Convocation de Guikahue et Assoa : le ministère de l’administration territoriale s’explique

Assoa Adou et Guikahue convoqués ? C’est l’information qui a circulé toute la journée de ce vendredi 20 décembre, une info qui était d’ailleurs relayée sur les réseaux sociaux depuis la nuit du jeudi. A en croire les personnes ayant rapporté cette info, les deux personnalités politiques convoquées auraient décliné cette convocation, craignant une éventuelle arrestation.

La convocation de Maurice Kacou Guikahue et Assoa Adoua a été relayée sur la toile durant toute la journée. Il aura fallu attendre la précision du ministère de l’administration du territoire pour en savoir davantage sur cette affaire qui intervient à la veille du meeting conjoint entre le FPI et le PDCI, meeting déplacé dans la commune de Port-Bouët, suite à une interdiction de la municipalité de la commune de Yopougon. Aucune des deux personnalités supposées être convoquées n’a apporté sa version des faits. Selon le communiqué rendu par le ministère de l’administration et du territoire ce vendredi, le secrétaire exécutif du Pdci et le secrétaire général de l’aile radicale du Front populaire ivoirien, n’ont jamais été convoqués, contrairement à ce qui avait été relayé sur les réseaux sociaux durant toute la matinée. Kacou Guikahue et Assoa Adou auraient sollicité de leur propre volonté une entrevue avec le ministre, entrevue qui aurait dû se tenir ce 20 décembre 2019 aux environs de 10h. Mais selon le ministère, les deux personnalités politiques de l’opposition ont informé par courriel qu’un empêchement de dernière minute ne permettra pas leur présence comme cela avait été convenu.

On en sait désormais un peu plus sur la supposé convocation de Maurice Kacou Guikahue et Assoa Adou. Selon une information diffusée sur les réseaux sociaux, et relayée sur plusieurs pages d’actualité ivoirienne, les deux opposants au régime actuel avaient reçu une convocation à se présenter ce vendredi 20 décembre au ministère de l’administration du territoire. A en croire les rapporteurs de cette info, le gouvernement envisageait d’interpeller les deux opposants à la veille du meeting conjoint de l’opposition organisé par le FPI et le PDCI RDA. Selon une précision du ministère concerné, Guikahué et Assoa Adou n’avaient pas été convoqués ce vendredi : «Alors qu’une demande d’audience a été sollicitée auprès de Sidiki Diakité le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation par le secrétaire exécutif du PDCI, Maurice Guikahué et le Secrétaire général du FPI Assoa Adou pour ce vendredi 20 décembre 2019, la rencontre prévue pour 10h00 au cabinet du ministre, n’a finalement pas eu lieu. Il faut noter et retenir que contrairement à ce qui se dit, laissant croire que le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation aurait convoqué Maurice Guikahué le secrétaire exécutif du PDCI et le Secrétaire général du FPI Assoa Adou, il n’en est rien… Il s’agit bien d’une demande de rencontre voulue et librement sollicitée auprès de monsieur Sidiki Diakité, par les deux hommes politiques eux-mêmes.», rapporte le ministère de l’administration du territoire dans son communiqué.

Une entrevue sollicitée depuis plusieurs jours

«En effet, le mardi 17 décembre 2019 le secrétaire exécutif du PDCI et le Secrétaire général du FPI ont par écrit, sollicité une audience auprès du ministre Sidiki Diakité. A cette date, le ministre partant pour le dernier conseil de gouvernement et le conseil des ministres de l’année à Yamoussoukro (17 et 18 décembre 2019), a néanmoins exprimé être totalement disposé à cette rencontre. Il a aussitôt proposé de reporter l’audience au jeudi 19 décembre 2019.Eux-mêmes, messieurs Guikahué et Assoa Adou en réponse, ont proposé au ministre étant donné qu’ils avaient (M Guikahué et Assoa Adou) une indisponibilité ce jeudi 19 décembre, la date du vendredi 20 décembre à 10h00 à son cabinet pour l’audience, pour finalement à la dernière minute , une heure avant ladite rencontre , l’annulée en invoquant par une note adressée au ministre d’un contre temps de dernière minute», rapporte le ministère dirigé par Sidiki Diakité. Voila qui devrait mettre fin aux spéculations sur une possible interpellation des deux opposants le samedi.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.