in

Bio du chanteur : Nationalité Johnny Hallyday

JOHNNY HALLYDAY – Le chanteur français né à dans la ville de Paris a des origines belges dont il gardait un mauvais souvenir.

La nationalité du chanteur français Johnny Hallyday est connue mais nombreux sont ceux qui ignorent que la légende française du rock avait des origines belges. Né en France, plus précisément dans la capitale, l’artiste a été privé durant son enfance de l’affection paternelle, ce qui ne l’a pas empêché de gravir les échelons et devenir l’un des plus grands artistes français que le monde ait connu. A l’état civil, le chanteur français se nomme Jean-Philippe Smet. Abandonné par son père durant, l’artiste ira toutefois se recueillir sur la tombe de ce dernier en 1989 lors de son inhumation. S’il a des origines belges, le chanteur a toujours gardé la nationalité française, jusqu’en 2006 lorsqu’il essaie d’entamer des procédures pour la naturalisation belge, son pays d’origine. Mais le chanteur français abandonnera finalement le projet d’avoir la nationalité belge, sa démarche ayant été instrumentalisée à des fins politiques. Né le 15 juin 1943, Johnny Hallyday est décédé en décembre 2017, laissant derrière lui une épouse, quatre enfants dont deux obtenus par voie d’adoption, et surtout un énorme patrimoine estimé entre 30 et 40 millions d’euros. L’héritage du chanteur est au centre d’une vaste bataille judiciaire qui oppose ses deux enfants biologiques à son épouse Laeticia Hallyday.

Bien qu’il soit de nationalité française, la Belgique a aussi pleuré la mort de Johnny Hallyday décédé le 5 décembre 2017 des suites d’un cancer du poumon. Ce profond attachement du voisin belge à la star française n’était pas sans raison. Pour ceux qui l’ignorent, la légende française du rock était certes de nationalité française, mais il avait également des origines belges à travers son père. Mais la douloureuse enfance du chanteur l’a en quelque sorte poussé à tirer un trait sur cette histoire belge. « Les Français se sont appropriés Johnny Hallyday. À ses débuts, personne ne soupçonnait ses racines belges. On l’a même présenté comme un Américain », disait Serge Jonckers le responsable musical de RTL en Belgique. La France a de toute évidence su adopter l’artiste, même si celui-ci était sur le point d’opter pour la nationalité belge également. En 2006, le chanteur soumet une demande de naturalisation à son pays d’origine, mais il renoncera quelques mois plus tard à son projet, accusé par certains de vouloir échapper au fisc français en déclarant son patrimoine en Belgique. Le chanteur français est décédé en laissant derrière lui un énorme patrimoine difficilement évaluable à ce jour, même si les médias s’efforcent de donner des chiffres approximatifs. Cet héritage fait au centre d’une longue bataille judiciaire qui a éclaté depuis le mois de février entre Laeticia Hallyday son épouse, et les deux enfants biologiques de l’artiste, Laura Smet et son demi-frère David. A la mort de leur père, les deux aînés du chanteur ont été surpris de voir que leur père les avait complètement déshérité et légué toute sa fortune à son épouse Laeticia. S’en suivra donc une bataille judiciaire entre les enfants biologiques d’Hallyday et son épouse autour du patrimoine laissé par l’artiste après sa mort. David Hallyday et Laura Smet ont contesté l’héritage californien de leur père, exigeant un droit de regard sur les biens laissés par la légende du rock. Le tribunal de Nanterre qui est chargé de l’affaire a récemment ordonné le gel des avoirs de l’artiste français, sans pour autant permettre aux enfants de ce dernier d’avoir un droit de regard sur l’album à titre posthume de Johnny Hallyday. Avec un train de vie assez élevé, le chanteur avait aussi contracté de nombreuses dettes, sans oublier ce qu’il devait au fisc. A en croire certains médias, le cumul des dettes du chanteur s’établiraient autour de 9 millions d’euros, voire 15 millions d’euros selon d’autres médias français. Quoi qu’il en soit, Jean-Philippe Smet s’est éteint le 5 décembre dernier en laissant derrière lui une famille qui se déchire au fil des mois dans cette bataille pour le contrôle de son héritage. L’origine de cette bataille judiciaire se trouve dans la rédaction du testament du chanteur selon les lois californiennes. Si en France il est formellement interdit de déshériter ses enfants biologiques, la législation californienne autorise cependant un père à déshérité ses enfants biologiques. En attendant de connaître l’aboutissement de ce feuilleton judicaire du clan Hallyday, retour sur la vie et la carrière du chanteur français. D’ailleurs, savez-vous d’où tire-t-il le nom de Johnny Hallyday ?

