in

Top 10 des artistes ivoiriens les plus riches de l’année 2018

ARTISTES IVOIRIENS RICHES – Zoom sur la fortune des chanteurs de Côte d’Ivoire dont certains figurent parmi les plus riches du continent.

Chanteurs Ivoiriens Riches

La musique en Côte d’Ivoire nourrit son homme, même si la piraterie a pris une proportion inquiétante ces dernières années. Parmi les artistes ivoiriens les plus riches, la star interplanétaire du Reggae, Alpha Blondy. Même si sa fortune personnelle n’est pas à ce jour connue, le plus grand chanteur reggae du continent et même au monde domine incontestablement le podium des chanteurs ivoiriens les plus fortunés.

Dans ce top 10 des richissimes stars de la musique ivoirienne, on retrouve également quelques stars du zouglou, comme le groupe Magic System. Le groupe fait de loin partie des chanteurs du pays les plus connus sur la scène internationale. Pour avoir joué dans les plus grandes salles de concert d’Europe, Magic System est aujourd’hui une des références incontournables de la musique ivoirienne. Tout naturellement, le coupé décalé est représenté dans ce top dix des artistes ivoiriens les plus riches de l’année 2018. Considéré comme le numéro 1 du coupé décalé, DJ Arafat figure également parmi les chanteurs les plus fortunés de la mouvance musicale. Si le montant exact de sa fortune reste à ce jour inconnu, le double vainqueur des Awards du coupé décalé fait montre de sa richesse à travers son train de vie assez élevé, lui qui est connu pour être un collectionneur de bolides de luxe.

Dans le top 10 des artistes ivoiriens les plus riches, on retrouve des chanteurs de différentes tendances musicales. Du Zouglou au coupé décalé, en passant par le reggae, les principaux genres musicaux ivoiriens sont présents dans ce tableau des dix plus grosses fortunes du monde de la musique ivoirienne en 2018. Mais contrairement au classement des riches artistes nigérians, le tableau ivoirien vous sera dévoilé sans le montant de la fortune des artistes ivoiriens concernés. Pour cause, il est difficile d’avoir des informations sur les gains annuels des chanteurs ivoiriens durant leurs spectacles, car ceux-ci restent beaucoup discrets sur leurs cachets touchés pendant les concerts. Mais on sait que les chanteurs ivoiriens empochent des dizaines de millions de francs Cfa par spectacle. Parmi les chanteurs les mieux payés du pays, le groupe Magic System. Si les cachets touchés par le groupe restent un mystère pour la presse, la réputation dont jouit le groupe laisse clairement comprendre qu’ils perçoivent des dizaines de millions de francs Cfa par spectacle. Car ne n’est pas un hasard si Asalfo du Groupe Magic System est classé dans le top 3 des artistes ivoiriens les plus riches à ce jour. Mais Asalfo n’est pas l’unique représentant du zouglou dans ce top 10 des chanteurs ivoiriens les plus fortunés de l’année 2018. Après avoir entamé une carrière musicale dans un groupe, Soum Bill qui a décidé de voler de ses propres ailes figure dans le classement des richissimes chanteurs ivoiriens de l’année. Il y’a de cela quelques années, l’homme avait élu domicile en France, comme nombre de chanteurs zouglou de sa génération. Mais au sommet du classement, tout le monde reste unanime sur le fait que la première place revient incontestablement à la star interplanétaire du reggae, le chanteur ivoirien Alpha Blondy. Grâce à lui, la Côte d’Ivoire s’est aujourd’hui forgé une réputation dans le monde du reggae. De l’Europe en passant par le continent américain, rare sont les fans du reggae qui peuvent aujourd’hui affirmer ne pas connaître le chanteur Alpha Blondy qui a d’ailleurs sorti un album récemment. En plus d’être classé parmi les chanteurs africains les plus connus, il fait partie des musiciens les plus riches du continent. Malheureusement, ses cachets touchés pendants ses spectacles restent tapis dans l’ombre, raison pour laquelle il semble difficile d’avoir une estimation de ses revenus annuels ou même de sa fortune. Dans ce top 10 des artistes ivoiriens qui gagnent le plus d’argent, on retrouve également une femme, une icône de la musique féminine devrions-nous plutôt dire. Si elle a aujourd’hui cédé la place à la nouvelle génération, Aïcha Koné est aujourd’hui une source d’inspiration pour de nombreuses chanteuses mandingues en Côte d’Ivoire, même si quelques fans lui ont tourné le dos il y’a quelques années en raison d’un prétendu soutien à l’ancien régime durant l’élection de 2010. Le coupé décalé, le zouglou et le reggae sont les trois genres musicaux qui composent principalement ce classement des dix plus riches artistes ivoiriens de l’année.

