Présidentielle 2020 : Mamadou Touré explique le choix de Gon Coulibaly

Election présidentielle en Côte d’Ivoire – Au terme de son second mandat présidentiel, Ouattara Alassane a décidé de ne pas se présenter au prochain scrutin présidentiel prévu pour octobre prochain. Après son désistement, Ouattara Alassane a porté son choix sur son premier ministre Amadou Gon Coulibaly, un choix qui a été approuvé par la majorité des cadres du parti.

Pour la présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire, la direction du RHDP a désigné le premier ministre Amadou Gon Coulibaly comme candidat du parti unifié. Alors que certains s’attendaient à un troisième mandat du président ivoirien, Ouattara Alassane a décidé de ne pas briguer la magistrature suprême du pays le 31 octobre prochain, une décision que certains opposants politiques ont d’ailleurs salué. Mais le RHDP n’aura pas à attendre la tenue de son prochain congrès pour connaitre son candidat à la prochaine présidentielle en Côte d’Ivoire. Classé parmi les plus fidèles de Ouattara, ancien secrétaire général de la présidence, puis chef de gouvernement depuis 2017, Amadou Gon Coulibaly a été désigné comme le successeur naturel du président sortant. Son choix a cependant suscité une polémique, en raison de la déclaration controversée d’Albert Mabri Toikeusse, l’un des Vice-présidents du RHDP. Après la désignation du premier ministre comme candidat du parti unifié à la présidentielle, l’on a assisté à la démission du ministre des affaires étrangères, Marcel Amon Tanoh, considéré lui aussi comme l’un des fidèles compagnons du président Ouattara depuis des décennies. Mais Mamadou Touré se veut rassurant sur le choix d’Amadou Gon Coulibaly comme candidat RHDP à la prochaine élection présidentielle en Côte d’Ivoire.

«Le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly a fait l’objet d’un large consensus autour de sa personne. Vu les qualités humaines, professionnelles et politiques qu’il incarne. Vu sa proximité avec le président Alassane Ouattara auprès de qui il a appris pendant près de 30 ans. Vu son leadership. Il faut rappeler qu’il est quand même chef du gouvernement, il dirige une équipe composite et composée de cadres et personnalités issus du RHDP depuis bientôt 3 ans. Toutes ces qualités mises en ensemble nous ont rassurés qu’il est la meilleure personne pour continuer l’œuvre du président Alassane Ouattara. C’est en cela que tous les cadres que nous sommes avons dans un élan de consensus demandé au président Ouattara d’accepter que le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly soit notre chef pour l’élection de 2020… Aujourd’hui, nous avons Amadou Gon Coulibaly qui est aussi un chef charismatique qui conduit l’action gouvernementale depuis bientôt 3 ans. Donc après le départ du Président Ouattara, le défi c’est l’union autour d’Amadou Gon Coulibaly. Cela vient d’être réglé. Puisque tous les cadres qui se sont succédé au micro représentaient la Côte d’Ivoire dans sa diversité et dans ses différentes composantes.», déclarait le ministre de la promotion de la jeunesse dans un entretien. Mamadou Touré, à l’instar de nombreux cadres du parti unifié, a salué le choix d’Amadou Gon Coulibaly comme candidat du RHDP à la prochaine présidentielle en Côte d’Ivoire. Cette décision, quoique saluée par la majorité des cadres du parti, a suscité une réaction plutôt controversée du président de l’UDPCI, le ministre Albert Mabri Toikeusse.

> Lire aussi  Liste électorale : le Cojep dénonce la mise à l’écart de Charles Blé Goudé

Aucun malaise au sein du Rhdp

«Il n’y a pas de malaise ni de problème au sein de la famille du RHDP. D’abord c’est un cadre démocratique où chacun s’est exprimé librement. Il faut d’ailleurs saluer la vitalité de la démocratie au sein du RHDP. Ensuite, je note dans l’intervention du Ministre Mabri, deux choses. La première, c’est son attachement au RHDP et sa volonté de voir le RHDP aller en équipe aux élections présidentielles prochaine et remporter le scrutin en équipe. Il a fait part aussi sa volonté de voir le dialogue se poursuivre en vue d’atteindre cet objectif. Le président de la République a rappelé à juste titre que le dialogue a toujours prévalu au sein du RHDP et que le dialogue va prévaloir toujours en notre sein.», rapporte le ministre Mamadou Touré.

Vous pouvez aussi aimer