in

Sadio Mané

Désigné comme l’une des valeurs sures du football africain depuis plusieurs mois, Sadio Mané est un joueur le destin appelle à marquer sa génération.

Chaque weekend, c’est avec un grand plaisir que les téléspectateurs africains le retrouvent sur les pelouses de Premier League avec son équipe Liverpool. Il forme avec l’Egyptien Mohamed Salah et les Brésiliens Firmino et Coutinho, le quatuor magique de cette équipe des Reds actuellement 4e du championnat anglais. Longtemps pressenti pour être le « Ballon d’or africain 2017 », il sera devancé, dans les ultimes moments par son coéquipier égyptien. N’empêche que le Sénégalais est un talent à l’état brut, prêt à exploser à tout moment. Que de distance parcouru depuis l’AS Génération Foot de Dakar jusqu’au légendaire club de Liverpool, en passant par le FC Metz et le championnat français. Au-delà de la satisfaction qu’il apporte à son club et à son coach Jurgen Klopp, Sadio Mané est une ressource inestimable pour son pays natal.
Avec le Sénégal, Sadio Mané explose tout autant les compteurs. En sélection nationale depuis environ 5 ans, le natif de Sédhiou a contribué à ramener le Sénégal parmi les nations les plus craintes du continent. Après l’échec à la qualification du mondial brésilien de 2014 et la désillusion des CAN 2015 et 2017, le joueur voit enfin une lueur d’espoir. Le Sénégal réussit à se qualifier pour le mondial russe prévu en été prochain. Ce sera la deuxième participation du pays au rendez-vous planétaire après l’épopée de la génération dorée de 2002. C’est un accomplissement, mieux un couronnement pour le milieu offensif qui a tant donné de lui. Sympathique, généreux et humble Sadio Mané inspire partout admiration et respect. Intéressons-nous davantage à l’histoire de cet espoir du football africain.

Sommaire :

Première vie au Sénégal

Sadio Mané est né le 10 avril 1992 à Sédhiou au Sénégal. C’est dans ce village qu’il grandit et se fait remarquer par son amour du football. L’on raconte que son père était également un footballeur qui n’a pas eu la chance d’évoluer au-delà de sa préfecture.

« A l’école il jouait déjà au football. Il l’avait dans le sang, se souvient son ami. A la descente de l’école, au lieu de rentrer, il prenait son ballon pour aller jouer encore. A la maison, il se couchait sans même prendre de douche à cause du foot. Il disait qu’il n’y avait que le foot qui l’intéressait et quand il aura de l’argent il aura le temps de prendre des douches. ».

De fait, Sadio Mané ne respirait que par le football et pour le football. De plus, tout le monde dans la famille et dans le village lui lançait des fleurs. On trouvait qu’il débordait de talent, si bien que le jeune homme avait des motifs de croire en lui. En 2002, il jubila avec tout le Sénégal, au rythme des exploits des Lions de la Téranga qui atteignirent les quarts de finale de la coupe du monde en Corée du sud et au Japon. Malgré sa passion débordante pour le ballon rond, le futur joueur de Liverpool FC se consacrera tout de même à l’école, ne serait-ce que pour apprendre à lire, écrire et compter. Aux alentours de quinze ans, il est l’un des rares adolescents de son village à intégrer l’équipe senior de son village. C’est ainsi qu’il participe, en 2007, à un tournoi départemental que sa formation remporte face au village de Tintinkong. Déjà à l’époque il était un grand passeur car c’est lui qui offre la balle du but à l’attaquant de Bambali Beroto. En 2009, la tête pleine de rêve, il quitte son village pour le département de Rufisque où il intègre le centre de formation de Génération Foot où sont également passés des joueurs comme Diafra Sakho et Papiss Cissé. Cette intégration s’est faite après un test auquel ont participé de nombreux autres jeunes. A Génération Foot, il apprend les rudiments du football avec tous les entraineurs qui se sont succédé à la tête de l’académie. Avec le club, il joue le championnat du Sénégal et attire l’attention des recruteurs. Le jeune Sadio Mané ne tardera pas à rejoindre le FC Metz en France.

