Coronavirus : le vaste plan de riposte d’Affi N’Guessan

Lutte contre le Covid-19 – La Côte d’Ivoire a officiellement enregistré son premier décès du nouveau Coronavirus selon un dernier bilan établi par le ministère de la santé. Dans une adresse à la Nation, le président Ouattara Alassane avait proposé un plan de riposte d’environ 95 milliards de francs Cfa. Pour le président du front populaire ivoirien, l’enveloppe budgétaire proposée par le président ivoirien pour lutter contre cette épidémie ne sera pas insuffisante. Affi N’Guessan proposée un ambitieux plan de lutte d’environ 1000 milliards.

Le Coronavirus en Côte d’Ivoire a déjà fait une première victime selon un communiqué officiel du ministère de la santé datant de la soirée du dimanche 29 mars. Une dame de 58 ans, atteinte du diabète, est décédée après avoir contractée le Covid-19. Le pays compte à ce jour 25 nouveaux cas confirmés, ce qui fait passer à 165 le nombre de personnes testées positives au Covid-19. Des mesures ont été prises par le président ivoirien dans le cadre de la lutte contre cette épidémie qui a déjà fait plus de 30 000 morts à l’échelle mondiale. Un plan d’action d’environ 95 milliards de Francs Cfa a été approuvé par Ouattara Alassane dans cette lutte contre cet ennemi invisible à l’origine de plus de 10 000 morts en Italie. Pour le président du front populaire ivoirien, si les mesures prises par le président sont à saluer, elles devraient être renforcées pour une meilleure riposte contre le Covid-19 en Côte d’Ivoire. Dans une adresse au peuple ivoirien, Pascal Affi N’Guessan, président du front populaire ivoirien, a proposé une série de nouvelles mesures. Le plan de riposte proposée par le président du FPI s’élève autour de 1000 milliards de Francs Cfa.

«Le lundi 23 mars 2020, le président de la république est monté au créneau, comme je l’avais souhaité, pour adresser un message à la nation et annoncer huit (8) nouvelles mesures, notamment l’instauration d’un couvre-feu, la régulation des transports, le confinement progressif des populations, la mise en place d’un centre d’appel, l’adoption d’un plan de riposte nationale d’un montant de 95 milliards 880 millions de FCFA…En l’absence d’infrastructures publiques de confinement, les cas suspects sont livrés à eux-mêmes à travers un auto confinement à domicile sans surveillance policière ni suivi médical. Or, la contamination explose.  Au moment où je m’adressais à vous, le samedi 21 mars dernier, nous étions à 14 cas. Aujourd’hui, c’est à dire une semaine après, nous sommes à 101 cas, soit une progression de plus de 600%. À ce rythme, nous risquons de franchir la barre de 4000 cas dans deux semaines et de 150 000 cas fin avril, avec le risque de centaines, voire de milliers de morts.», a indiqué le président du front populaire ivoirien. Trois semaines après l’annonce du premier cas de Coronavirus, on enregistre à ce jour 165 cas de Covid-19 en Côte d’Ivoire. Pour le président du front populaire ivoirien, l’enveloppe budgétaire proposée par Ouattara Alassane dans la lutte contre cette épidémie ne sera pas suffisante, raison pour laquelle le président du FPI a proposé un plan plus ambitieux pour endiguer cette épidémie.

1000 milliards pour en finir avec le Covid-19

«en ce qui concerne les impacts sur les entreprises et les ménages, Il apparaît évident que l’enveloppe budgétaire de 95 milliards annoncée par le chef de l’Etat sera très largement insuffisante pour soutenir les entreprises et les ménages, et pour juguler les effets d’une prévisible récession économique. Je réitère ma proposition de mettre en place un fonds, d’un montant initial de 1000 milliards de FCFA pour financer le plan de riposte contre le COVID-19.», a souligné le président du front populaire ivoirien. Pour réunir pareille somme, Pascal Affi N’Guessan appelle à solliciter les bailleurs étrangers, notamment certains pays voisins : «une aide bilatérale de 200 milliards à rechercher auprès de certains pays amis, notamment ceux avec lesquels notre pays entretient une forte coopération économique et commerciale. Le Maroc vient dans ce cadre d’obtenir de l’UE un fonds de 450 millions d’€ pour faire face au coronavirus».

Vous pouvez aussi aimer