in

L’ONU se mêle de l’enquête sur les caches d’armes de Bouaké

Nouveau rebondissement dans l’enquête sur la cache d’armes découvertes pendant la mutinerie dans la ville de Bouaké. Après une première audition de Kamaraté Souleymane, alias Soul to Soul, l’ONU a décidé de déployer une équipe d’experts en Côte d’Ivoire pour enquêter sur cette sombre affaire.

Le gouvernement annonce l’implication de l’ONU

Des experts seront à Abidjan dans le cadre de l’enquête sur la cache d’armes découvert à Bouaké lors de révolte militaire du mois de mai. L’information a été révélée par Bruno Nabagné Koné, le porte-parole du gouvernement, Ã l’issue du conseil des ministres qui s’est tenu le mercredi 7 juin au palais présidentiel. A en croire le ministre, les experts envoyés par les Nations Unies viendront enquêter sur cette macabre découverte d’armes dans le domicile du dénommé Soul to Soul, le directeur de protocole de Guillaume Soro. Kamaraté Souleymane avait été déjà auditionné fin mai par la brigade de gendarmerie de la commune du Plateau, une audition qui a duré un peu plus de 6h selon les informations que nous avons recueillies. Malheureusement, rien n’a encore à ce jour filtré sur la première convocation du directeur de protocole du président de l’Assemblée Nationale. Et en plus de l’enquête diligentée par les autorités ivoiriennes, l’ONU a aussi déployé ses experts en Côte d’Ivoire pour élucider cette affaire de cache d’armes. L’arrivée de l’équipe onusienne était annoncée pour le mercredi 7 juin, comme l’a indiqué le porte-parole du gouvernement. Le dossier Soul to Soul prend désormais une proportion internationale avec l’enquête qui sera ouverte par l’ONU en Côte d’Ivoire. Même si Soul to Soul apparait à certains égards comme le principal concerné dans cette affaire, une autre personnalité politique pourrait voir sa côte de popularité baisser si les enquêtes établissaient la culpabilité de Kamaraté Souleymane. Soro est-il visé indirectement dans l’enquête sur la cache d’armes de Bouaké ?

Soro Guillaume mouillé

La découverte de la cache d’armes au domicile du directeur de protocole de Guillaume Soro à Bouaké, certains médias ivoiriens n’ont pas mis du temps à établir un lien entre le président de l’Assemblée Nationale et ce stock d’armements. Le patron de l’hémicycle ivoirien a même été accusé sans de réelles preuves à l’appui d’avoir utilisé cette cache d’armes pour aider les mutins, en raison des prétendues ambitions politiques qu’il aurait pour 2020. Mais pour l’heure, aucune de ces allégations n’a été appuyée par des preuves formelles et l’homme qui se trouve au centre de cette affaire actuellement est toujours Soul to Soul. Avec l’ouverture de l’enquête de l’ONU, il apparait clairement que l’image du président de l’Assemblée nationale ivoirienne sur la scène internationale est désormais en jeu, lui qui se dit victime d’une campagne de diabolisation depuis des années. Seule certitude, des têtes risquent de tomber dans cette affaire, car les armes découvertes à Bouaké étaient détenues de façon illégale, dans une résidence habitée par la mère de Kamaraté Souleymane, le directeur de protocole de Soro Guillaume.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Liberté provisoire à Hubert Oulaye, la réconciliation en marche ?

France cfa pièce monaie

5 choses que les galériens ont connu