Retour de Gbagbo et Blé Goudé: «des affaires de crimes les attendent à Abidjan», Doumbia Major

par Kohan Kioshiko
0 Commentaire

RETOUR EN CÔTE D’IVOIRE – “Il y a encore des affaires de crimes de sang et crimes économiques qui les attendent à Abidjan”, révèle Doumbia Major à propos de Laurent Gbagbo et Blé Goudé. Acquittés par les juges de la première instance de la CPI, l’ex-président et son protégé n’ont toujours pas regagné leur pays natal. La principale raison est liée à leur procès toujours en cours à la Cour Pénale Internationale, puisque l’acquittement définitif n’a pas encore été prononcé par l’instance.

L’ancien président ivoirien et le leader des jeunes patriotes ont remporté une victoire à la CPI il y’a quelques mois. Traduits devant la Cour Pénale Internationale pour crimes contre l’humanité, Laurent Gbagbo et son jeune protégé Charles Blé Goudé ont été acquittés par les juges de la première instance en janvier dernier, estimant que l’accusation n’avait pas fourni assez de preuves qui mettaient en évidence l’implication des deux personnalités dans les crimes commis pendant la crise post-électorale ivoirienne. Aujourd’hui, les partisans de l’ancienne mouvance présidentielle n’attendent qu’une seule chose, le retour de leur leader au pays. Certains se montrent déjà optimistes en annonçant qu’il sera parmi les siens dès l’année prochaine.

Doumbia Major est de ceux qui ne croient pas en un retour de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé en Côte d’Ivoire. Acquittés le 15 janvier dernier par les juges de la première instance, les deux personnalités ivoiriennes sont toujours en Europe. L’ancien président ivoirien a été conduit en Belgique tandis que Charles Blé Goudé, qui n’a toujours pas eu de pays d’accueil, vit encore à la Haye. Tous deux attendent leur acquittement définitif pour revenir en Côte d’Ivoire. Pour cela, il faudrait que la Procureure renonce à plainte après ce premier échec dans le procès, où dans le cas échéant où elle ferait appel, que l’acquittement définitif de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé soit confirmé par les juges de la Cour d’Appel. Quand bien même leur libération définitive aurait été acquise, Doumbia Major reste plutôt pessimiste sur la question, en raison de certaines affaires judiciaires qui attendraient les deux hommes dans leur pays : «le procès de la Haye ne concernait que la crise postélectorale et non les crimes antérieurs de Gbagbo et Blé Goude, pour lesquels les procès auront lieu à Abidjan.  Donc, même si Gbagbo et Blé Goude peuvent jouer aux malhonnêtes et aux irresponsables en jouant sur l’inexistence de preuves formelles des ordres directs qu’ils auraient donnés, pour se tirer d’affaire, cela ne veut pas dire qu’ils en ont fini avec la justice et qu’ils sont innocents parce que ses propres généraux n’ont pas voulu témoigner contre lui… Il y a encore des affaires de crimes de sang et crimes économiques qui les attendent à Abidjan. A savoir les assassinats des militants du RHDP en 2004 ( près de 200 militants selon Djédjé Mady) lors de la marche pour laquelle le plateau avait été déclaré zone rouge. Le gardien du siège du PDCI a été assassiné lors de cette marche… L’assassinat en 2000 de Bakayoko Memissa, Kouassi Hervé, Koné moudoulaye et même le casse de la BCEAO pour lequel il y a déjà eu un jugement en Côte d’Ivoire et pour lequel il a été condamné».

> Je regarde  Beoumi : 18 personnes ont interpellées suite aux violents affrontements

Blé Goudé, le retour impossible ?

«Moi je rigole quand j’entends Blé Goudé dire qu’il veut revenir en Côte d’Ivoire ! Peut-être qu’il veut dire qu’il veut venir faire la prison en Côte d’Ivoire, sinon je ne sais pas comment il peut revenir dans ce pays, sans passer par la case prison et sans être jugé pour ces faits aussi graves pour lesquels Gbagbo lui accordait une impunité. Il en est de même pour Gbagbo. Comment compte-t-il échapper à son procès pour les massacres de 2004 ? Sans négociation avec le gouvernement actuel ?», a fait savoir le président du CPR.

Vous pouvez aussi aimer

>