Accueil Côte d'Ivoire Commission électorale ivoirienne : le parti de Charles Blé Goudé soutient l’opposition

Commission électorale ivoirienne : le parti de Charles Blé Goudé soutient l’opposition

REFORME DE LA CEI – une importante réunion a eu lieu mercredi sous la supervision du premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Mais tous les acteurs impliqués dans les discussions n’étaient pas présents à cette séance de travail sur la révision de la commission électorale indépendante de Côte d’Ivoire.

La réforme de la commission électorale indépendante est l’un des principaux engagements pris par le président ivoirien lors de son traditionnel discours de nouvel an à la nation. Les premières consultations menées par le premier ministre Amadou Gon Coulibaly ont eu lieu en janvier. Pour les opposants, l’arrêt de la Cour Africaine des droits de l’homme recommande clairement une réforme en profondeur de l’institution, un avis que ne partage pas du tout le gouvernement. Réunis hier au siège du PDCI, les opposants à la démarche du gouvernement ont une nouvelle fois exprimé leur mécontentement, une initiative qui a été saluée par le Cojep, le groupe de soutien de Charles Blé Goudé.

Le retour de Charles Blé Goudé dans l’arène politique ivoirienne n’est pas encore effectif, puisque l’ancien leader des jeunes patriotes n’a pas encore été totalement acquitté par la Cour Pénale Internationale. Mais l’ancien ministre de la jeunesse sous Laurent Gbagbo suit de près l’actualité politique de son pays, notamment la question cruciale de la réforme de la commission électorale indépendante ivoirienne, l’instance chargée d’organiser le scrutin présidentiel à venir. Dans la forme, le gouvernement et l’opposition sont d’accord sur le principe d’une réforme de l’organe. Mais en ce qui concerne le fonds du sujet, le gouvernement et les partis de l’opposition affichent de nombreux désaccords. Si chaque camp argue vouloir suivre les recommandations de la Cour Africaine des droits de l’homme, très peu de concessions sont faites de part et d’autres lors des discussions. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles le PDCI et plus d’une vingtaine de partis d’opposition ont manqué la séance de travail qui a eu lieu avec le premier ministre sur la révision de la commission électorale indépendante ivoirienne : «En effet, contrairement à ce qu’a décidé la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, le gouvernement n’entend pas procéder à une réforme profonde de la CEI, mais juste à une recomposition de celle-ci…. C’est pourquoi, en réponse à l’invitation du gouvernement, à participer une séance dite plénière du dialogue politique sur la CEI, qui a lieu ce mercredi 19 juin 2019, le PDCI-RDA, la Plateforme politique EDS, le groupe des 23 partis politiques de l’opposition et LIDER ont décidé de ne pas répondre favorablement à cette invitation du gouvernement.», expliquent les opposants dans un communiqué conjoint. Le Cojep, mouvement de soutien à Charles Blé Goudé, n’a pas manqué de réagir à ce sujet sur lequel repose en partie la crédibilité de la prochaine présidentielle ivoirienne.

> Lire aussi  Constitution : un élu souhaite l’instauration d’une limite d’âge

Le Cojep salue l’initiative du PDCI

«Ce mercredi 19 juin 2019, au siège du PDCI, 28 partis politiques ont animé une conférence de presse. Pour l’essentiel, cette conférence a porté sur la réforme totale de la Commission Electorale Indépendante (CEI). Bien que n’y ayant pas été convié, le COJEP tient à saluer cette initiative louable.  Le COJEP encourage et félicite l’ensemble des partis politiques ayant pris part à cette conférence de presse.  Le COJEP voudrait rappeler que la question de la réforme de la CEI n’a cessé d’être au coeur de ses préoccupations. C’est le lieu pour le COJEP d’insister sur le fait que sa place sera toujours auprès des organisations progressistes et du peuple de Côte d’ivoire. Dans ce combat pour la construction d’une Côte d’Ivoire nouvelle, l’apport de chacun et de tous sera nécessaire dans l’intérêt supérieur de la Nation.», a rapporté le secrétaire général du Mouvement.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.