Accueil Côte d'Ivoire Rififi entre un patron de la presse et Amadou Gon Coulibaly

Rififi entre un patron de la presse et Amadou Gon Coulibaly

Le Nouveau Réveil menacé ? C’est en tout cas l’information rapportée depuis quelques jours dans la presse ivoirienne, après une visite d’Amadou Gon Coulibaly dans la région du Cavally il y’a quelques jours. S’adressant à la population de Toulepleu dans l’ouest du pays, le premier ministre ivoirien a saisi l’occasion pour adresser des mises en gardes au patron du Nouveau Réveil, un quotidien proche de l’opposition et pro-Pdci Rda. Selon le chef du gouvernement, le quotidien ivoirien lancerait des attaques gratuites et méchantes qui viseraient personnellement le président ivoirien, des mises en gardes qui ont aussitôt fait réagir le responsable du Journal mis en cause. Dans un communiqué de presse officiel, Denis Kah Zion, maire de Toulépleu et aussi patron du Nouveau Réveil, a réagi aux mises en gardes du premier ministre et chef du gouvernement.

Amadou Gon Coulibaly n’est pas passé par quatre chemins pour adresser le message du chef de l’Etat au patron du Nouveau Réveil. A l’occasion d’une visite officielle dans la région du Cavally, le premier ministre a marqué un arrêt dans la commune de Toulépleu, dirigée par Denis Kah Zion, par ailleurs patron du Nouveau Réveil, un quotidien proche du PDCI RDA. Selon le chef du gouvernement, le quotidien de l’opposition sortirait de son champ déontologique en adressant des attaques gratuites contre le président de la République.

Le journal ‘‘Le Nouveau Réveil’’ est-il dans le collimateur du gouvernement ivoirien ? Seule certitude, le patron du quotidien ivoirien juge inquiétantes les mises en gardes du premier ministre contre son journal. A l’occasion de sa tournée dans la région du Cavally, Amadou Gon Coulibaly s’est exprimé devant cadres et fils de la commune de Toulépleu, située dans la partie ouest du pays. Si le développement de la région était au cœur de l’allocution du premier ministre ivoirien, celui-ci n’a pas manqué d’interpeller Denis Kah Zion, le patron du journal Le Nouveau Réveil : «Le Nouveau Réveil », ton journal s’attaque tous les jours au président Alassane Ouattara, il me charge de te dire que tu es libre de faire ton travail, mais qu’il n’acceptera plus les attaques gratuites et méchantes contre sa personne. En venant ici à Toulépleu, il m’a demandé et il a surtout insisté que je te porte ce message qui, j’espère, a été bien entendu et bien compris. Merci». Le patron du journal visé par ces propos n’a mis du temps à répondre au premier ministre ivoirien : «Ainsi, en public, devant ses collaborateurs, devant ma sœur la ministre Anne Désirée Ouloto, native de Toulépleu, devant des cameras et ses sécurocrates, devant des membres de sa délégation et devant plusieurs autres témoins, le Premier Ministre de la République de Côte d’Ivoire, en mission officielle à Toulépleu, disant que le message serait du Président de la République (?) s’est mis à proférer des menaces en des termes non équivoques, à l’endroit du maire de la commune que je suis. Confondant ainsi l’élu local et le patron de journal.», a rapporté Denis Kah Zion dans un communiqué. Le patron du quotidien mis en cause rappelle que «Ces menaces sont d’autant plus graves qu’elles viennent du Premier Ministre, Chef du Gouvernement de la République de Côte d’Ivoire, ont visé clairement mes activités de journaliste et d’éditeur d’un organe de presse et ont été adressées, en public, à un élu arborant les armoiries de la République».

Kah Zion rappelle à Gon son rôle

«La Constitution de la République de Côte d’Ivoire reconnaît et garantit à tous la liberté de pensée et la liberté d’expression ainsi que le droit d’exprimer et de diffuser librement ses idées.  Aux termes de la même Constitution, « l’Etat s’engage à respecter la constitution, les droits de l’homme et les libertés publiques ».  Il s’ensuit que le rôle du Premier Ministre, 3ème personnalité du pouvoir exécutif, est de protéger les citoyens en général, et les journalistes en particulier pour leur permettre d’exprimer et de diffuser librement leurs idées.», a poursuivi le patron du Nouveau Réveil.

> Lire aussi  Affrontements à Béoumi : voici le nouveau bilan officiel

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.