Congés anticipés : Doumbia Major appelle à radier les élèves perturbateurs

Congés de décembre – Comme c’est le cas depuis plusieurs années en Côte d’Ivoire, les élèves ont décidé d’aller en vacances avant la date initialement prévue par le ministère de l’éducation nationale. Les cours ont donc été perturbés dans plusieurs établissements d’enseignement secondaires ces derniers jours en Côte d’Ivoire. Dans la localité de Daloa un élève a même perdu la vie en tentant d’empêcher des perturbateurs de déloger des apprenants en plein cours.

Les congés scolaires anticipés sont devenus une tradition en Côte d’Ivoire, en dépit des nombreux messages de sensibilisation lancés par le ministère de l’éducation nationale. Pour la rentrée scolaire 2019-2020 sur l’étendue du territoire national, des élèves ont encore tenté d’aller en congé avant les dates officielles annoncées dans le calendrier du ministère. Des perturbateurs ont donc semé le trouble dans plusieurs établissements pour exiger le départ précipité pour les vacances de noël. Dans la ville de Daloa, ces échauffourées créés des élèves perturbateurs ont causé la mort d’un élève âgé de 19 ans. Alors qu’il tentait de s’opposer à un groupe venu empêcher le déroulement des cours, le jeune apprenant de 19 ans a été blessé à la gorge par un inconnu qui tenait à la main un couteau. Malheureusement, le blessé succombera à ses blessures. Pour Doumbia Major, il faudrait des solutions radicales pour endiguer ce fléau de congés anticipés en Côte d’Ivoire. Le président du Cpr propose entre autres la radiation pour deux ans de tout élève appréhendé comme étant perturbateur de cours.

Cette année, le phénomène des congés scolaires anticipés en Côte d’Ivoire a coûté la vie à un élève. Régulièrement inscrit dans un établissement situé dans la ville de Daloa, le jeune élève de 19 ans a trouvé la mort en essayant d’empêcher les perturbateurs de cours de parvenir à leurs fins, à savoir semer le trouble dans l’établissement pour exiger un départ pour les vacances de noël beaucoup plus tôt que prévu. Pour le président du congrès panafricain pour le renouveau, l’heure serait venue d’adopter des solutions radicales face à ce phénomène auquel l’on assiste tous les ans : «Je voudrais saluer le comportement responsable du BEN de la FESCI actuelle, qui s’oppose aux congés anticipés dans les lycées et collèges de Côte d’Ivoire. La grève est l’arme suprême du syndicalisme, on ne fait pas grève pour obtenir des congés anticipés. C’est une preuve de paresse et d’irresponsabilité et d’indiscipline que personne ne doit encourager.  Je le dis encore, tout élève qui est pris comme perturbateur doit être radié pour deux ans et interdit d’inscription dans tous les lycées et collèges de Côte d’Ivoire. Les enseignants doivent faire preuve de fermeté et ne pas encourager les élèves sur cette voie, parce que cela leur fait plaisir d’être en congé anticipé, en faisant porter le chapeau aux élèves.  Tout enseignements perturbé doit être reprogrammé par les directeurs d’école, même si cela doit empiéter sur les congés scolaires», fait savoir Doumbia Major.

Appel lancé à Kandia Camara

«La ministre de l’éducation doit passer à la télé, pour tenir un discours de fermeté vis à vis des élèves, appeler à l’implication des parents qui doivent raccompagner à l’école leurs enfants qui s’octroient des congés, et surtout donner des consignes de fermeté aux enseignants et chefs d’établissements.  Ces enfants là, ce sont eux qui auront la responsabilité de notre vieillesse et de notre retraite dans quelques années. Si on ne les éduque pas ensemble avec rigueur, nous le paierons tous cash dans quelques années. Soyons rigoureux avec nos enfants, aujourd’hui, pour eux-mêmes et pour nous-mêmes. Car c’est à eux que nous laisserons la responsabilité de diriger le pays dans quelques années.», a confié le président du congrès panafricain pour le renouveau. Zadi Gnagna, leader syndicaliste, a aussi égrené quelques solutions pour endiguer le phénomène des congés anticipés : «Je propose donc entre autres solutions, que l’arrêt des notes coïncide avec la date des congés et que les activités de fin de trimestre se fassent dans la première semaine du retour des congés».

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.