Accueil Côte d'Ivoire Beoumi : La situation est encore tendue entre les différentes populations

Beoumi : La situation est encore tendue entre les différentes populations

Béoumi foule jeune


Bilan provisoire, plus de 40 blessés et 3 morts.
Le ministre de la communication et des nouvelles technologies de l’information et de la communication M. Sidy Tiémoko Touré va à la rencontre des différentes populations pour un dialogue, par ailleurs député de beoumi le ministre et porte parole du gouvernement va a la rencontre des différentes populations pour un apaisement.

C’est aux environs de 17h00 GMT que le député de la localité a pris la route pour destinataire Beoumi situé à 60km de la capitale de la paix (Bouaké) pour tenter une médiation entre les deux parties,mais bien avant, des chefs traditionnels, religieux, coutumiers et corps préfectoral étaient a pied d’œuvre pour une accalmie mais juste que la aucune issue véritable entre les deux parties. Selon Mobio maxime préfet de police de Bouaké , bilan provisoire 3 morts et plus de 40 blessés.​ ces affrontements sème le chaos dans la ville.

Pour rappel ,​ une altercation entre jeunes conducteurs (baoulé et malinké) de la ville de Beoumi suite a une incompréhension de par et d’autres qui laisse voir la ville en ébullition. Mais selon certaines il aurait une querelle qui avait eu lui aux cours des élections municipales et régionales qui aurait refait surface . Selon une source sécuritaire  » Nous sommes partis donner de lacrymogènes et d’autres gadgets a nos collègues qui sont sur le terrain, l’accès est difficile mais vous pouvez y accéder avec assez d’intelligence. De part et d’autre, des personnes en civiles se permettent de tirer sur nous et nous n’avons que de lacrymogènes pour les dispersés. Nous avons enregistrés 3 gendarmes, 2 policiers et le commissaire de police de la ville blessés par balles. Et un couvre feu serait décrété à compter de ce jour à partir de 18heure(…)  » A t’il lancé avec précipitation. Voix barricadées de part et d’autre accès interdit aux allogènes sur un corridor autochtones et vice versa. 


Cette bagarre a débuté hier (mercredi 15 mai 2019), a ce jour du jeudi 16 mai 2019 la ville est encore sous tension, a cet effet le ministère de la communication et des TIC sidy Tiémoko Touré par ailleurs député de cette circonscription devait s’y rend pour une médiation mais hélas, jusqu’à cette heures ou nous quittons les lieux aucun cortèges mais notons que le préfet de région de gbêkê le commandant Tuo Fozié et d’autres autorisées de la ville mènent des dialogues entre antagonistes pour trouver un terrain d’entente mais hélas juste que là, la situation reste tendue entre allogènes et autochtones. Cette situation laisse la population sans voix et voir des personnes incendiées a l’essence ou se voir se battre a l’arme blanche, ne permet pas a cette population de rester sur les et on assiste à des déplacements vers les différents villages pour se réfugier. Pris de colère les jeunes malinké incendient la résidence du maire de ville, Jean Marc Kouassi maire de Beoumi, qui a pu s’exfiltrer au risque de sa Vie. C’est dans ce tohu bohu que nous pénétrons, mais la situation est triste et alarmante. Établissements scolaires fermés, boutiques et magasins incendiés, engins et calcinés.​ L’hôpital général de Beoumi débordé de cas graves et ce le groupement des sapeurs pompiers militaires convoie les cas les plus urgents sur le chu de Bouaké. La vie du jeune taxi moto est hors de danger mais nous assistons à un défilé de pickup de l’armée mais sans résultat prometteur. Au moment où nous quittons les lieux un calme précaire régnait nous y reviendrons.

> Lire aussi  Incidents Beoumi : supposé mort, N’Guessan Konan Roméo chauffeur de moto taxi vivant

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.