Le ministre Adjoumani Kobena prêche l’Houphouetisme aux chefs traditionnels

par Rodemi Yao
0 Commentaire

Ancien cadre du PDCI, le Ministre ivoirien des Ressources Animales et Halieutiques, a choisi son camp depuis le 26 janvier dernier lors du congrès constitutif du RHDP à Abidjan.

Après ce congrès, Kobenan Kouassi Adjoumani l’un des francs-tireurs a tourné définitivement le dos à son parti pour rejoindre celui d’Alassane Ouattara. Aujourd’hui président fondateur du mouvement de soutien au Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP),  »  Sur les traces d’Houphouët-Boigny » , il a prêché les valeurs du RHDP parti unifié, aux populations venues de six régions du pays (le Iffou, le bélier, le hambol, le Poro, le Labagoué, le Gontoukou et le Gbêkê),  ce samedi 23 Mars 2019, lors d’un meeting de soutien de paix et de cohésion qu’il a entamé depuis un certain temps sur l’étendue du territoire national. C’est à travers une tournée de la paix et de la cohésion initiée par le Ministre, qui est a sa quatrième étape, au cours duquel il a installer le coordonnateur régional sur les « traces d’houphouët Boigny » en la personne de l’honorable Louis Habonouan dit Ampirus. Le premier magistrat de la commune de Bouaké en la personne du maire Djibo Nicolas Y. , prenant la parole comme d’accoutumé pour souhaiter la traditionnelle « Akwaba » a invité chaque ivoirien à la préservation de la paix avec le RHDP et à marquer un attachement fort autour du président Alassane Ouattara. Présent parmi cette forte délégation ministérielle Composée des ministres Amadou Koné des transports, Jeanne Peumonh, Jean Claude Kouassi, et pour invité d’honneur l’ex ministre Adama Bic Togo. A cette occasion, celui là même qui en bonne position pour devenir le secrétaire général du RDR, Adama Bictogo a rassuré les populations qu’il n’y a pas de problème entre le président Alassane Ouattara et Bedié, mais c’est plutôt les gens qui veulent créer des problèmes:

> Lire aussi  Les nouveaux secrétaires généraux du Rhdp soutiennent la décision de la Cei

«Si parmi vos deux enfants, un dit il faut garder la case et un dit il faut maintenir la case mais mettons le nom de notre papa dessus pour que les générations à venir se souviennent est ce qu’il y a un problème en celà? Chers parents il n’y a pas de problème. A ceux qui veulent nous opposer, nous allons poser la fraternité. A ceux qui veulent nous opposer la gestion clanique nous allons les opposer la force des idées.» a déclaré le patron de SNEDAI, Adama Bictogo.Après son intervention, place au porte-parole du RHDP,unifié, l’homme pour qui plus de 1000 chefs traditionnels ont fait le déplacement jusqu’au palais du carnaval de Bouaké, vêtu de tenue royale, Kobena Kouassi Adjoumani a prêché comme un poète devant une assemblée multi ethnique. Pour lui, le président Alassane Ouattara marche assidûment sur les pas d’houphouët Boigny: « Le président Alassane a restauré la sécurité. Il a restauré la paix dans notre pays. Il a remis notre économie sur le droit chemin. Il a repositionné notre pays sur le plan diplomatique et il en a fait une destination des plus prisée pour les investisseurs. Il a su prouvé que le président Houphouët n’a pas eu tord en le choisissant comme l’unique successeur. Il oeuvre constamment à la consolidation de l’héritage que nous a laissé le président feu Houphouët Boigny. Avant de nous quitter le président Houphouët nous avait dit qu’il confiait le pays non pas à une personne mais à une équipe. Chers chefs traditionnels nous n’avons pas d’autres choix que de nous mettre ensemble. Il ne s’agit pas de mettre en place un parti politique pour servir des intérêts individuels mais plutôt d’agir sur le long terme en donnant des moyens aux héritiers du père fondateur de perpétuer ses œuvres. Le RHDP vient servir une ambition», a  exprimé le ministre Adjoumani Kobena Kouassi.

> Lire aussi  « Maman GSK » soutien Guillaume Soro pour 2020

Vous pouvez aussi aimer