in

David Hallyday : quand le fils veut marcher dans les pas du père

David Michael Benjamin Smet, ou plus simplement David Hallyday, est le fils aîné et seul garçon de Johnny Hallyday, le prestigieux rockeur français.

Né dans une famille d’artiste, David Smet ne tardera pas à suivre les pas, peut-être trop larges, de son père qui avait déjà conquis la France. Il passera toute son enfance et son adolescence dans cet environnement musical.

Aux côtés de papa, il apprend à jouer de la musique, en l’occurrence les instruments. David Smet s’entiche de la batterie plus que des autres instruments. Bientôt il suit son père dans quelques-unes de ses tournées comme pour accomplir son initiation. Des années plus tard, après le divorce des parents, il se lance dans une carrière musicale pleine aux Etats Unis et de temps à autre en France. Parallèlement à la musique, David Smet accomplit une autre passion, celle de l’automobile, dans laquelle il se montre redoutable pilote. Contrairement à sa carrière automobile, son parcours musical est plus soutenu et plus prolifique. De temps à autre il fera comme le père et sa sœur Laura, en apparaissait dans quelques films. En matière d’amour n’a pas beaucoup hérité du père ayant connu que deux femmes, du moins officiellement. A la mort de son père, David et ses sœurs sont déshérités par le testament que celui-ci a laissé. Tout revend à sa dernière belle-mère, moins âgée que lui. Avec ses sœurs, il conteste devant la justice les dernières volontés de son défunt père. L’affaire suit son cours et une décision est attendue ce vendredi 30 mars. Revenons ensemble sur la vie et la carrière du fils unique de Johnny Hallyday.

Sommaire :
Une enfance bercée par la musique
Une première carrière outre-Atlantique
Le retour en France du fils de Johnny
Son parcours dans le sport automobile
Vie familiale et privée de David Hallyday

Une enfance bercée par la musique

David Michael Benjamin Smet, plus connu sous son nom d’artiste David Hallyday, est né le 14 août 1966 à Boulogne-Billancourt, une commune française des Hauts-de-Seine, en région île de France. Il est le fils de Sylvie Vartan une chanteuse française d’origine bulgare et de Jean-Philippe Smet, alias Johnny Hallyday d’origine belge. Quatre ans plutôt, en 1962, Johnny Hallyday rencontre sa mère dans les coulisses de l’Olympia où l’artiste donnait un concert. Le 12 avril 1965, sa mère Sylvie Vartan et son père Johnny Hallyday se marient à Loconville, une commune française dans le département de l’Oise en région Hauts-de-France. Dès son plus jeune âge, il se passionne pour la musique principalement la batterie. Outre la batterie, il s’initie aussi au piano et à la guitare. Après un bref passage au Conservatoire, David Smet apprendra en autodidacte. Il écoute les morceaux et essaient de les jouer tout seul, en se fiant à son oreille. C’est à 13 ans, le 26 novembre 1979, qu’il monte sur scène pour la première fois. A l’occasion d’un spectacle de son père au Pavillon de Paris. Ce soir-là il joue de la batterie, comme un grand. Après la séparation de ses parents, en 1980, il finit son adolescence aux Etats Unis, revenant de temps à autres en France. C’est aussi aux Etats Unis qu’il débute sa carrière musicale professionnelle au sein d’un groupe, The Weekenders.

Une première carrière outre-Atlantique

Après le divorce de ses parents, le 5 novembre 1980, David Smet part pour les Etats Unis, y vivre avec sa mère. A cette époque, ses parents avaient fait l’acquisition d’une maison à Los Angeles. C’est là-bas qu’il continuera sa scolarité débutée en France, quelques années plus tôt. C’est en Californie que commence sa carrière professionnelle par la création d’un groupe du nom de Les Weekenders. Par la suite il fréquente divers clubs pour affûter ses armes. De fil en aiguille, David Smet arrive bientôt à composer trois chansons pour un film intitulé Lady Beware. En 1986, David Smet, autrement dit David Hallyday, écrit deux titres pour sa mère qui lui valent le rôle principal dans la comédie He’s my girl, dans lequel il compose également trois titres. Le single qu’il interprète pour He’s my girl le propulse et son beau-père Tony Scott lui prête mains fortes. Dans la foulée, il figure dans le top 30 des charts américains, un classement hebdomadaire de Billboard Magazine des 100 chansons les plus populaires des Etats Unis. Fort de ses succès, il sort son premier album, True Cool, qui est bien accueilli par le public. Cet album, ainsi que le deuxième, Rock’n Heart lui font décrocher des disques d’or en plus de trôner à la tête des plus célèbres Hit-parades américains pendant plusieurs jours. Le 11 avril 1992, il rejoint la France pour une tournée, avec un passage au Zénith et à la Cigale. Au cours de cette tournée il enregistre un album live comme son père l’avait fait au début des années 1960. Après ce retour gagnant, il forme deux groupes avec d’anciens amis de The Weekenders. Il s’agit de Blind Fish et Novocaine qui jouent pendant quelques années d’intervalle.

