Accueil Côte d'IvoireBouaké Lors de l’investiture du Réseau Africain des Femmes Leaders (RESAFEL) à Bouaké, le secrétaire général de préfecture demande un bilan

Lors de l’investiture du Réseau Africain des Femmes Leaders (RESAFEL) à Bouaké, le secrétaire général de préfecture demande un bilan

Reseau Femmes- Côte d'ivoire

Le Réseau Africain des Femmes Leaders (RESAFEL) a procédé ce Samedi au Foyer des Jeunes de Kôkô à l’investiture de sa présidente régionale pour le Gbêkê

Créé en 2015 dans l’objectif de fédérer les Femmes, le RESAFEL avec pour présidente Afrique dame Albertine Tohan épouse Séha, tient à rendre autonome les femmes dans leurs différents secteurs d’activités, afin que des produits de tous les pays Africain, atterrissent à Bouaké. Venues de Diabo, Brobo, Djébonoua et Sakassou pour prendre part à l’investiture de la présidente régionale du RESAFEL, les femmes de ces dites localités, ont abandonné les travaux champêtres pour voir le visage de celle qui sera la nouvelle et désormais présidente de la région de Gbêkê du RESAFEL. Présent à l’investiture pour présider la rencontre, Katou Bony Francis, secrétaire général de la préfecture, représentant Tuo Fozié préfet de région, après son explication du sens de l’autonomisation de la femme aux femmes présentes, a demandé à la nouvelle présidente nommée, de faire son rapport de cette date d’investiture, au 06 Juillet de l’année prochaine : « Vous venez de faire l’investiture de la présidente régionale du RESAFEL aujourd’hui le Samedi 06 Juillet 2019 à Bouaké pour la région de Gbêkê. Il faut que la nouvelle présidente vienne faire le bilan de son travail le 06 Juillet 2020 prochain pour qu’on sache comment ça été géré (…) Le RESAFEL permet aux femmes du Gbêkê de sortir de la précarité tout en restant soudées et unie » . A dit le secrétaire de secrétaire général de la préfecture de Bouaké. A son tour,  La présidente régionale Rita Affoué, a expliqué qu’il s’agit d’un réseau mis en place par les femmes: Nous voulons transformer, conserver et distribuer nos produits où besoin est. Ainsi, le piment sec de la région de Gbêkê, se retrouvera au Sénégal, et le poisson du Sénégal, on le retrouvera abondamment sur le marché de Bouaké. Voici ainsi, l’objectif du RESAFEL pour les femmes de notre région.  A t’elle expliquée.

> Lire aussi  Les nouveaux secrétaires généraux du Rhdp soutiennent la décision de la Cei

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.