Djibo Y. Nicolas maire de la commune de Bouaké :« Dans 10 mois vous ne verrez plus de poussière sur cette route. »

par Rodemi Yao
0 Commentaire

Début des travaux de bitumage axes Dar-Es, Salam Tollakouadiokro,
comme l’avait promis le maire de la commune de Bouaké Djibo Y. Nicolas, les bulldozers et autre engins lourds sont rentrés en scène sur l’axe Dar Es Salam Tollakouadiokro (Bouaké).

En visite sur le site,  pour constater l’effectivité des travaux, ce vendredi 15 mars 2019 les populations ne se sont pas fait raconter l’événement, venue massivement dire merci au premier magistrat de la commune. Face à cette population le maire s’est voulu pragmatique : « Je suis un maire heureux et je profite de cette occasion pour demander pardon à mes concitoyens et plus particulièrement à ceux de tollakouadiokro. Ce chantier va durer 10 mois encore, je leur demande de prendre leur mal en patience  on leur donnera une très bonne route et après le développement de leur quartier va commencer. Dans 10 mois vous ne verrez plus de poussière sur cette route ». A promis le maire à sa population, mais a cela il a tenu à réitérer ces remerciements au Président de la République de Côte d’Ivoire S.E.M Alassane Ouattara, au premier ministre Amadou Gon Coulibaly et à M. Pierre La porte directeur des opérations de la banque mondiale en Côte d’ivoire. Prenant la parole Tcharié Poyodi Conducteur des travaux principal sur le projet de l’axe Dar-Es_Salam- tollakouadiokro a donné les caractéristiques de cette voie « C’est un projet de bitumage une fois deux voix ( 1×, 2 voix), qui se fait sur un linéaire d’environ 6km approximatif. Nous avons des aménagements particuliers qui seront les parkinson pour les gros porteurs au niveau de dar-es-salam ensuite un aménagement au niveau du marché de tolla. Nous avons un point principal qui est le grand ouvrage au niveau du pk 5-530 qui est un grand ouvrage unique et triple de 4 fois deux quatre que nous allons réaliser. C’est un projet qui va se dérouler sur 13 mois et nous avons déjà consommé deux à trois mois et nous avons effectivement débuté les travaux. Pour le moment nous ne rencontrons pas de contraintes particulières et nous allons prendre les dispositions pour que tout se passe dans la meilleure façon» a lancé le technicien des travaux. 

> Je regarde  Le ministre Adjoumani Kobena prêche l'Houphouetisme aux chefs traditionnels


Vous pouvez aussi aimer

>