Le retour en France du fils de Johnny

Après la séparation de ses parents, David Smet effectuait de fréquents aller-retour entre les Etats Unis et la France. C’est en 1998, qu’il revient finalement vivre en France avec un titre dans les bagages : Tu ne m’as pas laissé le temps. Ce titre est écoulé à 1.000.000 d’exemplaires et reçoit le Prix Vincent-Scotto de la SAGEM et le NRJ Music Award de l’artiste masculin de l’année. Il sort par la suite un album intitulé Un Paradis, un Enfer, consacré disque de platine. En 2002, il prête sa voix au héros de La Planète au trésor, un nouvel univers, de Disney Chanel. En 2004 parait un autre album, Satellite, avec lequel il fait une tournée française d’un an. Dans le même temps il effectue également beaucoup de collaborations notamment avec sa mère (Tears of the Earth), Steeve Estatof ou encore Emma Daumas. Au bon vieux souvenir de la batterie, il participe à l’album Hérétique de Jean-Patrick Capdevielle. Déjà entre 1996 et 1999, il a participé à différents albums de son père dont Destination Vegas dans lequel il compose un titre. En 2008, il se joint au slameur Grand Corps Malade pour la composition du titre Si mon cœur, extrait de l’album de son père Ça ne finira jamais. En 2010, il réitère sa collaboration avec le slameur français sur des titres de son propre album, Un nouveau monde. David Hallyday assure, sur cet album, un duo avec sa demi-sœur cadette Laura Smet dans On se fait peur. Seulement trois semaines après sa sortie, l’album obtient le disque d’or. En mars 2015, David Hallyday constitue un nouveau groupe Mission Control qui publie l’album Alive entièrement enregistré en Anglais. Un an plus tard, en novembre 2016, parait Le Temps d’une vie, un album cette fois ci en solo.

Son parcours dans le sport automobile

David Hallyday n’a pas que la musique de papa comme passion. Il est aussi un mordu des sports automobiles qu’il pratique de temps à autre. C’est en 1989 que David Hallyday s’ouvre à une véritable carrière automobile et de premier plan. Ainsi, en 1990, il court sur la formule 3 à Pau puis dispute des épreuves du Championnat Spyder 905 et la coupe Sport Proto Alfa Roméo. En 2001 il obtient un titre de champion de France en Grand Tourisme aux côtés de Philippe Alliot, ancien pilote de Formule 1 avec qui il fonde le « Force One Racing ». Il concourt de nouveau en 2007, 2008 et en 2011, année pendant laquelle il décroche avec Stéphane Ortelli, la seconde place du championnat Spa qu’il dispute à bord d’une Audi R8. Malgré cette carrière non négligeable, David Hallyday a toujours considéré la musique comme sa passion ultime.

Vie familiale et privée de David Hallyday

Comme on l’a dit, David Smet dit Hallyday est le fils des chanteurs Sylvie Vartan (née en 1944) et David Hallyday (1943-2017). A cause de la séparation de ses parents, il a eu beaucoup de demi-frères et sœurs. Du côté de son père il a sa demi-sœur Laura Smet (née en 1983) et ses sœurs adoptives Jade Smet (née en 2004) et Joy Smet (née en 2008), toutes deux d’origine vietnamienne. Du côté de sa mère, qui s’est remariée aux Etats Unis, il est le demi-frère de Darina Scotti née en 1997. Le 15 septembre 1989, David Hallyday épouse le mannequin Estelle Lefèbure (née en 1966) qu’il rencontre sur un plateau télé. Il se séparera d’elle en février 2001 après 12 ans de vie commune et la naissance de deux filles, Ilona le 17 mai 1995 et Emma le 13 septembre 1997. En 2004 il se remarie avec une jeune fille de 28 ans, du nom d’Alexandra Pastor, fille de Michel Pastor, riche homme d’affaires monégasque. De leur union naitra son troisième enfant, Cameron le 8 octobre 2004. Il vivait au Portugal depuis quelques mois quand on lui a annoncé le décès de son père, le 5 décembre 2017. Lorsqu’il apprend que son père les a déshérités lui et ses sœurs, David Hallyday conteste le testament. Avec sa demi-sœur Laura, il introduit l’affaire en justice. Après plusieurs mois de bataille entre les avocats, le tribunal finit par rejeter l’affaire au 30 mars 2018.

Sénatoriales en Côte d’Ivoire : le sénateur indépendant de Yamoussoukro rejoint le PDCI

Johnny Hallyday : l’histoire d’un immortel de la musique française