Présidentielle 2020 : Doumbia Major s’attaque à Bédié et au PDCI

Election en Côte d’Ivoire – Après plusieurs années de cogestion du pouvoir d’Etat avec le RHDP, le PDCI RDA a décidé de présenter un candidat à la prochaine élection présidentielle ivoirienne, normalement prévue pour octobre 2020, selon le calendrier électoral ivoirien. Président du congrès panafricain pour le renouveau, Doumbia Major a profondément remis en question la capacité du parti démocratique de Côte d’Ivoire à diriger de nouveau le pays.

Agé de 86 ans, Henri Konan Bédié n’écarte aucune hypothèse concernant ses ambitions politiques à la prochaine présidentielle ivoirienne prévue pour fin octobre 2020. Interrogé à maintes reprises, le président du PDCI a laissé planer le doute sur sa participation à la prochaine élection dans son pays. Au sein du PDCI, plusieurs cadres se montrent déjà favorables à l’idée d’une candidature du sphinx de Daoukro en octobre prochain, lorsque les ivoiriens seront appelés aux urnes pour élire leur nouveau président. Doumbia Major fait partie des opposants ivoiriens qui conteste une candidature du président du Pdci au prochain scrutin présidentiel en Côte d’Ivoire. Le président du CPR va encore plus loin en indiquant que le parti démocratique de Côte d’Ivoire n’incarne en rien le renouveau démocratique et économique au pays.

«J’estime que quand on est un homme politique, on ne s’appartient pas, on appartient à la communauté dont on gère la destinée. Je suis président du PDCI-RDA. Ce parti a survécu à toutes les épreuves et vit encore. Par conséquent, tant qu’il me reste les forces physiques et intellectuelles, je continue le travail…Toute intention de militant doit être raisonnable et soumise aux instances dirigeantes du parti. C’est le PDCI qui désigne le candidat. Dans la tradition du PDCI, on ne sollicite pas, ce sont les militants qui le font. Le parti décidera entre octobre et le premier semestre 2020.», révélait Henri Konan Bédié dans une interview accordée au quotidien Le Monde, il y’a de cela quelques mois. Cette candidature du patron du PDCI qui n’est pas encore officielle, alimente les débats en Côte d’Ivoire. Pour l’opposant ivoirien Doumbia Major, le sphinx de Daoukro n’a pas la capacité de conduire la destinée du pays lors des cinq prochaines années, une manière très significative pour le patron du CPR de dire non à la candidature de Bédié à la présidentielle de 2020 : «Le PDCI est un parti de vieillards décadents et banqueroutiers qui ne peuvent aucunement incarner le renouveau démocratique ou économique en Côte d’Ivoire.  On les a déjà vu à l’œuvre et ils ne peuvent pas faire mieux que ce qu’ils savent faire. Un développement rationnel que vous n’avez pas pu mettre en place lorsque vous aviez 30 à 50 ans , ce n’est pas à 84 ans que vous pourrez le mettre en place, à un moment où vous êtes dépassés par les outils modernes de communication.  Bédié a sa place dans une maison de retraite, pas à la présidence d’un pays qui veut se développer.  Sincèrement qu’est-ce qu’on peut attendre de gens qui, en plus de 40 ans de pouvoir, ont été incapables de mettre en place la simple adressage qui est le B-A Ba de la politique de développement d’un pays ?», explique Doumbia Major.

Le candidat naturel du PDCI

«Le PDCI-RDA ne manque pas de hauts cadres ayant les épaules bien solides pour diriger notre belle Cote d’Ivoire après cette longue traversée du désert qu’elle a subi. Il serait d’ailleurs même bien imprudent de tenter de les citer ici au risque de frustrer ceux qui pourraient éventuellement être oubliés dans le listing, tant les possibilités sont énormes dans ce parti historique. Le candidat naturel du PDCI-RDA est le président du parti, le président Henri KONAN BEDIE. Malgré cet état de fait le PDCI-RDA organise des primaires démocratiques pour que les militants choisissent eux-mêmes leur candidat officiel, contrairement à la succession monarchique à laquelle nous avons assisté en mars 2020 ailleurs.», a récemment révélé Jean Yves Esso, l’un des cadres du parti.

Vous pouvez aussi aimer