Accueil Côte d'IvoirePrésidentielle 2020 Ouattara peut empêcher la candidature de Bédié en 2020

Ouattara peut empêcher la candidature de Bédié en 2020

CANDIDATURE DE BEDIE – A 85 ans, il n’a toujours pas renoncé à se lancer dans la course à la présidentielle. Dans une récente interview accordée au journal français Le Monde, le président du PDCI RDA a fait savoir qu’il était disposé à concourir pour le pouvoir en 2020, si toutefois il est sollicité par les militants de son parti. Cet aveux de candidature, s’il reste parfaitement légal juridiquement, peut toutefois devenir irrecevable si certaines dispositions sont prises par le président ivoirien.

Henri Konan Bédié reste l’un des hommes présidentiable au sein du PDCI RDA en 2020. Avec la suppression de la limite d’âge dans la nouvelle constitution, l’ancien président ivoirien est parfaitement éligible pour la prochaine présidentielle en Côte d’Ivoire, même s’il aura 86 ans lors de ce scrutin. Cette candidature reste encore à confirmer, puisqu’officiellement, le Pdci a annoncé que son candidat à l’élection présidentielle sera connu à l’issue du prochain congrès du parti qui n’aura pas lieu avant octobre 2019. Mais avant la fin du premier semestre de l’année prochaine, l’homme qui portera les couleurs du Pdci sera connu. En sa qualité de président, Alassane Ouattara dispose pourtant d’un recours qui pourrait mettre fin aux ambitions politiques de Bédié en 2020.

La limite d’âge n’est plus un obstacle en Côte d’Ivoire pour toute personne qui souhaite prétendre à la magistrature suprême. Outre la controverse que nourrit l’idée d’une troisième candidature d’Alassane Ouattara, le président du PDCI RDA, Henri Konan Bédié, reste encore dans la course prochaine présidentielle. Tout comme l’actuel président, il reste évasif sur ses ambitions politiques en 2020. S’il reste parfaitement éligible, l’ancien président ivoirien devrait, selon certains, penser à passer le flambeau à la nouvelle génération, lui qui aura 86 ans lors de la prochaine présidentielle. Sa candidature, si elle reste légale, peut toutefois être écartée par le président Ouattara Alassane. Pour empêcher Bédié d’être candidat, le président ivoirien peut recourir à un moyen légal, à savoir passer par une révision de la constitution ivoirienne. Le chef de l’Etat dispose en effet du pouvoir d’apporter des modifications à l’article 55 de la Nouvelle constitution, en réinstaurant l’ancienne limite d’âge qui était de 75 ans. De facto, cette révision écarterait donc juridiquement le président du Pdci de la course à la prochaine présidentielle. Les dispositions de l’article 177 de la IIIe Constitution offrent cette possibilité au président Ouattara : «L’initiative de la révision de la Constitution appartient concurremment au Président de la République et aux membres du Parlement. Le projet ou la proposition de loi portant révision de la Constitution est déposé simultanément devant les deux chambres du Parlement. Pour être pris en considération, le projet ou la proposition de révision doit être voté à la majorité absolue des membres du Congrès. La révision de la Constitution n’est définitive qu’après avoir été approuvée par référendum à la majorité absolue des suffrages exprimés. Toutefois, le projet ou la proposition de révision n’est pas présenté au référendum lorsque le Président de la République décide de le soumettre au Parlement. Dans ce cas, le projet ou la proposition de révision n’est adopté que s’il réunit la majorité des deux tiers des membres du Congrès effectivement en fonction. Le texte portant révision constitutionnelle, approuvé par référendum ou par voie parlementaire, est promulgué par le Président de la République et publié au Journal officiel de la République de Côte d’Ivoire».

> Lire aussi  Candidat RHDP en 2020: les révélations de Bruno Koné

Les trois barons éliminés de la course

En revenant à l’ancienne limite d’âge, le président ivoirien écarterait Bédié de la course à la présidentielle, mais s’auto-exclurait également du jeu démocratique l’année prochaine, puisqu’il aura 78 ans lors du prochain scrutin présidentiel. Et Laurent Gbagbo pourrait lui aussi être exclu de la course, puisqu’il aura 75 en mai 2020, soit avant la tenue de la prochaine présidentielle ivoirienne.

Vous pouvez aussi aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.