Accueil Côte d'IvoireBouaké Suite à l’incident du marché d’oignons, le gouvernement apporte son Yako à hauteur de 20 millions

Suite à l’incident du marché d’oignons, le gouvernement apporte son Yako à hauteur de 20 millions

Une mission de haute niveau conduite par le ministre du commerce Souleymane Diarrassouba et une forte délégation venue d’Abidjan transmettre la compassion du gouvernement aux commerçants sinistrés au niveau du marché d’oignons dans la nuit du 26 au 27 Août 2019, en compagnie du ministre des transports Amadou Koné, le préfet de la région de Gkêkê Tuo Fozié et le député maire Bema Fofana, représentant Djibo Nicolas et Doumbia Soumaïla président des commerçants a tenu à remercier le gouvernement pour son soutien infantile à leur côté.

Cette mission a débuté par la visite du marché incendié, ensuite une rencontre au centre culturel Jacques Aka de Bouaké avec les différentes structures et associations de commerçants et d’autres visites guidées, ce jeudi 19 septembre 2019. Venu traduire le yako du président de la République de Côte d’Ivoire Alassane Ouattara et du premier ministre Amadou Gon Coulibaly, l’hémisphère du gouvernement a réitéré le soutien du gouvernement : «Commerçants, commerçantes sinistrés du marché de Bouaké, nous voulons vous dire Yako au nom du président de la République et du premier ministre. Comme vous le savez le fléau des marchés qui brûlent interpelle l’Etat de Côte d’Ivoire au plus haut niveau. C’est donc fort de ce constat que notre département ministériel a fait réaliser une étude, notamment la construction d’infrastructures commerciales qui comprend la construction de 11 marchés de gros, 39 centres de collecte et de groupement et à la clé la construction d’un parc d’exposition à Abidjan. Le coût global de ces investissements évalué à 328 millions de FCFA. En ce qui concerne la ville de Bouaké, la construction du marché de gros de Bouaké qui se fixe à 22 millions de fcfa et dans le cadre de la collaboration entre la France et la Côte d’Ivoire dans le cadre du projet Pudicas nous bénéficions d’un investissement de 900 millions de fcfa dans les prochains mois. Au regard de tous ces résultats j’envisage revenir ici à Bouaké, avant la fin du mois d’octobre 2019 pour procéder à l’installation du nouveau conseil d’administration des structures dirigeantes de la société d’exploitation du marché de gros de Côte d’Ivoire » . A t’il lancé avant de lancer un appel à l’endroit des commerçants : « j’invite tous les commerçants et commerçantes exerçant sur tout le territoire national particulièrement à Bouaké afin de se faire établir la carte de commerçant afin de bénéficier de tous les avantages qui se rattache . S’agissant de la mutuelle des commerçants. La création de cette mutuelle vise à couvrir les risques liés à l’activité commerciale, parce que, à un moment donné il faut savoir se reposer pour bénéficier des fruits du travail et l’État de Côte d’Ivoire a pensé à vous, raison pour laquelle il y’a quelques mois le chef de l’État a fait adopter un degré portant sur le régime de retraite concernant les travailleurs indépendants donc c’est avec la carte de commerçant nous travaillons de concert avec le ministère du travail et de la protection sociale et la cnps pour que les commerçants puissent cotiser selon le montant qui les conviennent pour que eux mêmes puissent préparer leur retraite. Sans prétendre restituer tout ce que vous avez perdu le gouvernement a décidé de faire parler son cœur et vous permettre d’essuyer vos lames, le président de la République et le premier ministre me charge de vous remettre symboliquement la somme de 20 millions de fcfa» à t’il lancé.

> Lire aussi  Echange à l’élaboration d’un Plan national de gouvernance du Mécanisme africain d’évaluation par le MAEP

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.