in

Le juteux marché du e-commerce en Côte d’Ivoire

Le marché du e-commerce est un secteur économique en pleine effervescence en Côte d’Ivoire. A l’occasion de la 11ème édition du Salon du commerce électronique à Abidjan le 8 Octobre dernier, les acteurs présents à cette cérémonie ont dressé un bilan jugé plutôt satisfaisant sur le développement du e-commerce en Afrique noire. De nos jours, des entreprises de tous genres et de tous secteurs d’activités se disputent le juteux marché du commerce en ligne. La tenue du salon d’octobre dernier montre combien cet innovant réseau de commercialisation gagne progressivement du terrain et génère des profits considérables.

 

Etat des lieux sur le commerce électronique en Côte d’Ivoire

Sur le territoire ivoirien, le commerce électronique attire de plus en plus de distributeurs, allant des simples particuliers aux plus grandes entreprises de la place.  A titre indicatif,  le commerce électronique est une méthode de vente ou de prestation de service via le portail du web. Certaines entreprises se sont exclusivement spécialisées dans le domaine de la distribution en ligne. Il s’agit en l’occurrence de Jumia qui domine une part importante du marché de la distribution en ligne des vêtements de marques et autres accessoires. A côté d’eux, d’autres structures se sont également lancées dans le commerce en ligne, notamment Carmudi et Lamudi. L’an dernier on a assisté à l’implantation en terre ivoirienne du géant français du commerce en ligne Cdiscount. A l’égard de l’engouement que suscite cette nouvelle technique de vente, il va sans dire que le business de la vente électronique sur le sol ivoirien est générateur de revenus assez importants.

 

L’intérêt pour les pme ivoiriennes de se lancer à la conquête de ce vaste marché

Le commerce électronique présente d’innombrables avantages pour le distributeur et le client. D’abord, la chaîne de distribution est raccourcie, car le consommateur accède directement au produit via internet. Cela entraîne systématiquement une baisse des tarifs qui est à la fois bénéfique pour le  vendeur comme pour l’acheteur. En plus, les structures spécialisées dans la vente en ligne sont exempts de certaines charges financières en comparaison des entreprises physiquement implantées, ce qui représente pour eux un véritable gain financier. Par ailleurs, le commerce en ligne offre une bien meilleure visibilité tant au niveau national qu’international, ce qui offre aux entreprises la possibilité de multiplier les bénéfices réalisés.

 

Quelques timides obstacles rencontrés par le commerce en ligne

A l’issue de ce salon initié faisant le point sur l’évolution de la vente électronique, les acteurs présents n’ont pas manqué de souligner quelques obstacles qui entravent l’exercice de cette nouvelle forme de distribution. Ils ont particulièrement mis l’accent sur le phénomène  de la cybercriminalité qui fait l’objet de sérieuses inquiétudes. A cet égard, le Ministre ivoirien de la poste et des NTIC a tenu à rassurer l’opinion publique sur le recul de ce phénomène grâce à l’ensemble les lois votées par le parlement ivoirien à l’encontre des malfaiteurs.

 

L’avenir du commerce électronique

Dans les pays industrialisés, le commerce en ligne s’est soldé par un véritable succès économique. Les pays africains en phase d’expérimentation de cette pratique ont été largement satisfaits des premiers résultats. L’avenir du e-commerce est donc prometteur en Afrique, particulièrement en Côte d’Ivoire où un véritable marché de consommateurs en ligne reste encore inexploité.

 

 

 

 

Waouh quel maillot de bain !

Koffi Olomidé futur président ?