried Zaha parcourt les vestiaires de gros calibres tels que Manchester City, Manchester United ou encore Chelsea.

L’aventure en équipe nationale d’Angleterre

Après avoir quitté Abidjan et la Côte d’Ivoire à l’âge de quatre ans, Wilfried Zaha avait choisi de rompre tous les amarres. En Angleterre, son talent crève les yeux des spécialistes et des recruteurs. Les responsables des Three Lions voient en lui le digne héritier des grands noms du football anglais. Dès l’âge de dix-huit ans déjà, il est approché par la fédération anglaise pour le décider à faire un choix en leur faveur. Bien qu’il ait la possibilité de jouer pour l’équipe de ses origines, Wilfried Zaha choisit d’honorer les couleurs des Three Lions. C’est ainsi qu’il rejoint l’équipe nationale d’Angleterre des moins de 19 ans. Il honore sa première sélection en février 2011 lors d’un match contre l’Allemagne. Le 23 février 2012, il gravit les échelons et arrive en équipe Espoir. Six jours plus tard, il fait ses débuts à l’occasion de la victoire des Anglais sur l’équipe de Belgique par le score sans appel de 4 buts à 0. Après cette expérience en Espoirs, il atterrit dans l’équipe A, The Three Lions (Les Trois Lions). Zaha dispute ses premières minutes lors d’un match amical contre la Suède. Les Trois Lions vont s’incliner 4 buts à 2. Les prestations en équipe d’Angleterre ne sont pas aussi satisfaisantes qu’avec Crystal Palace. Mais sa jeunesse est un argument de poids surtout que les dirigeants anglais détectent en lui un talent indéniable. Malheureusement il n’aura plus l’occasion de porter le maillot de l’équipe d’Angleterre après ses deux apparitions en 2012 et en 2013. Il n’est plus vraiment dans les plans du sélectionneur national et on le laisse un peu dans l’ombre. En 2015 et en 2016, en revanche, il attire à nouveau l’attention des Trois Lions fort de ses prouesses avec Palace. L’Angleterre se montre intéressée pour un éventuel retour, mais Wilfried Zaha manifeste d’autres ambitions. Ayant pesé ses chances avec les Trois Lions et les Eléphants, l’Eagle choisit la sélection nationale de ses origines en 2016. Cependant Wilfried Zaha n’avait plus aucun lien avec son pays natal. C’est dans ce contexte qu’il arrive complètement déboussolé, comme un intrus dans un ensemble. Malgré ce handicap, Wilfried fera sa part sur le terrain, tellement bien que c’était lui qui avait l’air d’avoir grandi au pays. Son don de soi à l’image d’un certain Serey Dié et sa simplicité tout britannique séduisent les Ivoiriens, toujours nostalgiques de la génération dorée.

La carrière internationale de Wilfried Zaha avec les Elephants

 

A l’âge de 24 ans, en novembre 2016, Wilfried Zaha opte pour l’équipe nationale de Côte d’Ivoire. Ce choix a été possible parce que le joueur ne s’était pas encore entièrement engagé avec les Anglais. De fait, seules des titularisations dans l’équipe A, au cours de matchs officiels, peut empêcher un joueur de changer de nationalité sportive. Wilfried a joué avec les moins de dix-neuf ans et les Espoirs, des sélections qui ne sont pas prises en compte dans le choix définitif de nationalité sportive. Avec l’équipe A, il n’a disputé que deux matchs amicaux. Les matchs amicaux ne sont pas également pris en compte. Wilfried Zaha avait donc la latitude de se raviser. Un mois après son engagement avec les Eléphants, Marc Willmots, le sélectionneur des Eléphants, le présélectionne pour prendre part au stage de préparation de la Coupe d’Afrique des Nations 2017. Il honore sa première sélection avec les Eléphants lors d’un match amical contre la Suède le 8 janvier 2017. Auteur d’une passe décisive pour Giovanni Sio, il contribue à la victoire de l’équipe de Côte d’Ivoire qui s’impose par le score de 2 buts à 1. Trois jours plus tard, il connait sa deuxième titularisation face à l’Ouganda. Il marque son premier but et la Côte d’Ivoire s’impose 3 buts à 0. Malheureusement, pour sa première CAN, la Côte d’Ivoire va rater le coche avec une élimination précoce en phase de poule. Cependant Wilfried Zaha sort son épingle du jeu part son engagement sans faille bien que l’inexpérience a eu raison de lui. Par la suite, il est régulièrement aligné avec l’équipe nationale pour les matchs qualificatifs de la CAN 2019 au Cameroun et la Coupe du monde 2018 en Russie. En août 2017, il se blesse lors de la première rencontre du championnat anglais et la Côte d’Ivoire fut obligée de faire sans lui lors de la double confrontation contre le Gabon. Malgré son retour, notamment face au Maroc à Abidjan le 11 novembre dernier, les Eléphants ont dit adieu au mondial russe. Néanmoins, Wilfried Zaha échappe encore une fois à la critique des Ivoiriens. Ces derniers estiment qu’il est exsangue de la défaite car il a fait son job. En effet, il a tout donné pendant ce match à telle enseigne qu’il a paru se tuer à la tâche pour rien. Désormais admiré des Ivoiriens, Wilfried Zaha entame une nouvelle année qui s’annonce radieuse pour lui. Comme hier, son départ pour City, Manchester United ou Chelsea est dans l’air du temps.

Vincent Aboubakar

Histoire Josey et Serey

Josey Priscille : Serey Dié, tu as osé me faire ça ?