Les premiers clubs en Europe

Sadio Mané débarque en France à la trêve hivernale de la saison 2011-2012. Il atterrit au FC Metz qui évolue en Ligue 2. C’est déjà un grand changement qui s’opère sous ses yeux. Désormais il est dans un monde très professionnel où la concurrence et le sérieux sont à l’ordre du jour. Il fait ses débuts avec Metz le 14 janvier 2012 en remplaçant Kevin Diaz à la 75e minute. Pour son baptême de feu, son club s’incline à domicile face à Bastia. A l’occasion de cette première saison en Europe, au sein du FC Metz, il joue 19 matchs en championnat, dont 12 en tant que titulaire. En 19 apparitions en Ligue, il ne parviendra qu’à inscrire un seul but, à l’issue d’un slalom solitaire lors de la défaite 5 buts à 2 contre Guingamp en mai 2012. Visiblement ce n’est pas assez pour lui, comme ce ne sera pas assez pour le FC Metz. Au terme de la saison, le club est relégué en National, la division 3 en France. Mané connait un moment de doute avec cette descente en division inférieure. Mais une lueur d’espoir lui apparaitra lors de la saison suivante. Au cours d’un match amical contre le club autrichien du Red Bull Salzbourg, il se fait remarquer. Les dirigeants de la formation autrichienne décident de mettre la main sur la perle rare. Ils paient une indemnité de 4 millions d’euros au FC Metz pour s’attacher ses services. Cette somme est la troisième plus grosse indemnité que le FC Metz ait reçue pour un de ses footballeurs. Sadio Mané y fait ses débuts lors d’un match amical contre son ancien club français, en juillet 2013. Le jeune Sénégalais ne met pas longtemps à faire parler de lui en Bundesliga autrichienne. Le 27 octobre il inscrit un hat-trick contre Grödig. Le Red Bull Salzbourg s’impose finalement 3 buts à 0. Quatre jours plus tard il récidive avec un autre triplé. Le 31 octobre 2013, il marque un triplé lors du match à Kalsdorf soldé par le score de 3 buts à 1 à l’occasion du troisième tour de la coupe nationale d’Autriche. Tout au long du championnat autrichien, Sadio Mané est époustouflant. Le 7 mai 2014, il participe à la large victoire de Salzbourg, 7 buts à 0, en mettant un autre triplé. Sadio Mané conquiert l’Autriche entière. A présent, son appétit se fait plus vorace. Southampton, qui a eu de ses échos, n’hésite pas à lui mettre le grappin dessus. Le voici qui atterrit en Premier League, l’un des championnats les plus relevés, si ce n’est le plus relevé.

La révélation avec Southampton

Le petit footballeur de Bambali Beroto découvre la Premier League à la faveur de la saison 2014-2015. Le 1er septembre 2014, il est transféré en Premier League anglaise à Southampton en échange de 11, 8 millions de livre sterling soit 15 millions d’euros. Son contrat court sur quatre saisons. Il fait des débuts tonitruants en Angleterre avec Southampton. Le 23 septembre 2014, en Coupe de la Ligue, face à Arsenal, il provoque un penalty pour le premier but de Southampton. Le club finit par battre Arsenal 2 buts à 1. Quatre jours plus tard, il fait sa première apparition en Premier League et permet à Ryan Bertrand d’ouvrir le score. Le 18 octobre 2014, Il marque son premier but en championnat contre Sunderland qui est lourdement battu 8 buts à 0. Malheureusement, son but sera attribué au défenseur de Sunderland Patrick Van Aanholt. Il devra attendre la journée suivante pour inscrire son premier but en championnat. Cette réalisation permet à Southampton de s’imposer sur Stoke City (2 – 1). En décembre de la même année puis en janvier, il réussit à marquer trois buts en trois rencontres successives contre Crystal Palace, Chelsea et Arsenal. Le 22 février 2015, il manque le match contre son futur club, Liverpool, à cause d’un retard au stade et Southampton s’incline 2 buts à 0 sur ses installations. Le 16 mai 2015, Mané rentre dans l’histoire de la Premier League en mettant un triplé à Aston Villa à domicile. Il a réussi à planter trois buts en seulement 2 minutes 56 secondes. Il établit de ce fait, le nouveau record de Premier League puisqu’il bat celui de Robbie Fowler qui avait marqué un triplé en 1994 en 4 minutes 33 secondes. L’ancien joueur de Metz attendra le 30 juillet 2015 pour faire sa première apparition en compétition européenne. Ce jour-là, les Saints s’imposent contre le Vitesse Arnhem (3 – 0), un club des Pays-Bas. C’est au match retour, le 6 août 2015, qu’il marque son premier but européen. Southampton l’emporte également par le score de 2 buts à 1. Le bilan avec les Saints est plus que satisfaisant pour lui et pour ses dirigeants qui le laissent filer à Liverpool la saison suivante (2015 – 2016). Sadio Mané a prouvé qu’il avait du talent et surtout qu’il était capable de relever le défi des grands matchs. Les Reds de Liverpool ne rêvaient pas mieux. Son profil leur convient parfaitement. Vif, adroit, efficace, il ne tardera pas à leur prouver qu’ils n’ont pas fait une mauvaise affaire en le recrutant.

