in

Bienvenue au Gondwana : la tournée internationale et africaine pour l’avant-première du film

« Bienvenue au Gondwana » c’est le titre du film du réalisateur et humoriste franco-nigérien Mohamed Mustapha Moctari.

Celui-ci a entamé depuis peu une tournée de présentation au public d’Afrique et au-delà. Elle vise à faire connaitre ce film, une œuvre mûrie par Mohamed lui-même depuis quelques années et qui trouve enfin le chemin des salles de cinéma.

« Bienvenue au Gondwana » un film inventé et réalisé par Mohamed Mustapha Moctari alias Mamane

Le film « Bienvenue au Gondwana » du réalisateur franco-nigérien Mohamed Mustapha Moctari dit Mamane est une idée originale mûrie par le réalisateur et comédien pendant des années. Après des études de biologie, le jeune nigérien se lance dans l’humour avec succès. Il apparait alors dans quelques films avant de se faire remarquer par TV5 Monde et surtout RFI où il relate jusqu’à ce jour les fameuses chroniques de la République très démocratique du Gondwana. Les succès de cette chronique le pousseront à la mettre sur grand écran en tant que réalisateur. S’attachant les services d’éminents comédiens africains tels que les ivoiriens Gohou Michel et Digbeu Cravate, il réussira à sortir officiellement le film le 12 avril dernier.

« Bienvenue au Gondwana » de quoi s’agit-il au juste dans le film

Le film parle d’un jeune idéaliste français Julien Franchon qui se retrouve en Afrique au cœur de manœuvres électorales frauduleuses alors qu’il est en mission de supervision pour le compte de la Communauté internationale. Son travail est saboté par deux parlementaires locaux qui défendent la cause du dictateur africain. Corruption, magouille, fraude au cœur de cette comédie qui dure 1h 43min. Loin peut être d’un afro pessimiste qu’on y lirait, C’est le problème électoral et la dictature qui sont pointés du doigt avec un certain réalisme affirme des critiques.

Une tournée africaine et mondiale pour la présentation du film

Déjà sortie en avant-première en Côte d’ivoire puis en France le 12 avril 2017, « Bienvenue au Gondwana » poursuit son épopée avec une escale au Burkina voisin. Ainsi ce dimanche, le pays du FESPACO et partant du cinéma panafricain, a reçu la comédie de Mamane avec un invité d’honneur, le président Roch Marc Christian Kaboré. La projection s’est fait au cinéma Canal Olympia à Ougadougou. Le pays des hommes intègre qui a vu jouer son acteur local Rasmané Ouédraogo dans cette satire de la politique africaine, a apprécié, semble-t-il le film. Le film qui se déroule dans un pays imaginaire n’a pas manqué d’interpeller le public présent quant à l’acuité avec laquelle il traite d’une question qui mine le continent tout entier.
Pour rappelle le générique du film porte la patte d’artistes africains célèbres tels que l’ivoirien Tiken Jah, le sénégalais Didier Awadi et le burkinabé Smarty. Bref un vrai film panafricain tourné entre les artistes et acteurs africains dans un cadre africain. En effet, le film aurait été tourné en grande partie en Côte d’ivoire, la plus part du temps à Abidjan et à Yamoussoukro puis le reste en France.
Le film aurait mobilisé plus 2 milliards comme budget total. Les scènes d’Abidjan puis de Yamoussoukro et de France auraient cumulé ce montant vraisemblablement colossal pour un film africain. Cette tournée viendrait donc à point nommé pour rentabiliser mais aussi offrir au public africain un film qui donne à réfléchir, par le rire, sur la situation désastreuse de la gouvernance sur le continent.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Présidentielles françaises : quand l’attentat des Champs Elysées peut changer le cours d’une élection

Musique camerounaise : le rappeur Ténor aux côtés de Maitre Gims sur scène à Douala