in

Connaissez-vous la langue Sérère du Sénégal ?

Situé sur la côte ouest du continent africain, le Sénégal est un pays pourvu d’une superficie totale de 196.722 Km² d’une population estimée à 14.354.690 habitants.

Cette population parlerait plus de 40 idiomes et vingt et une langues codifiées telles que le Mandinka, le Wolof, le Peul et le Sérère. Cette dernière a été érigée en langue officielle comme toutes les autres précédemment citées.
Le Serère est certes une langue minoritaire à côté du Wolof, mais elle demeure l’une des cinq langues les plus parlées du Sénégal.

Elle doit ce statut de langue nationale à la Constitution sénégalaise du 7 janvier 2001. Nous pouvons maintenant nous demander ce que c’est que le Serère et quelles sont ses expressions.

D’où viennent les Sérères et qui sont-ils

Les Serère sont un peuple D’Afrique de l’ouest présent au centre-ouest du Sénégal, du sud de la région de Dakar jusqu’à la frontière gambienne. Ils seraient aussi installés en Gambie et même en Mauritanie particulièrement au sud. Comme la plus part des peuples d’Afrique, les Sérères se disent originaires de l’ancien Egypte. Selon l’historien Cheikh Anta Diop le terme serer signifierait, en ancien égyptien, « Celui qui trace le contour des temples ». En outre, il serait assez proche, dans sa structure et sa formulation au Wolof avec qui il avait partagé la région de la Sénégambie. Les Serère du Sénégal sont établis dans les régions du Cayor, du Baol et du Sine-Saloum en d’autres termes ils occupent l’extrême ouest du pays notamment dans la province de Dakar. Cependant leur langue n’est pas majoritaire dans leur région à cause de l’importance du Wolof et des conséquences de la Wolotisation contre laquelle le peuple sérère a longtemps lutté.

Structure et modulation du Serère

La langue Serère est une langue qui a des liens avec les langues peul et wolof. Avec la première elle partage le même radical, mais la seconde le même vocabulaire. En revanche le Serère est plus multiforme ; il existe des variantes sérère comme le Noon, le Léhar ou le Ndul. Ces langues, aujourd’hui dites Cangin ont développé des différences et ce facteur est dû aux migrations subies par celles-ci. Toutefois les langues Cangin sont appelées Serère et c’est à juste raison au regard des origines ethniques communes. Le Serère comprend deux alphabets, un de type latin et l’autre de type arabe. Ci-dessous vous pourrez avoir une idée de la langue sérère parlée :
-Mbaldo ko! (Bonjour!)
-Nam mbopné mbiyou? (Comment vont les enfants ?)
-Soob a khamo. (Tu m’avais manqué.)
-Gari niam ! (Viens manger !)
-Yassam Roog a thii ong diam fo warsak. (Que Dieu te donne la paix et la prospérité).

La place du Serère dans la société sénégalaise

Le Serère est la 3e langue locale derrière le Wolof et le Peul et devant le Mandingue. En effet la langue peule représente un peu plus de 8% de la population sénégalaise soit 1.154.760 de locuteurs. La Constitution sénégalaise adoptée le 7 janvier 2000 consacre le Serère comme langue nationale avec le Wolof, le Peul et le Mandingue. Abdou Diouf, Youssou N’dour, et Galandou Diouf sont quelques-uns des illustres fils peuls.
La langue Serère troisième langue du Sénégal en nombre de locuteurs est parfois confondue, à tort ou à raison, avec le Wolof. Cette Wolotisation de la société sénégalaise à même des répercutions dans la région au point où tout habitant noir du Sénégal est dit Wolof.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

CAN Cameroun : Les tout derniers changements annoncés par la CAF pour 2019

Langue Sénégal : Diola-fogny, une langue commune à la Sénégambie