10e Serge Kassy

Il était l’une des révélations de la musique reggae dans les années 1990. Mais après une dizaine d’année d’engagement en musique, le chanteur ivoirien a décidé de «retourner sa veste» pour s’engager sur le terrain politique. Considéré comme l’un des guides de la jeunesse patriotique de l’époque, Serge Kassy a voué un soutien indéfectible à l’ancien président Laurent Gbagbo actuellement à la Haye pour son procès. A la faveur de la crise postélectorale de 2011, l’auteur, interprète et compositeur ivoirien s’en ira en exil comme de nombreux barons de l’ancien régime. Depuis la France, Serge Kassy milite toujours sur les réseaux sociaux et mène des actions sur le terrain en vue de la libération de l’ex-président ivoirien. Sur le plan musical, la carrière du chanteur a été marquée par une dizaine d’année de succès dans le reggae, entre 1990 et 2000 pour être plus précis.

9e Aïcha Koné

Le nom d’Aicha Koné reste à tout jamais inscrit au panthéon de la musique ivoirienne. Née le 21 mai 1957. La diva de la musique ivoirienne fait ses grands débuts sur la scène à travers un orchestre de la télévision ivoirienne qui à l’époque était baptisée ORTI. Après avoir cotoyé de grandes références de la musique africaine comme le camerounais Manu Dibango, Aicha Koné sortira son premier album en 1979. L’année suivante, elle enchaînera avec son second opus baptisé Zata. La chanteuse ivoirienne marquera son époque en sortant en moyenne un album chaque année. Elle fait aujourd’hui partie des chanteurs africains qui peuvent se vanter d’avoir eu un Kunde d’or durant leur carrière. Cette distinction honorifique n’a à ce jour été décernée qu’à une poignée de chanteurs africains. Le dernier single sorti par Aicha Koné date de l’année 2010. Depuis lors la chanteuse a décidé de laisser la nouvelle génération de la musique mandingue s’exprimer en Côte d’Ivoire.

8e Soum Bill

Soum Bill figure parmi les chanteurs zouglou les plus connus en Côte d’Ivoire. Après avoir démarré sa carrière au sein du groupe les Salopards, le lead vocal du groupe musical décidera de prendre son destin en main en se lançant dans une carrière solo, un choix qui sera manifestement payant. Certes, Soum Bill n’a pas la notoriété du groupe Magic System, mais certains le classa aujourd’hui dans le top 3 des meilleurs chanteurs zouglou en Côte d’Ivoire. Avec l’émergence de la nouvelle génération, Soum Bill semble se fait de plus en plus rare sur la scène musicale. Mais le chanteur ivoirien a toutefois sorti un album l’année dernière pour le plus grand bonheur de ses fans. Mais en raison des proportions importantes que prend la piraterie musicale, les artistes zouglou sortent de moins en moins d’albums en Côte d’Ivoire.

7e Serge Beynaud

Pour certains, il est aujourd’hui le meilleur chanteur coupé décalé de la Côte d’Ivoire, car l’artiste accorde une place de choix au professionnalisme dans sa carrière musicale. Après deux échecs répétitifs, Serge Beynaud a enfin été désigné comme le numéro 1 de la musique coupé décalé en Côte d’Ivoire à l’occasion de la première édition des Primud, les prix des musiques urbaines et du coupé décalé. Cette première place a permis au chanteur de gagner une nouvelle Villa qui était cette année la récompense offerte pour le primud d’or. Rappelons que DJ Arafat et Debordo Leekunfa se sont abstenus de participer à cet évènement musical, suite à des désaccords nourris avec le principal organisateur de l’évènement, l’artiste ivoirien et membre fondateur de la Jet set ivoirienne, Le Molare. Serge Beynaud est l’un des artistes les plus richissimes de la grande dynastie du coupé décalé et aussi l’un des mieux payés au niveau du cachet touché par spectacle. L’artiste était récemment en France dans la ville de Paris où il a donné un concert à la mythique salle de spectacle Elysée Montmartre.

