Kobenan Adjoumani : «le temps des coups d’Etat est révolu»

Déstabilisation de la Côte d’Ivoire – Selon les autorités judiciaires ivoiriennes, la Côte d’Ivoire a récemment déjoué une tentative de déstabilisation de ses institutions, une tentative dont la finalité était l’assassinat de l’actuel chef de l’Etat. Selon une bande sonore présentée par le Procureur de la République, l’un des instigateurs de cette tentative de coup d’Etat serait l’ancien président du parlement ivoirien.

Kobenan Kouassi Adjoumani n’a pas manqué de réagir à la tentative de déstabilisation de la Côte d’Ivoire évoquée par le Procureur de la République il y’a de cela plusieurs semaines. Selon les informations révélées par Adou Richard, une tentative de coup d’Etat imminente aurait été déjouée en Côte d’Ivoire, tentative qui devait conduire à une éventuelle élimination du président de la République. Guillaume Soro, qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt international, a vu nombre de ses proches être interpellés par la justice, dans le cadre de l’enquête sur cette tentative de déstabilisation du pays. Saluant la reprise du dialogue entre l’opposition et le gouvernement sur la mise en place du code électoral, le porte-parole du RHDP, par ailleurs ministre de l’agriculture, a mis en garde tous ceux qui souhaiteraient prendre le pouvoir par des voix moins démocratiques. Le porte-parole du parti unifié a invité les uns et les autres à abandonner les schémas suicidaires pour aller à la conquête du pouvoir démocratiquement, à savoir à travers les élections présidentielles prévues pour le mois d’octobre 2020.  

«À la faveur de la reprise du Dialogue politique pour l’adoption du nouveau cadre des élections, nous notons avec satisfaction que l’opposition dans son ensemble a décidé de revenir à de meilleurs sentiments et de s’inscrire, nous l’espérons résolument, dans la voie du dialogue et de la recherche du compromis pour tracer ensemble les sillons d’une élection apaisée et démocratique, conformément à la volonté de SEM le Président de la République Alassane Ouattara et du peuple ivoirien qui n’aspire qu’à la paix.», a fait savoir le ministre de l’agriculture Kobenan Kouassi Adjoumani. Après avoir salué la reprise du dialogue politique avec l’opposition ivoirienne, le porte-parole du RHDP a émis le vœu de voir l’opposition aller au terme des discussions sur le nouveau code électoral. Kobenan Kouassi Adjoumani a par ailleurs déploré le double-jeu de certains opposants qui comploteraient contre le régime, en vue de prendre le pouvoir par des voies non démocratiques : «Aussi, tout en saluant des deux mains la reprise du Dialogue avec tous les acteurs politiques, nous aimerions porter à la connaissance de tous ceux qui n’auraient pas encore engagé la rupture totale et définitive avec les complots, tous ceux qui pensent pouvoir nous endormir avec leur double jeu, que nous n’avons pas relâché notre niveau de vigilance. Bien au contraire celui-ci s’est accru, car plus que jamais nos fins limiers veillent parfaitement au grain. A tous ceux qui s’agitent encore dans l’ombre et qui pensent naïvement pouvoir prospérer dans la violence en suscitant des attaques ici et là, je leur conseille de se ressaisir car le Président de la République qui suit avec une extrême attention l’évolution de la situation sécuritaire ne transigera point sur les questions liées à la sûreté nationale, à la préservation de la paix et à la quiétude des ivoiriens.», a souligné le porte-parole du RHDP.

Fini les schémas politiques suicidaires

«Le Président de la République SEM Alassane Ouattara a aussi promis que les élections se dérouleront dans le calme et croyez-moi, il fera tout ce qui est en son pouvoir pour que cela soit une réalité.  C’est assurément se tromper d’époque et surtout d’ adversaire que de croire qu’il est encore possible de prendre les armes pour s’installer au pouvoir dans un pays comme la Côte d’Ivoire. Le temps des coups d’Etat est révolu. Sous le régime du Président Alassane Ouattara, il n’y aura pas de transition politique. L’accession ou la transmission du pouvoir ne peut se faire que par le canal d’élections démocratiques et transparentes. Il est donc temps d’abandonner les schémas et les scénarios suicidaires.», a lancé le ministre de l’agriculture.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.