in

Miss Côte d’Ivoire 2017 : dernières infos sur les plus belles demoiselles ivoiriennes

Les présélections de Miss se sont achevées ce samedi 29 avril 2017 à Korhogo avec l’élection de la Miss Poro. Cette étape boucle la caravane pour la sélection des candidates à l’élection de la Miss Côte d’ivoire 2017 dont la phase finale aura lieu le 3 juin prochain. Ici un tour d’horizon des présélections.

Miss Poro boucle la caravane de la beauté ivoirienne

Elle s’appelle Ouattara Fatim, la nouvelle Miss Poro. Elle et ses dauphines ont été élues le samedi dernier 29 avril 2017 au centre culturel « Womiengnon » de Korogho. Avec leurs élections c’est la campagne des présélections qui se referme. Désormais toutes les candidates à la couronne du COMICI sont connues.

Des présélections éclaboussées de scandales

Les phases de présélections de Miss Côte d’Ivoire 2017 ont été parfois salies de polémiques dont la plus célèbre est celle relative à l’étape de la région N’Zi Comoé. A Aboisso en effet la Miss élue, Sephora Diby, a été disqualifiée peu après son élection parce qu’il a été révélé qu’elle avait un petit garçon alors que les règles du COMICI l’interdisaient formellement. Sa dauphine Cindy Kouyaté a été alors désignée Miss Aboisso, mais des rumeurs viennent bientôt remettre en cause l’intégrité de cette dernière. De fait, amie depuis l’enfance de Sephora Diby, Cindy aurait vendu la mèche pour s’accaparer la précieuse place. Elle aura beau démentir la rumeur, elle sera quand même traitée de traitresse.

Une polémique appelle une autre qui en appelle une autre

Le COMICI (Comité de Miss Côte d’Ivoire) avait décidé de revenir sur ses propres règles. Et pour cause, certaines candidates par le passé auraient eu un handicap de taille : la taille ! Trop petites elles n’auraient pas participé au concours qui réclame une certaine taille. Une miss doit être belle mais aussi élancée et qui dit élancée dit taille. Mais comme un revirement à 180°, le COMICI de Victor Yabopi avant le dernier scandale avec le chanteur Meiway, avait affirmé que la taille passait désormais de 1m68 à 1m67, une différence notable pour les femmes pas toujours grandes. Cette décision a évidemment suscité des réactions diverses de désapprobations d’une part et de réjouissances de l’autre. Si pour certains cela permettra de donner la chance à plus de filles qui n’ont pas eu de largesses de la part de la nature, pour d’autres c’est une décision qui remet en cause l’esthétique même. Pour ces derniers la beauté est exigence et plasticité et en tant que tel ses critères devraient être immuables. C’est ainsi que certaines Miss qualifiées ont été jugés disqualifiables par le public. En outre d’autres font l’objet de critiques négatives parce qu’elles seraient bien trop artificielles.

Cap sur le 3 juin prochain

Une trentaine de candidates venues des douze régions actuelles de la Côte d’ivoire s’affronteront pour succéder à Esther Memel. Déjà le public s’est lancé dans les pronostics selon le goût de chacun mais aussi selon les passions régionales, les relations amicales et autres. Certaines Miss font le buzz sur les réseaux sociaux depuis leurs élections. Les préférences de chaque internaute veulent que ce soit telle ou telle fille qui soit élue Miss Côte d’ivoire 2017 dans la nuit du 3 juin prochain.
En attendant ce jour-là les débats peuvent déjà commencés sur le nom de la future reine de la beauté ivoirienne.

Comédie ivoirienne : le Grin la série qui bat tous les records sur la chaîne A+

BARRY COPA SERAIT LE PERE DE L’ENFANT DE JOSEY ?