in

A la découverte de langue Mandinka des Mandés du Sénégal

Le Sénégal est un pays d’Afrique de l’ouest doté d’une superficie totale de 196.722 Km² d’une population estimée à 14.354.690 habitants répartis dans vingt et une langues codifiées telles que le Sérère, le Wolof, le Peul et le Mandinka.

Cette dernière est une langue Mandé appelé Malinké ou Dioula en Côte d’Ivoire ou au Mali.

Le Mandinka n’est pas propre au Sénégal car cette branche de Mandé se retrouve également en Gambie et en Guinée Bissau. Au Sénégal il fait partie des langues codifiées destinées à l’enseignement national. Faisons dès lors un tour d’horizon de cette langue de la Sénégambie.

De l’origine du Mandinka et de sa répartition

Le Mandinka, l’une des nombreuses langues Mandé avec le Bambara et le Dioula, est une forme linguistique véritablement commune à trois nations que sont le Sénégal, la Gambie et la Guinée Bissau, cependant il est présent sous d’autres formes dans six autres nations. La plus part des Mandinka tracent leurs racines jusque dans l’ancien grand Empire de Mali sous le règne du roi lion autrement dit de Soundiata Keita. Celui-ci, après avoir assis son puissant royaume s’est lancé à la conquête des pays voisins. C’est ainsi que quelques groupes Mandé occupèrent les régions actuelles où on les trouve sous le nom de Madinka. Au Sénégal, les Mandinka ont formé l’empire du Galam ou Gadiaga qui a survécu jusqu’à la colonisation. Rappelons que les Mandinka du Sénégal sont classés dans la famille des Mandingues occidentaux avec les Soninké et les Sarakhollé. Le Madinka est établi dans les provinces orientales du Sénégal et aussi en Casamance.

Structure et modulation du Madinka

Le Madinka est issue des langues Mandé rattachées aux langues nigéro-congolaises. On l’appelle aussi Mandingue, Mandingo ou encore Socé. L’on retrouve le Mandinka dans les régions de Kédougou et de Tambacounda à l’est du Sénégal. Comme ses paires Mandé, le Madinka utilise l’alphabet « N’ko » développé par le linguiste guinéen Souleymane Kanté. Le N’ko utilise un système de voyelles courtes, de voyelles longues et de consonnes. L’historien guinéen a aussi publié un dictionnaire Mandingue constitué de 32.000 mots. A ce jour ces travaux constituent la référence dans l’univers linguistique Mandingue écrit. Ci-dessous découvrez quelques expressions Mandinka et leurs traductions en français :
Baaba : Papa
A báloo díyáata a ye : Il est paresseux
Funtóo taa í ye táabúloo fíta ! : Prends un chiffon et essuie la table !
Musóo ye ñoó tuu ka a ké futóo ti : La femme a pilé le mil pour en faire du couscous
Kána faanóo kurúntu baŋkóo to ! : Ne traîne pas le pagne par terre

La place du Madinka au Sénégal

Le Madinka est l’une des langues du Sénégal les plus importantes. Au Sénégal, les locuteurs du Madinka seraient au moins 606.645 soit 4,22% de la population sénégalaise. Ce chiffre parait très important au regard de l’ampleur de la langue Wolof parmi la population nationale. Le Madinka est la langue maternelle de certaines personnalités comme l’ancienne Premier Ministre Aminata Touré, Sidiki Kaba le Ministre de la Justice et les footballers Papiss Demba Cissé ou Diomansy Kamara.
Le Madinka ou Mandingue du Sénégal est une langue qui occupe toute une large région de l’est du pays. Mais elle est aussi parlée dans d’autres régions comme la Casamance.

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Zokora Didier: un nouveau tatouage du football provoque des railleries

Tout savoir sur l’ethnie Peul du Cameroun