6e DJ Arafat

DJ Arafat est à ce jour l’artiste coupé décalé le plus suivi au monde. Le chanteur approche peu à peu la symbolique barre des 2,5 millions d’abonnés sur le réseau social Facebook. S’il s’efforce d’enchaîner les tubes comme à son habitude, dit le «Yorobo» est pour certains en perte de terrain dans l’univers du coupé décalé. Autrefois considéré comme le roi incontesté de cette tendance musicale, certains vont jusqu’à le désigner actuellement comme le numéro 2 du coupé décalé, l’accusant d’un grave manque de professionnalisme dans sa carrière. Quoi qu’il en soit, DJ Arafat jouit toujours d’une audience importante auprès de la jeunesse. Rappelons à toutes fins utiles qu’il est le seul artiste coupé décalé à avoir gagné deux récompenses au Koras. Peu importe ce qu’on lui reproche DJ Arafat reste toujours une référence du coupé décalé en Afrique comme dans certains pays d’Europe.

5e Le Molare

Le Molare n’a pas connu une carrière aussi reluisante comme celle de DJ Arafat. Mais il reste parmi les artistes ivoiriens les plus riches actuellement car il est aujourd’hui l’organisateur de plusieurs grands évènements musicaux en Côte d’Ivoire. En plus d’avoir marqué le monde de la musique coupé décalé avec quelques singles, Le Molare est aujourd’hui le fondateur de la structure M Group, une société qui se charge de l’organisation de plusieurs concerts importants au pays. Pour rappel, c’est le membre de la Jet ivoirienne a qui a été l’instigateur des Awards du coupé décalé, même si la paternité de l’évènement est aujourd’hui réclamée par une autre chanteuse ivoirienne de la diaspora.

4e Meiway

Frédéric Ehui Meiway figure incontestablement dans le top 10 des artistes ivoiriens les plus riches de l’année 2018. Sa particularité à lui, c’est d’avoir créé un genre musical dans lequel il est à ce jour le seul à pouvoir prospérer en Côte d’Ivoire. Le chanteur ivoirien de 52 est le père du Zoblazo, un genre musical dans lequel il a conquis le cœur de millions d’africains durant les belles années de sa carrière musicale. C’est en 1989 que le chanteur ivoirien Meiway sort son premier album. Mais c’est en 1991 que le succès commencera à marquer la carrière du chanteur avec son album Zoblazo. Meiway reste à ce jour l’un des artistes les plus primés de la Côte d’Ivoire. En 1998, il a marqué les esprits au Kora Music Awards en revenant dans son pays avec trois récompenses musicales en poche.

3e Magic System

Le groupe Magic System occupe une place de choix dans le classement des chanteurs fortunés en Côte d’Ivoire. Malgré des débuts timides, Alsafo et sa bande ont persévéré dans la musique pour devenir aujourd’hui des chanteurs mondialement connu et surtout en France et bien sur en Côte d’Ivoire. Le groupe Magic System organise depuis 2008 un évènement qui contribue au rayonnement de la musique ivoirienne, le FEMUA, le Festival des musiques Urbaines d’Anoumabo. Après la star interplanétaire du reggae Alpha Blondy, l’on serait même tenté de dire qu’Asalfo et sa bande sont les chanteurs ivoiriens les plus connus en France. La carrière musicale à succès du groupe n’a toujours pas connu son épilogue, car le groupe met toujours des disques sur le marché et continue de tourner dans les plus grandes salles de spectacle en Europe.

2e Tiken Jah Facoly

Après Alpha Blondy, Tiken Jah Facoly est incontestablement le chanteur reggae ivoirien le plus connu au monde. Panafricanisme dans l’âme, le chanteur sillonne avec son bâton de pèlerins plusieurs pays africains pour un éveil de conscience à travers ses spectacles en musique. Tiken Jah a été l’un des rares chanteurs à prendre position en faveur de Kemi Seba qui s’était lancé dans une guerre sans merci contre le Franc Cfa.

1er Alpha Blondy

En première position du classement des chanteurs ivoiriens qui détient sans doute la plus grande fortune de ce top, on retrouve Alpha Blondy. Le chanteur ivoirien n’est plus à présenter sur la scène musicale, car il a déjà fait ses preuves durant ses années de jeunesse avec la chanson qui la lancé «brigadier sabari» morceau sortie en 1982 dans le monde entier. Si ses sorties d’albums sont rares de nos jours, Alpha Blondy continue toujours à défendre les couleurs de son pays en donnant des spectacles inédits aux quatre coins de la planète. Que de chanteurs ivoiriens rêveraient d’embrasser une carrière aussi prolifique que celle d’Alpha Blondy, mais pour y arriver, il faudrait bosser aussi difficilement comme l’a fait le chanteur ivoirien à ses débuts dans la musique ivoirienne.

Ballon d’or africain 2018 nominés : Aubameyang s’invite dans le duel Mané – Salah

Décès d’Aboudramane Sangaré : la clinique Farrah blanchie par son médecin traitant