Présidentielle 2020 : Laurent Gbagbo envoie en mission Massany Bamba

Election en Côte d’Ivoire – Dans quelques mois, les ivoiriens seront appelés dans les urnes pour élire leur nouveau président de la République, au cours d’un scrutin qui suscite déjà certaines tensions entre le pouvoir en place et l’opposition, notamment sur plusieurs sujets dont la réforme de la commission électorale et la révision du code électorale. Depuis Bruxelles où il se trouve, l’ancien dirigeant ivoirien, qui a récemment vu ses conditions de détention réaménagé, compte jouer sa participation. Dans un communiqué officiel, l’ex-dirigeant ivoirien a décidé de confier une importante mission à Massany Bamba.

La tenue de la prochaine élection présidentielle suscite une vive inquiétude chez nombres de leaders politiques ivoiriens, en dépit de la révision de la commission électorale indépendante, réforme ayant conduit à la nomination de Coulibaly Kuibiert à la tête de l’institution. Mais l’expérience de 2010 qui a entrainé la mort de plus de 3000 personnes en Côte d’Ivoire demeure encore dans certains esprits. Acquitté depuis le mois de janvier 2019, l’ancien dirigeant ivoirien, dans l’attente du verdict final de la CPI concernant son procès, s’est récemment adressé aux ivoiriens, par la voix de son porte-parole Justin Katinan Koné. Dans son nouveau communiqué, Laurent Gbagbo a insisté sur la nécessité d’aller à des élections paisibles en Côte d’Ivoire. Pour cela il entend initier une vaste campagne de sensibilisation en Côte d’Ivoire, une campagne à laquelle sont invités tous les bords politiques ivoiriens.

Candidat ou pas, Laurent Gbagbo ne compte pas rester indifférent à la présidentielle d’octobre 2020 en Côte d’Ivoire. Alors que les débats sur son éligibilité font rage actuellement, l’ancien président ivoirien a récemment exprimé son inquiétude à quelques mois du prochain scrutin présidentiel, une élection qui suscite déjà de vives tensions entre le pouvoir en place et l’opposition ivoirienne : «Depuis 1995, les élections majeures en Côte d’Ivoire sont marquées par des violences qui entraînent des pertes en vies humaines et de nombreux blessés. Le point culminant de cette violence a été atteint après les élections de 2010. Malheureusement, en 2018, la violence électorale a touché les élections des collectivités décentralisées, jusque-là considérées comme ayant de faibles enjeux politiques. Il y a donc une tendance à la généralisation de la violence de tous les scrutins dans notre pays. Les signes annonciateurs, notamment la perturbation du climat sécuritaire avec les dernières attaques qui ont coûté la vie à de nombreux soldats de l’armée, aggravent davantage le risque de violence pour les élections de 2020…Le Président Laurent Gbagbo, qui a fait de la démocratie l’essence de son combat politique, est conscient que ce processus de renforcement de la confiance entre acteurs politiques, et entre ceux-ci et le peuple, ne peut prospérer que grâce au dialogue permanent. C’est pourquoi il lance cette initiative pour une élection sans violence en 2020.», révèle l’ancien dirigeant ivoirien dans un communiqué signé par son porte-parole Katinan Koné.

Massany Bamba chargé d’une mission capitale

«Il s’agit pour le Fpi et ses alliés d’entreprendre en amont, toutes les démarches nécessaires en direction à la fois des acteurs politiques, des leaders d’opinion de la société civile et religieuse ainsi que des représentations diplomatiques présentes dans notre pays, à l’effet de travailler à la pacification du cœur et de l’esprit de chacune et de chacun de nos compatriotes de sorte à les incliner vers cet objectif vital pour notre jeune démocratie. Il a personnellement nommé à cette fin madame Massany Bamba, Vice-Présidente du parti, ancienne députée de Port-Bouët, responsable de ce projet dénommée. Madame Massany Bamba est chargée de constituer une équipe de personnes venant des grandes régions du pays et si possible de toutes les sensibilités politiques pour porter ce message de paix partout en Côte d’Ivoire.  Au-delà de l’équipe dirigée par madame Massany Bamba, la promotion de cette noble idée de son Excellence le Président Laurent Gbagbo incombe à chacune et à chacun des Ivoiriens.», explique l’ancien dirigeant ivoirien dans le communiqué rendu par son porte-parole.

Vous pouvez aussi aimer