Incidents Beoumi : supposé mort, N’Guessan Konan Roméo chauffeur de moto taxi vivant

Hospitalisation de N’Guessan Konan Roméo au CHU de Bouaké


Le  jeune en question, N’Guessan Konan Roméo, qui a été gravement blessé à la machette lors de l’altercation avec un conducteur de mini car au marché, avait été évacué au CHU de Bouaké, où il est toujours interné. 

Le jeune chauffeur de moto-taxi dont l’annonce du décès, suite à une altercation avec un conducteur de taxi brousse, a déclenché les affrontements inter-communautaires meurtriers des 15 et 17 mai à Béoumi au centre de la Côte d’Ivoire( région du Gbêkê) est bel et bien vivant, avons appris auprès de la famille de la victime, selon son père Yao N’Guessan Étienne. Le  jeune en question, N’Guessan Konan Roméo Originaire du village de Souafouè-Dan localité située à 3 kms de Béoumi,  sur l’axe Béoumi –Bouaké. Selon son père, l’enfant est bel et bien en vie mais pas encore totalement retrouvé l’usage de ces membres : « Effectivement, il n’est pas mort mais il n’a pas encore retrouvé l’usage de la parole a cause des coups à la tête suite pendant les bagarres », il t’il précisé. Joint par téléphone Alexis yokoly ami de la victime de dit réjoui d’apprendre que son ami vit encore : « moi même je ne croyais pas que Romy (Roméo) allait vivre encore mais s’il vit vraiment c’est un miracle, parce que l’état dans lequel il a été envoyé au CHU moi je pensais qu’il était mort finis. On prie qu’il soit bien soigné » a t’il lancé. Pendant cette crise plus de 350 personnes ont quittés la ville de Beoumi pour trouver refuge dans les villages voisins, d’où les affrontements ont officiellement fait 9 morts et 94 blessés a l’arme blanche et d’autres par balles. Plusieurs convois militaires, la gendarmerie et la police venus pour instaurer la sécurité. Plusieurs barrages et barricades dressés par la population ont pu être levés en ce jour, en ce  moment, un calme tout azimut règne mais la population reste toute terrée. Suite à ces altérations des négociations pour ramener la cohésion entre les deux peuples Baoulé et Malinké, des ministres d’Etat donc Sidi Touré T. , Ministre de la communication et des médias par ailleurs député de Beoumi, le ministre des transports Amadou Koné, le ministre des Mines et de la géologie Jean Claude Kouassi ont tous exhortés la population a vivre ensemble. Rappelons que plusieurs attestations sont en cours suite à ces affrontements. La ville de Beoumi est située à 60 kms de Bouaké et est habitée majoritairement par le peuple Gôdê et d’autres peuples qui ont toujours vécu en parfaite harmonie.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.