Présidentielle 2020 : Gervais Boga propose un candidat unique PDCI-FPI

Election d’octobre 2020 – Le RHDP aura un candidat qui ne sera pas Ouattara Alassane. Lors d’une allocution historique devant le congrès ivoirien, le président ivoirien a annoncé qu’il ne briguera pas un troisième mandat en Côte d’Ivoire. Mais le RHDP compte bien remporter cette élection, même sans la participation de l’ancien dirigeant ivoirien. Pour contrer les plans du RHDP, le docteur Gervais Boga propose un candidat unique FPI-PDCI.

La présidentielle d’octobre 2020 en Côte d’Ivoire aura lieu sans Ouattara Alassane. Le président ivoirien a annoncé la semaine dernière qu’il ne se représentera pas à la prochaine élection qui aura lieu en Côte d’Ivoire, une annonce qui a été saluée par de nombreux opposants, notamment ceux qui s’opposaient à l’idée d’une nouvelle candidature du président sortant. Ceci étant, cette annonce ne devrait pas pour autant réjouir l’opposant puisque le RHDP désignera d’ici peu son candidat à la prochaine élection ivoirienne prévue dans quelques mois. Pour le président fondateur de la FIDHOP, l’opposition ivoirienne dans son ensemble devrait s’accorder sur l’identité d’un candidat unique à présenter lors de la prochaine échéance électorale face au RHDP de Ouattara Alassane. Pour y parvenir, le président de la FIDHOP souhaite que les deux personnalités influentes de l’opposition, à savoir Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié, à désigner ensemble un candidat unique pour affronter le RHDP dès le premier tour du prochain scrutin présidentiel ivoirien.

«Le jeudi 5 Mars dernier, le Chef de l’État ivoirien Alassane OUATTARA a solennellement annoncé à la Nation sa décision de ne pas briguer un 3ème mandat présidentiel. Devant cette importante déclaration, la quasi-totalité des partis d’opposition et la société civile ont eu, globalement, le même avis, à savoir que M. OUATTARA n’a fait que se soumettre à un principe de la Démocratie, en respectant la Constitution ivoirienne du 8 Novembre 2016 qui limite les mandats présidentiels à deux. Mais alors, au lieu de profiter de ce moment de la grande mise en scène mondiale du régime d’Abidjan, pour exiger du futur ex-Chef de l’État, à la face des Ivoiriens et du monde entier, que les questions principales de la CEI et de la liste électorale – donc de la gratuité de la carte d’identité – soient réglées, beaucoup parmi nous ont plutôt choisi de s’éloigner de l’objectif.», a rapporté le président de la FIDHOP. Pour Gervais Boga, l’opposition ivoirienne ne devrait pas trop vite se réjouir du retrait de Ouattara Alassane de la présidentielle ivoirienne de 2020, pour la simple raison que l’objectif à terme reste la défaite du RHDP aux échéances électorales en Côte d’Ivoire. Pour y parvenir, le président de la FIDHOP estime que Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié devraient proposer ensemble un candidat unique : «Car l’essentiel, c’est que M. Alassane OUATTARA ne sera plus candidat lors du prochain scrutin présidentiel du 31 Octobre 2020 ! C’est donc le lieu de réfléchir et de mettre en œuvre maintenant nos propres stratégies pour contrer celles du RHDP…En effet, soit les Présidents Laurent GBAGBO et Henri Konan BEDIE s’accordent sur une personnalité, avec un ou deux suppléants en réserve, et ils parviennent à convaincre leurs partisans et sympathisants de ces choix ; soit les deux Présidents parrainent une élection primaire commune pour désigner le ou les candidat(s) unique(s) de l’opposition.», a déclaré Gervais Boga.

Billon à propos de l’alliance FPI-PDCI

«A la présidentielle de 2020, nos deux partis auront chacun un candidat et si jamais, c’est le PDCI-RDA qui arrive au second tour et comme ce sera certainement le cas, le FPI, s’il n’y est pas, nous donnera ses voix et inversement, le PDCI-RDA lui donnera ses suffrages. Dans le cas où, et c’est fort possible, le PDCI-RDA et le FPI se retrouvent au second tour après avoir éliminé le RHDP et son imposture dès le premier tour, il s’agira, pour les Ivoiriens, de décider de leur choix en fonction du meilleur candidat et du meilleur programme», expliquait Billon. L’idée d’une candidature unique entre les deux formations semble donc peu probable.

Vous pouvez aussi aimer