Biographie

Jean-Philippe Smet est celui que le monde entier a connu sous le nom de Johnny Hallyday. Le chanteur français est né le 15 juin 1943 dans la capitale française, dans le 9e arrondissement pour être plus précis. Sa mère biologique Huguette Clerc est décédée en 2007 tandis que Léon Smet, le père biologique de l’artiste, a lui tiré sa révérence en novembre 1989. Jean-Philippe Smet a grandi sans connaître l’affection paternelle. D’abord à sa naissance, son père Léon Smet de nationalité belge, refuse de reconnaître Johnny comme son fils. Quelques mois après sa naissance donc, début 1944 pour être plus précis, Léon Smet abandonné Jean-Philippe Smet et aussi sa mère. Mais la mère finit par convaincre de se remettre en couple à nouveau. Cette deuxième relation aboutira au mariage entre le père et la mère de Johnny Hallyday qui finira par le reconnaître après l’officialisation de leur union. Et pour la seconde fois, le père du chanteur décidera de l’abandonner lui et sa mère, cette fois sans aucune possibilité de retour. Le danseur américain Lee Lemoine Ketcham qui était connu sous le nom artistique de Lee Hallyday, sera comme un parrain pour le chanteur, après qu’il ait épousé Desta, la fille à Hélène Mar qui a élevé Johnny durant sa tendre enfance. Le danseur décide de surnommer Jean-Philippe Smet, Johnny. Lorsque le chanteur devra se choisir un nom de scène, il n’ira pas chercher loin. Jean-Philippe Smet choisira de se faire appeler « Johnny Hallyday ». Quant à son père biologique Léon Smet, il s’opposera à l’idée de renouer le contact avec son fils jusqu’à qu’il décède en novembre 1989. Il y’a quelques années de cela, le chanteur levait un pan de mystère sur cette douloureuse image qu’il avait de son père : « Toute ma vie, j’ai été obsédé par l’absence de mon père, jusqu’à sa mort. Je ne l’ai pas connu, sinon dans des moments désagréables. Il était alcoolique, séducteur, ingérable et un grand artiste, comme me l’avait un jour confié Serge Reggiani, qui l’avait eu comme professeur de comédie à Bruxelles ». Bien qu’il ait été privé de l’affection paternelle, Johnny était présent à l’enterrement de son père en novembre 1989.

Vie privée et familiale

Le chanteur Johnny Hallyday a connu de nombreuses relations au cours de sa vie. De ses nombreuses vies de couples, le chanteur français a eu deux enfants, Laura Smet et son demi-frère David Hallyday. Jean-Philippe Smet découvre le bonheur du mariage pour la toute première fois durant son union avec Sylvie Vartan, une chanteuse française d’origine hongroise. En 1965, la légende du rock épouse la chanteuse française dans le département de l’Oise. De leur union naîtra le tout premier enfant du chanteur, David Smet. Mais après 15 années de mariage, le couple finit par se séparer en novembre 1980. Un an plus tard, Jean-Philippe Smet passe à un second mariage. Cette fois, le chanteur épouse l’actrice française Élisabeth Étienne. Mais leur union ne durera que quelques mois, puisque le 3 février 1982, le couple divorce alors que le mariage n’a été célébré que le 1er décembre de l’année 1981. Le chanteur français fait par la suite la rencontre de Nathalie Baye après l’échec de son second mariage. Mais après quatre années de vie commune, ils se séparent. Cependant, de cette union qui prendra fin en 1986, naîtra le deuxième enfant du chanteur, Laura Smet en 1983. Quatre ans après le nouvel échec dans sa vie commune, Johnny Hallyday épouse l’animatrice et comédienne française Adeline Blondieau. Après leur union en juillet 1990, le couple divorce deux ans plus tard. En 1994, Johnny et Adeline Blondieau célèbre leur deuxième mariage, mais la relation ne sera que de courte durée puisqu’ils divorceront à nouveau en 1995. C’est après ces nombreuses mésaventures que le chanteur français fait la rencontre de Laeticia Boudou, un mannequin français. Leur première rencontre a lieu dans une discothèque à Miami. Le 25 mars 1996, Jean-Philippe Smet et Leaticia Boudou se marient, une union qui durera jusqu’au décès de l’artiste le 5 décembre 2017 dans sa villa de Marnes-la-Coquette à l’âge de 74 ans. Aucun enfant ne naitra de leur union mais le couple décidera néanmoins d’adopter deux enfants, Jade et Joy.

