Accueil Côte d'Ivoire Un nouveau projet de logements sociaux en Côte d’Ivoire

Un nouveau projet de logements sociaux en Côte d’Ivoire

logements sociaux programme

Logements sociaux – si le projet avait suscité un grand enthousiasme à ses débuts, les ivoiriens ont été nombreux à manifester leur déception après la tournure que prendra finalement ce projet qui était censé aider les classes défavorisées à se doter d’un toit. Mais les personnes au revenu moyen n’ont hélas pu acquérir ces logements, certains forcés d’abandonner le processus d’acquisition en cours de route, car dans l’impossibilité de solder les cautions et autres montants exigés pour avoir accès aux maisons. Conscient des erreurs commises lors de la première fois, le gouvernement projette de lancer un nouveau projet de logements sociaux qui cette fois, devrait être accessible à la classe moyenne. Pour l’heure, aucune information sur cette nouvelle offre que prépare l’Etat pour les ivoiriens aux revenus modestes.

Si le marché de l’immobilier est en hausse ces dernières années en Côte d’Ivoire, acquérir un logement convenable à bas prix, surtout dans la capitale économique ivoirienne, relève d’un véritable parcours du combattant. Malgré l’adoption d’un décret fixant à 4 mois (2 mois caution et 2 mois de loyer) le bail de location, les ivoiriens payent souvent le double du quota fixé par le gouvernement, avant d’avoir les clés d’un appartement. Si les personnes ayant un revenu conséquent peuvent facilement assumer ces charges liées au contrat de bail, il est difficile pour les personnes aux revenus modeste de se procurer un toit aujourd’hui à Abidjan. Les logements sociaux censés aider les personnes aux revenus modestes à avoir un toit ont été couronnées d’un échec, car les coûts des maisons étaient pour la plupart inaccessibles à l’ivoirien Lambda. Après avoir tiré les leçons du passé, le ministre de la construction a annoncé la mise en place d’un nouveau programme de logement social.

A l’arrivée du président Ouattara à la tête du pays, le projet de logements sociaux annoncé par le gouvernement avait suscité un enthousiasme sans précédents. Mais quelques années plus tard, espoir laissera place à la désillusion autour de ce programme social gouvernemental. Nombre de souscripteurs ont été forcés de renoncer à l’acquisition de ces maisons, car les montants à débourser étaient bien souvent en dehors de leur portée. Face à la demande le gouvernement a décidé d’augmenter le nombre de logements sociaux, ce qui n’a pas résolu le véritable problème de l’accès des maisons aux personnes ayant des revenus modestes : «En 2010, le Président Alassane Ouattara avait l’ambition de construire 60. 000 logements, à travers le Programme présidentiel de logements sociaux. Ce chiffre a été porté à 150. 000 logements en 2015, compte tenu de l’engouement au sein de la population.  Aujourd’hui le besoin en logements à Abidjan est estimé à 500. 000 logements. Nous sommes donc loin du compte…Nous avons créé les conditions pour que le Programme de logements sociaux redevienne un succès, sur la base des expériences et corrections à apporter à nos erreurs.  Nous avons actuellement 600 hectares de réserves foncières, l’État a investi 30 milliards de FCFA dans les Voiries et réseaux divers (VRD), et a concédé 350 milliards de FCFA d’exonération fiscales.», a souligné le ministre de la construction Bruno Koné. Dans son allocution, l’ancien porte-parole du gouvernement a annoncé la mise en place d’un nouveau projet qui devrait être financièrement accessible aux personnes aux revenus modestes en Côte d’Ivoire.

> Lire aussi  Le gouvernement et les démobilisés ont trouvé un terrain d’entente

Un nouveau projet beaucoup plus social

«La vraie cible des logements sociaux, ce n’est pas ceux que nous voyons actuellement, mais plutôt le million de nos concitoyens qui vivent dans les quartiers précaires, ceux qui ont des revenus inférieurs à 150. 000 FCFA. À ce titre, il est prévu 70 milliards de FCFA pour le Programme des logements sociaux. Comme solutions, nous pensons à la location-vente ou à la location-simple.», a fait savoir le ministre de la construction. Le contrat de bail pour une location à Abidjan s’élève aujourd’hui de 6 à 8 mois du coût du loyer de la maison concernée, alors qu’un décret pris par le gouvernement il y’a plus d’un an fixait le contrat de bail de location à quatre mois maximum.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.