Le Pdci dénonce une violation de la loi électorale par Gon Coulibaly

Présidentielle ivoirienne 2020 – Désigné comme le candidat du RHDP à la prochaine échéance électorale en Côte d’Ivoire, le premier ministre Amadou Gon Coulibaly se retrouve aux premières lignes du front contre le nouveau coronavirus dans son pays. Mais celui qui est présenté comme le successeur de Ouattara Alassane fait depuis quelques jours l’objet d’une vive polémique suite à l’utilisation de son effigie sur des dons aux populations vulnérables dans cette période de crise sanitaire. Pour le Pdci, il s’agit clairement d’une violation de la loi électorale.

Amadou Gon Coulibaly serait-il déjà en campagne pour la présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire ? C’est en tout cas le constat fait par le PDCI RDA, l’un des principaux partis d’opposition ivoirienne. Dans la crise sanitaire que traverse le pays, de nombreuses personnalités ont manifesté un élan de solidarité à l’endroit des populations vulnérables. Sacs de riz, kits pour le lavage des mains et autres produits de première nécessité sont régulièrement offerts aux ménages les plus modestes dans cette période de crise sanitaire. Alors que l’opposition critique son plan de riposte de 1700 milliards de francs Cfa présenté aux ivoiriens, Amadou Gon Coulibaly se retrouve au cœur d’une nouvelle polémique, suite à l’utilisation de son image sur certains destinés aux populations vulénrables. Pour le parti démocratique de Côte d’Ivoire, le premier ministre ivoirien profiterait de la crise du nouveau coronavirus pour battre campagne, lui qui a été désigné comme le candidat du parti unifié à la prochaine élection présidentielle ivoirienne. Dans un communiqué, la primature ivoirienne a annoncé que l’utilisation de l’image du premier ministre sur des dons n’avait guère été cautionnée par le chef du gouvernement.

«La Direction de la Communication du Cabinet du Premier Ministre constate l’utilisation du nom et de l’image du Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly sans son autorisation préalable.  Elle tient à rappeler que toute utilisation du nom et de l’image du Premier Ministre, à quelque fin que ce soit, doit faire l’objet d’une demande adressée à la Direction de la Communication.», révélait la primature dans un communiqué, suite à l’utilisation de l’image d’Amadou Gon Coulibaly sur des dons aux populations dans cette période de crise sanitaire. La réaction du Pdci ne s’est pas fait attendre. Pour le parti de Bédié, le premier ministre ivoirien profiterait de l’épidémie de Coronavirus pour battre campagne en Côte d’Ivoire, en vue d’accroitre sa popularité auprès des électeurs avant l’échéance électorale de 2020 : «A l’instar des autres nations du monde, notre pays, la Côte d’Ivoire, est confronté, depuis des semaines, à la pandémie du CORONAVIRUS (COVID 19) et à ses conséquences dommageables pour les populations… Malheureusement, cette grave crise sanitaire est curieusement l’occasion qu’a trouvée le candidat du RHDP à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, de se lancer dans une opération de propagande électorale, en toute illégalité.  En effet, sous le prétexte d’apporter des moyens de lutte contre le virus aux populations, ce sont de véritables équipes de campagne du candidat Amadou GON COULIBALY qui distribuent divers produits aux emballages estampillés de l’image de celui-ci.», rapporte le parti d’Henri Konan Bédié dans un communiqué.

Une violation de la loi électorale ivoirienne

«Le PDCI-RDA condamne cette propagande électorale illégalement mise en œuvre en dehors de la période de campagne électorale, par un Chef de Gouvernement plus préoccupé par ses ambitions électorales que par la santé des populations.  Le PDCI-RDA rappelle au Premier Ministre Amadou GON COULIBALY et au RHDP qu’en Côte d’Ivoire, la loi électorale interdit toutes réunions électorales et toute propagande électorale par quelque mode que ce soit, en dehors de la durée réglementaire de la campagne électorale et que les contrevenants à cette règle encourent des peines d’emprisonnement et d’amende. La même loi interdit d’apposer des affiches dans l’intérêt d’un candidat ou liste de candidats en dehors de la période réglementaire de campagne.», rapporte le parti de Bédié dans son communiqué relatif à l’utilisation de l’image de Gon Coulibaly sur des dons aux populations vulnérables.

Vous pouvez aussi aimer