in

Folorunsho Alakija, femme la plus battante de toute l’Afrique

On entend parfois parler des hommes et de leurs richesses. Vous avez des milliardaires ou millionnaires sans toutefois pensée aux femmes. Nous avons l’habitude de nous cacher dans nos foyers en laissant la place à nos hommes. Mais il en ressort qu’il peut y avoir des femmes millionnaires voir même milliardaires au sein de notre continent. C’est pour cela nous vous invitons à aller à la rencontre de cette belle dame d’affaire de nationalité nigériane.

Née le 15 juillet 1952 à Ikorodu au Nigéria dans la ville de Lagos, Folorunsho est l’une des 52 enfants de son père. A l’âge de 7 ans, elle est envoyée dans un autre pays pour continuer ses études en pension au pays de Galles. Après 4 ans d’absence, elle revient au pays. En 1970, elle démarre sa carrière en tant que secrétaire à la banque Internationale Merchant Bank of Nigéria. Peu après la chute de cette grande banque Nigérienne, elle va à Londres pour des études de mode dans les écoles suivantes (American college et la central school of fashion). En novembre 1976, elle se marie au célèbre avocat Modupe Alakija (Modupe Alakija est actuellement président de Famfa Oil). Elle met au monde 4 enfants et prend soin de sa famille.

Folorunsho a-t-elle crée son empire grâce à l’influence de son mari ?

Après de longues études à Londres, Folorunsho démarre sa ligne de vêtements Suprême Stitches. Cette nouvelle ligne a pour clientèle privilégié la femme du président Ibrahim Babangida. Elle acquiert le prix du meilleur designer /styliste du Nigéria en 1986. Elle crée une autre société d’imprimerie en 1991 dénommée Digital Reality. Cette grande dame dont la fortune est estimée à plus de 3.2 milliards de dollars, est la femme la plus riche du monde. Agée de 62 ans, elle a toujours vécu au milieu de l’argent cela n’est pas un souci pour elle. Sa fortune fait près de 3.2 milliards de dollars soit 2.5 milliards d’euros. En termes de richesse elle vient avant la fille du président angolais Isabel Dos Santos avec 3.3 milliards de dollars. Cette dame est grâce aux gisements de pétrole que possède son pays. La création de son entreprise qui est une véritable mine d’or. Elle possède 60% des parts de Famfa Oil devenu OML 127. Cette mine de pétrole produit par jour 200000 barils d’or noir. En dehors de ces gisements de pétrole, Folorunsho est la présidente de l’association des créateurs de mode au Nigéria. Depuis 2003, elle est l’actuelle présidente de la Rose of Sharon Foundation.

Résultats éliminatoires mondial 2018 zone Afrique : Classement après la 1ère journée

Iba One bientôt en Côte d’Ivoire pour 2 concerts à Abidjan et à Bouaké