Révision de la liste électorale : les enrôlements prorogés au 30 juin

Commission électorale indépendante – Le 10 juin dernier, la nouvelle CEI mise en place en Côte d’Ivoire lançait les opérations de révision de la liste électorale, une opération qui particulièrement les nouveaux électeurs ivoiriens. Mais cette opération était également ouverte à aux anciens électeurs qui souhaitaient apporter des modifications à leur statut, notamment sur le lieu de vote pour ceux et celles qui auraient changé de lieu de vote. Prévu pour s’étendre sur une durée de deux semaines, l’opération s’étalera désormais sur trois semaines selon la commission électorale indépendante.

La révision de la liste électorale en Côte d’Ivoire avait suscité une nouvelle discorde entre la nouvelle CEI et les partis d’opposition. Plusieurs opposants ivoiriens avaient appelé à une prorogation du délai accordé aux ivoiriens pour se faire enrôler sur les listes, à savoir deux semaines. Selon le chronogramme initial de la Commission électorale indépendante, cette opération qui a démarré le 10 juin sur toute l’étendue du territoire national, devait prendre fin officiellement le 24 juin, à savoir ce mercredi. Après constat de l’engouement suscité par cette opération, la nouvelle commission électorale indépendante a décidé de proroger jusqu’au 30 juin les opérations de recensement sur la liste électorale. Cette décision de la commission électorale était très attendue par l’opposition qui n’a pas manqué d’interpeller le gouvernement sur la nécessité d’accorder un délai supplémentaire aux ivoiriens pour leur enrôlement.

Au cours d’une conférence de presse, le porte-parole de la commission électorale indépendante a annoncé la prorogation des opérations de révision de la liste électorale en Côte d’Ivoire : «La CEI félicite et encourage tous les acteurs pour leur implication. Au regard des statistiques partielles à notre disposition, les tendances sont encourageantes. Mesdames et Messieurs Afin de faire droit à cette requête légitime des acteurs du processus électoral, la Commission Centrale de notre Institution a proposé ce jour au gouvernement la prorogation de l’opération de recensement électoral. Notre intérêt et notre souhait, est de conforter l’inclusivité autour du processus. Nous vous l’avions indiqué, et nous voudrions le réaffirmer, la CEI ne souhaite laisser en marge aucun citoyen qui manifeste le désir de s’inscrire sur la liste électorale. Toutefois, la CEI est tenue au respect des dispositions légales. Elle ne peut donc pas proroger indéfiniment le recensement électoral, car elle est contrainte d’organiser le scrutin présidentiel le 31 octobre 2020, conformément à la Constitution et de publier la Liste Électorale Provisoire, trois mois avant le scrutin, soit le 1er août 2020 au plus tard, comme le prescrit le Code électoral. C’est pourquoi, nous proposons la prolongation du recensement électoral jusqu’au 30 juin 2020.», a fait savoir Emile Ebrottié, le porte-parole de la nouvelle CEI. Comme indiqué par le porte-parole, cette prorogation ne devrait pas avoir d’incidence sur le calendrier électoral en Côte d’Ivoire, la CEI ayant décidé d’organiser les élections à la date du 31 octobre 2020 prévu par la Constitution. Membre de la nouvelle commission électorale, le front populaire ivoirien tendance Affi avait interpellé le patron de la CEI sur la nécessité de proroger le délai accordé aux ivoiriens pour se faire enrôler sur la nouvelle liste, un appel qui a visiblement été entendu de moitié, puisque le camp Affi souhaitait une prorogation de l’opération jusqu’au 15 juillet.

Le courrier d’Affi à la CEI

«Depuis le lancement de l’opération d’enrôlement le 10 juin dernier, dans le cadre de la révision de la liste électorale, il nous revient que cette opération connait un engouement auprès des populations concernées. Ces populations rencontrent malheureusement d’énormes difficultés dans la confection et l’acquisition des documents administratifs nécessaires à cette opération…L’Afd-Fpi note que cet état de faite a une incidence préjudiciable sur la période requise (10-24 juin 2020) de cette opération d’enrôlement. Par conséquent, je vous saurais gré, Monsieur le Président, de bien vouloir examiner la nécessité d’une prorogation de l’opération de la Révision de la liste électorale jusqu’au 15 juillet 2020.», déclarait Pascal Affi N’Guessan.

Vous pouvez aussi aimer