L’Idylle entre Sadio Mané et Liverpool

Le 28 juin 2016, Sadio Mané signe cinq ans au Liverpool FC pour 36 millions d’euros, dépassant du coup le montant du transfert d’El Hadj Diouf, l’un des deux Sénégalais avec Salif Diao à avoir joué dans ce club avant lui. Il retrouve ainsi Jurgen Klopp, le coach allemand qui avait voulu le recruter à l’époque où il entrainait le Borussia Dortmund. Mais un désaccord entre les clubs allemand et autrichien avait fait rater le transfert. Sadio Mané avait alors opté pour Liverpool tout en rejetant la proposition alléchante du Spartak Moscou. Mané fait ses débuts avec Liverpool contre Arsenal et marque le but de la victoire. Le score final sera de 4 buts à 3. D’emblée donc le Sénégalais annonce les couleurs en se positionnant comme une arme offensive redoutable au service des Reds. En février 2017, il frappe fort face à Tottenham en inscrivant un doublé en l’espace de deux minutes. Mané se blesse ensuite en avril contre Everton et doit mettre un terme à sa saison. Cette saison 2017-2018 est, de fait, entrecoupée de nombreuses blessures. Malgré cela, le Sénégalais finit meilleur artificier de son club avec 13 réalisations et figure dans l’équipe type de la Premier League. Liverpool termine la saison à la 4e place, mais aurait pu faire mieux si Mané avait été à 100% physiquement. C’est ce que pense Steven Gerard en affirmant que la blessure de Mané « a coûté le titre à Liverpool ». La saison 2017-2018 ne commence pas aussi bien que la précédente. En septembre, il percute violemment le gardien de Manchester City, Ederson, et écope de trois matchs de suspension. A cette suspension, une blessure s’ajoute, qui l’éloigne des terrains. De retour en club le 4 novembre, il délivre deux passes décisives à l’Egyptien Mohamed Salah. Liverpool FC s’impose face à West Ham, 4 buts à 1. Lors du choc de la 13e journée contre Chelsea, Mané rentre en toute fin de partie. Liverpool et Chelsea se séparent sur le score de 1 but partout. Mané ne digère pas sa situation et, à la fin du match, l’on le voit discuter avec son entraineur Jurgen Klopp. La presse parle de crise entre Mané et Jurgen Klopp, qu’il a toujours vu comme son « père ». Le coach allemand s’expliquera sur cette altercation : « Je lui criais dessus parce qu’il était au centre. Il m’a dit que Mohamed Salah voulait se mettre à droite, mais Salah avait 90 minutes dans ses jambes. Je voulais que Sadio soit à droite. Tout est réglé maintenant. » a déclaré le technicien allemand.

L’histoire du milieu offensif avec les Lions de la Téranga

Sadio Mané fait ses débuts en sélection nationale du Sénégal lors du tournoi olympique de 2012. Il commence chaque match en tant que titulaire des Lions de la Téranga logés dans le groupe A. L’aventure s’arrête pour eux en quart de finale face au Mexique, futur champion (4 – 2). Lors des éliminatoires de la coupe du monde 2014, il marque le 3e but de son équipe face au Libéria pour le compte de la première journée. Face à l’Ouganda, au deuxième tour préliminaire, il offre la victoire à son pays en marquant un but. Cette victoire leur permettra de disputer le troisième et dernier tour. Sadio Mané et les siens se font éliminer à l’issue de la double confrontation contre les Eléphants de Côte d’Ivoire. Malgré leur prestation de qualité et leur domination, les Lions de la Téranga n’iront pas au Brésil faute d’expérience. L’extrême jeunesse de l’équipe nationale était un atout, mais aussi un handicap face à des équipes plus solides. Les Lions de la Téranga traverseront un passage avide jusqu’à la CAN 2017 au Gabon. En effet, en quart de finale de cette compétition, les Sénégalais tomberont sur le futur champion, le Cameroun. Après un score nul vierge à la fin du temps règlementaire, les deux formations sont obligées de passer par les tirs au but pour continuer l’aventure. Sadio Mané rate son penalty et condamne son pays à attendre encore avant de remporter leur premier trophée continental. Après ce fiasco gabonais, Sadio Mané et le Sénégal auront une chance de se rattraper auprès de leurs supporters. Il s’agit des qualifications pour la coupe du monde 2018 en Russie. Alors que le Burkina Faso semblait avoir toutes les cartes en main pour connaitre sa première participation au mondial, la FIFA décide de faire rejouer la rencontre contre l’Afrique du sud, perdue des mois plus tôt par le score de 2 buts à 1. Le Burkina Faso saisira le Tribunal Arbitral du Sport pour annuler la décision, en vain. Le match sera rejoué le 10 novembre 2017 et permettra à Sadio Mané et ses coéquipiers de s’imposer en terre sud-africaine par le score de 2 buts à 0. Ils se qualifieront, sans trop grandes difficultés pour le mondial déjà que le Burkina Faso avait perdu en Afrique du sud la journée précédente. Une défaite qu’on attribuera aux conséquences psychologiques de la décision de la FIFA. Le 4 Janvier 2018, le Sénégalais ne parviendra pas à rafler le titre de « Meilleur joueur de l’année 2017 ». En effet, son coéquipier égyptien de Liverpool, Mohamed Salah, remporte le ballon d’or face à Sadio Mané et le Gabonais du Borussia Dortmund, Pierre-Emerick Aubameyang. C’est un coup dur pour le Sénégalais qui y croyait vraiment. Sans doute pénalisé par des prestations époustouflantes de l’Egyptien que par un début de saison en demi-teinte. En février prochain il aura l’occasion de montrer davantage son talent à l’Europe avec les 8e de finale de la Champions League. Son club Liverpool sera opposé au FC Porto du Camerounais Vincent Aboubakar.

Histoire Josey et Serey

Josey Priscille : Serey Dié, tu as osé me faire ça ?

Grève des magistrats au Bénin : première grande fronde sociale pour Talon?