Accueil Côte d'Ivoire Diabo : journée d’hommage au patriarche Kouamé Konan N’sikan

Diabo : journée d’hommage au patriarche Kouamé Konan N’sikan

Hommage Konan N'sikan

Le ministre Albert Mabri Toikesse à la population «On dit dans les villages que la vérité sort de la bouches des enfants. La vérité sort de la bouche des jeunes.»

Une journée socio-culturelle d’hommage au patriarche Kouamé Konan N’Sikan décédé dans la matinée du Jeudi 10 Janvier dernier à la PISAM (Polyclinique Internationale Sainte Anne-Marie) d’Abidjan, a réuni des responsables du RHDP et PDCI ce Vendredi 23 Août à Diabo. Cette journée a été Organisée par l’Association des Jeunes Gblo (AJG) qui a pour objectif d’apporter le développement, favoriser la fraternité dans l’union et le partage entre les membres de la localité, en présence du ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Dr Abdallah Albert Toikeusse Mabri, haut patron de ladite cérémonie. Dans une ambiance conviviale, autorités administratives, politiques et coutumières de toutes tendances politiques, ont répondu présent à l’appel de l’AJG pour honorer la mémoire de celui là même qui était affectueusement appelé PDG de la compagnie de transport leader en Côte d’Ivoire et dans la sous-région. Cette cérémonie a vue la participation des trois gouverneurs issus de Languibonou, Botro et Diabo. Comme articulation, il y’a un défilé de plusieurs troupes et danse, qui a été effectués pour donner un sens culturel à cette cérémonie. Ainsi, après l’intervention du président du comité d’organisation Konan Fabrice, du sénateur maire de Diabo Koumoin René, du parrain Krézoi Emmanuel et de N’Sikan William, fils de l’illustre disparu, le ministre Mabri Albert Toikesse, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique haut patron et co-parrain de cette journée d’hommage a expliqué la raison de cette cérémonie : «Je sais que la région de Gkêkê et la Côte d’Ivoire s’apprêtent à rendre un vibrant hommage à Kouamé N’sikan pour tout ce qu’il à apporter à notre pays pour son développement, pour tous soutiens qu’il à apporter à des jeunes de plusieurs générations de plusieurs régions de la Côte d’Ivoire, mais les jeunes de Diabo ont voulu devancer tout le monde, en organisant cette belle cérémonie et j’ai été fière et heureux d’être associé à cette cérémonie dont nous sommes venus pour saluer sa mémoire, nous sommes venus pour rappeler les fondamentaux de son comportement pour que cela puisse rejaillir à titre d’exemple sur notre jeunesse d’aujourd’hui c’est à dire d’abord le travail et surtout le travail et par le travail on peut tout réussir. Il a été un exemple de réussite par sa volonté de transcender, de travailler d’être au service des autres, c’est ce que nous sommes venus faire et cela s’inscrit donc dans l’action culturelle et c’est un homme qui était attaché à la culture du grand peuple baoulé que nous avons tenu à saluer et je voudrais donc féliciter cette belle initiative» . A t’il dit, avant de poursuivre : «La tradition souhaite que certaines choses soient faites mais vous êtes des jeunes, et on dit dans les villages que la vérité sort de la bouches des enfants. La vérité sort de la bouche des jeunes. Que vous vous empressez de rendre hommage à votre grand père, au patriarche, sans attendre qu’un certain nombre de procédé soit mis en place parce que les jeunes sont toujours pressés et c’est mieux que vous le fassiez avant que les parents, les papas ne viennent. C’est pour cela que je ne pouvais pas m’empêcher d’être présent à vos côtés pour rendre un hommage à Kouamé N’Sikan…»  a fait savoir, le ministre Abdallah Albert Toikeusse Mabri.

> Lire aussi  Législatives : l’UDPCI raffle deux sièges au RHDP et s'installe à Abidjan

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.