Succès musicaux et popularité

Johnny Hallyday reste sans doute l’un des plus grands chanteurs que la France ait à ce jour connu. En 57 années de carrière musicale, la légende du rock a réussi à écouler à lui tout seul 110 millions de disques sur le marché. Durant sa prolifique carrière musicale, le rockeur français a enregistré près d’un millier de chanson. Au cours de ses nombreuses tournées mondiales, le chanteur a drainé dans les salles de spectacles du monde quelques 29 millions de spectateurs. Johnny Hallyday méritait son surnom de bête de scène puisqu’au cours de sa prestigieuse carrière il a donné à lui tout seul plus de 450 concerts hors de la France. Dans l’Hexagone, le chanteur s’est produit plus de 2800 fois sur scène. En 57 ans de carrière musicale, le rockeur français a mis sur le marché de la discographie environ 80 albums dont 51 albums studios et 29 albums live. Mais hélas, le chanteur français n’a pas eu le temps de voir son tout dernier album sortir. Le dernier opus de Johnny sorti à titre posthume a été mis sur le marché il y’a seulement quelques semaines. Concernant les récompenses musicales, Johnny n’avait de toute évidence rien à envier aux sommités mondiales. Il est aujourd’hui l’un des rares artistes français à avoir gagné 5 disques de diamant. Le rockeur français compte aussi dans son palmarès 22 disques de platine et une quarantaine de disque d’or.

Carrière d’acteur

A côté de sa carrière musicale, Johnny Hallyday a aussi fait carrière dans le monde du cinéma. C’est en 1972 qu’il décroche son premier vrai rôle d’acteur dans le film L’aventure c’est l’aventure, du réalisateur français Claude Lelouch. Après quelques années de pause, le chanteur remet sa casquette d’acteur pour jouer un rôle dans le film Détective. Fort de ce second succès, Johnny décroche un nouveau rôle au cinéma dans un film de science-fiction qui ne connaîtra pas un gros succès sur le plan commercial. Malgré cet échec, le chanteur met à nouveau ses talents d’acteurs dans plusieurs productions cinématographiques, David Lansky et La Gamine entre autres. Mais le succès ne sera toujours pas au rendez-vous pour l’artiste français dans sa deuxième carrière. Les dernières apparitions au cinéma de Johnny datent de 2017, peu avant sa mort. L’artiste français décroche un rôle dans les films chacun sa vie de Claude Lelouch et Rock’n Roll du réalisateur français Guillaume Canet. Si sa carrière musicale a été marquée de nombreux succès, Jean-Philippe Smet n’a pas connu le grand succès dans sa carrière au cinéma.

Fortune et patrimoine

La fortune de Johnny Hallyday est aujourd’hui difficile à évaluer avec précision. On sait que le chanteur avait quatre propriétés parmi lesquelles sa villa de Marnes-la-Coquette qui a été mise en vente pour 26 millions d’euros il y’a quelques années. Le patrimoine immobilier du chanteur comprend également une somptueuse résidence californienne dans le chic quartier de Pacific Palisades. Selon les informations de certains médias, cette villa serait estimée autour de 10 millions d’euros. Le chanteur français dispose aussi d’un chalet en Suisse sans oublier sa villa acquise sur l’ile française de Saint-Barthélemy. Selon le magazine Le Point, le patrimoine immobilier de l’artiste serait actuellement évalué entre 40 et 50 millions d’euros. Qu’en est-il de sa fortune ? Cette tâche s’avère beaucoup plus compliquée même si certains médias ont pu lever le voile sur quelques revenus annuels de l’artiste. Selon le Magazine Capital, le rockeur français avait gagné 5,3 millions en 2011. En 2016, les revenus annuels de l’artiste ont été évalués autour de 16 millions d’euros. A en croire plusieurs médias français, la fortune laissée par Johnny Hallyday serait comprise entre 30 et 40 millions d’euros. Ajouter à cela la valeur de ses biens immobiliers, le chanteur français aurait un patrimoine estimé autour de 90 millions d’euros, voire même plus selon certains médias. Il y’a aussi les revenus générés par son album sorti à titre posthume, un album dont son épouse Laeticia détient les droits de regards exclusifs.

Présidentielle 2020 Côte d’Ivoire : quel candidat pour le RHDP ?

DJ Arafat : pas d’album en octobre comme promis