Ouattara Alassane mal informé par ses proches selon Guikahué

Réalisations de Ouattara Alassane – A l’occasion de sa visite d’Etat dans le Hambol, le président ivoirien a saisi l’opportunité pour défendre son bilan, tant social qu’économique. Lors de son allocution, le président ivoirien a salué la réalisation de huit universités publiques, une information qui fait polémique encore à ce jour. Pour Maurice Kacou Guikahué, les chiffres donnés par le président ivoirien ne sont pas exacts.

Le président ivoirien est-il réellement informé par des réalités sociales de ses concitoyens ? Pour l’ancien ministre de la santé, Ouattara Alassane n’aurait pas les bonnes informations de la part de ses collaborateurs. Le secrétaire exécutif du PDCI RDA s’appuie sur une récente déclaration de l’actuel président ivoirien, lors de sa visite d’Etat dans la région du Hambol, notamment la fameuse déclaration du président sur la construction des huit universités publiques du pays. Réagissant toujours aux déclarations du président, le numéro d’Henri Konan Bédié au Pdci remet en cause le bilan économique et social de l’actuel dirigeant. Pour Guikahué, Ouattara n’a pas fait mieux que ses prédécesseurs lors des cinquante dernières années.

Lors de sa visite d’Etat dans le Hambol, Ouattara Alassane a suscité une vive polémique après avoir revendiqué la construction de huit universités en Côte d’Ivoire. La classe politique, notamment l’opposition n’a pas manqué de réagir aux propos tenus par le président ivoirien il y’a quelques jours. Secrétaire exécutif en chef du Pdci Rda, Maurice Kacou Guikahué a révélé pour sa part qu’il s’agissait d’un lapsus commis par le chef d’Etat dans la région du Hambol : «Je suis professeur d’université, donc, je peux vous en parlé. Avant que le président OUATTARA ne soit élu, l’université de Cocody existait, Abobo-Adjamé existait, Bouaké existait, Daloa existait, Korhogo existait. La seule université qu’il a construite, c’est l’université de Man. Ce n’est pas parce que vous ajoutez un amphithéâtre dans une université que vous l’avez construite. Vous n’avez fait qu’améliorer. C’est un lapsus, il a fait une seule université». Le numéro 2 du Parti démocratique de Côte d’Ivoire va beaucoup plus loin en indiquant en remettant en cause les informations que les ministres communiquerait au président de la République : «Je suis sûr que ses ministres lui donnent de faux chiffres. Et je sais de quoi je parle. Je pèse mes mots. Je ne dis pas qu’il se trompe mais, il a de mauvaises informations. En matière de santé, les piliers c’est avant que OUATTARA ne soit là, le CHU de Cocody existe, le CHU de Treichville existe, le CHU de Yopougon existe, le CHU de Bouaké existe. C’est la dernière fois, à la faveur de l’indemnisation par rapport aux déchets toxiques, Laurent Gbagbo a commencé le centre de santé d’Angré qui a été terminé par le président Ouattara». Dans son intervention, Maurice Kacou Guikahué a aussi remis en cause le bilan de l’actuel chef de l’Etat.

Bilan attaquable selon l’opposition

«Le président a parlé aussi des écoles, mais ce n’est pas parce qu’on a augmenté les salles de classes d’une école qu’on a construit une école. Donc, il faut bien regarder les chiffres et il faut qu’il se renseigne autrement. Sinon, les chiffres qu’il annonce ne sont pas exacts. Il n’a pas fait plus que tous les autres en 50 ans. Parce qu’on entend ça souvent, mais ce n’est pas vrai. Il ne peut pas faire plus que tous les autres en 50 ans», a indiqué le numéro 2 du parti démocratique de Côte d’Ivoire. L’ancien ministre de la santé n’est pas le seul opposant à s’attaquer au bilan du président, un bilan que Ouattara qualifie d’inattaquable : «Une chose est certaine, j’ai un bilan qui est inattaquable. Cette année, une croissance moyenne par an de 8%, parmi les quatre pays du monde avec le plus fort de croissance ; un taux d’inflation de 1 à 2% quasiment jamais inégalé, pas seulement en Afrique, mais en Europe ; un déficit budgétaire autour de 3 à 4% ; une dette publique de moins de 40% du PIB».

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.