Discours du nouvel an : Bédié, Ouattara et Soro s’expriment ce soir

Allocution du nouvel an – Comme le veut la tradition, le chef de l’Etat ivoirien s’exprimera dans la soirée sur les antennes publiques, un discours qui sera d’ailleurs très suivi, car marqué par de nombreuses annonces. Fait exceptionnel cette année, les ivoiriens n’auront pas droit à un, mais plutôt à trois allocutions pour le passage à la nouvelle année.

Le discours du nouvel an du président Ouattara Alassane sera très suivi par les ivoiriens, d’autant plus qu’il intervient à un moment de tension politique entre le régime et les partisans de Guillaume Soro. Outre ce mandat d’arrêt qui devrait s’inviter probablement à l’allocution du président de la République, le discours présidentiel sera fortement dominé par les élections à venir en Côte d’Ivoire, notamment la présidentielle de 2020. Officiellement, le président ivoirien reste discret sur ses ambitions concernant ce scrutin, puisqu’il dit réserver sa réponse pour l’année prochaine. Toutefois, le chef de l’Etat a annoncé qu’il pourrait se présenter si des candidats de sa génération se lançaient dans la course, allusion faite au président du PDCI Henri Konan Bédié, à qui une partie de l’opinion publique prête des ambitions présidentielles. A l’instar du président ivoirien, le patron du Pdci s’exprimera lui aussi ce soir en direct, dans un live Facebook. Candidat déclaré à la présidentielle de 2020, Guillaume Soro a également fait savoir qu’il s’exprimera ce soir en direct aux alentours de 2020, via un live sur les réseaux sociaux. Les ivoiriens auront donc l’occasion de suivre trois discours de nouvel au lieu d’un habituellement fait par le chef de l’Etat. Les trois potentiels candidats à la présidentielles vont donc mesurer les audiences ce soir à travers leurs allocutions.

Le président de la République s’exprimera ce soir sur les antennes nationales à l’occasion de son traditionnel discours de nouvel an. Cette année, l’allocution de Ouattara Alassane sera très certainement dominée par la prochaine présidentielle qui aura lieu dans moins de douze mois en Côte d’Ivoire. Parmi les potentiels candidats à cette élection, l’ancien dirigeant Henri Konan Bédié. Agé de 86 ans, l’ex-président ivoirien n’écarte pas l’idée de se présenter au prochain scrutin, même s’il laisse le soin au parti de désigner son candidat lors du prochain congrès. A l’instar du président ivoirien, Henri Konan Bédié s’exprimera aussi ce soir, mais dans un live Facebook. Les ivoiriens devront donc restés connectés sur la page Facebook de son parti pour suivre en direct son allocution. Autre discours du nouvel an que certains ivoiriens attendent, celui de Guillaume Soro, ancien chef du parlement ivoirien. Candidat déclaré à la présidentielle de 2020, il a annoncé qu’il s’exprimera dans la soirée de ce mardi sur les réseaux sociaux, aux alentours de 20h, une allocution que considère le ministre Adjoumani comme un cri de désespoir : «Par ailleurs, nous avons été surpris de lire une autre annonce faisant état de ce que Soro projetterait de livrer un message à la nation le 31 décembre 2019. C’est un acte de désespoir d’un homme qui pense qu’il a tout perdu et qui est prêt à tout pour ne pas sombrer dans l’oubli. Sinon la sagesse aurait commandé qu’il affiche un profil bas et qu’il cherche soit à se défendre face aux graves accusations qui sont portées contre lui, soit à solliciter des médiateurs, pour implorer le pardon du Président Alassane Ouattara et du peuple ivoirien. Mais, persister dans la provocation et les outrages est la manifestation d’une désespérance existentielle.», rapporte Adjoumani.

Aucune légitimité au discours de Soro

«Au demeurant, quelle légitimité a-t-il, pour s’adresser à la nation toute entière le dernier jour de l’an ? Peut-être que c’est le message qu’il avait préparé et qu’il gardait en poche au cas où son coup d’Etat marcherait. Mais maintenant qu’il a échoué, au lieu de se laisser gagner par la sagesse et la raison, il préfère enfoncer le clou. Comme on dit souvent  chassez le naturel, il revient toujours au galop », a indiqué le ministre de l’agriculture, par ailleurs porte-parole du RHDP.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.