Accueil Côte d'Ivoire Un atelier régional sur la lutte contre les ravageurs du cotonnier

Un atelier régional sur la lutte contre les ravageurs du cotonnier


Bouaké – Le contrat de mise en œuvre de cette deuxième phase sur la période 2016-2019 a été signé entre le le CNRA, le FIRCA, l’Inter-coton et le Conseil du coton et de l’anacarde.

Un atelier bilan annuel de la recherche menée sur la lutte contre les insectes ravageurs du cotonnier dans le cadre du Programme régional de protection intégrée du cotonnier en Afrique (PR-PICA) s’est ouvert du lundi 1au mardi 2 mai 2019 à Bouaké dans un hôtel de la ville,  avec la participation des différents acteurs la filière coton. Cette rencontre a été initié par le Centre national de recherche agronomique (CNRA) en partenariat avec le Fonds interprofessionnel pour la recherche et le Conseil agricole (FIRCA) dans le cadre de la mise en œuvre de la deuxième phase du PR-PICA volet Côte d’Ivoire, l’atelier de deux jours a été consacré à la présentation des résultats obtenus pendant la campagne 2018-2019 et à des échanges sur les innovations technologiques, des recommandations et des orientations stratégiques. Le Programme régional de protection intégré du cotonnier en Afrique (PR-PICA) vise à contribuer à la mise en place d’une stratégie régionale de gestion intégrée des nuisibles du cotonnier dans six pays dont le Benin, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Mali, le Sénégal et le Togo. Le directeur régional du centre national de recherche agronomique (Cnra), Zoumana Coulibaly a noté que l’objectif a travers cet atelier a été atteint: « D’abord, c’est un atelier qui était nécessaire, parce que concernant le coton nous travaillons avec les pays voisins et il était bon que le Cnra fasse son bilan en interne avant de rejoindre les autres pays là semaine prochaine à Cotonou. Les résultats obtenus sont très satisfaisant et une carte a été définie pour régionaliser les traitements pour avoir une bonne production de coton»,  a t’il dit. Quant au au représentant du FIRCA, Ehouman Anderson, il a salué le soutien accordé par Intercoton à la recherche. Puis il a invité l’interprofession à poursuivre dans ce sens pour la consolidation des acquis de la recherche, les réponses aux nouveaux défis de protection phytosanitaire, de fertilisation des sols et de gestion des effets néfastes du changement climatique. Il se propose ainsi de contribuer de façon durable à l’amélioration de la compétitivité de la filière, à l’amélioration des revenus des producteurs, à la sécurisation de leur santé et à la préservation de l’environnement. Dans sa prise de parole M. Boko Jules C. chef de service coton au ministère de l’agriculture et du développement durable, représentant le ministre de l’agriculture et du développement durable à tenu à remercier l’ensemble des membres des différentes filières : « je tiens à remercier ici les membres des différentes filières et leurs exprimer l’engagement du ministre de les soutenir dans toutes leurs actions. Pour ce programme sous régional, ces résultats sont palpables et les producteurs se sont réjouis lors de cet atelier, c’est en célà que je veux remercier tous les acteurs »,  a t’il exprimé. La première phase du volet PR-PICA volet Côte d’Ivoire a été exécutée de juin 2010 à mai 2013. Les résultats ont été déjà présentés aux acteurs de la filière à Grand Bassam en décembre 2014. la deuxième phase a été initiée pour consolider et compléter les résultats et les acquis de la première». A t’il précisé. 

> Lire aussi  Tina Glamour, la mère d’Arafat DJ en pleine dépression

Vous pouvez aussi aimer