in

Qu’est-ce que la langue Douala au Cameroun ?

Le Cameroun, pays d’Afrique centrale avec une superficie de 475.422 Km², le Cameroun compte aujourd’hui une population estimée au moins à 23.739.218 habitants.

Plus de 200 langues locales partagent ce territoire aux côtés de deux langues internationales que sont le Français et l’Anglais et une langue historique qu’est le Pidgin. Parmi ces langues nationales nous retrouvons le Douala qui a donné son nom à la capitale camerounaise.

Le Douala comme vous l’avez pressenti est la langue qui a donné son nom à la capitale économique actuelle du Cameroun. Ce dialecte fait partir des langues officielles du pays, mais aussi des langues les plus parlées après le Peul, le Pidgin, l’Ewondo par exemple hormis bien sûr les langues mondiales citées plus haut. Dès lors penchons-nous davantage sur ce parler parmi les plus connus du pays.

Origine et histoire du Douala

Le Douala est une langue camerounaise qui s’est imposée comme la langue véhiculaire de certains peuples du littoral comme les Bakossi, les Basaa ou les Bakoko. La langue douala, comme nous pouvons le deviner, est la langue parlée par les Doualas, un peuple établi dans le littoral du pays principalement à Douala. Cette langue est parlée dans toute la région du Littoral Sud grâce notamment à l’hégémonie locale que les Doualas ont acquise dès le XVIIe à travers le commerce de produits tropicaux et d’esclaves avec les Européens. Le Douala fait partie des langues Sawa du groupe ethnolinguistique du même nom. Par ailleurs les Sawas seraient l’un des peuples les plus anciens du Cameroun. Le peuple Douala lui-même viendra de l’ancienne Egypte, la thèse fréquemment admise par les récits populaires et les ethnologues africains. Le Douala est une langue d’origine bantoue liée à des langues comme le Basaa, le Bakoko, les langues sawabantoue et les langues manengouba. Ces locuteurs au Cameroun seraient au nom de 179.000 au début des années 2000 soit environ 1% de la population nationale. Fort de ce pourcentage l’on serait tenté de dire que la langue est très minoritaire, c’est bien cela au point de vue numérique, mais ses répercutions sociale et politique lui donnent une place de choix dans l’univers linguistique du pays.

Ecriture et alphabet du Douala

Le Douala est l’une des toutes premières langues au Cameroun à avoir été écrite par les missionnaires. Elle a notamment connu une traduction du Nouveau Testament en 1862 par le missionnaire baptiste anglais Alfred Saker. Compte tenu de son histoire coloniale le Douala a connu trois orthographes basées sur l’Allemand, le Français et l’Anglais. Mais en 1901, le professeur C. Meinhof établi un alphabet simplifié dit « Alphabet de Meinhof » qui comprend les lettres de l’alphabet latin sauf le « Q », le « V » et le « X » et qui intègre le « E̱ », « Ṅ », « Ń» et le «O̱ ». Cependant en 1978 un autre alphabet, celui des langues générales camerounaises voit le jour et lui appliquent de nouvelles règles. D’autres lettres sont intégrées : le « ɛ », le « ny », le « ŋ » et le « ɔ » et les « e̱ », « ṅ », « ń » et « o̱ ».

Vocabulaire : Exemple pratique

Le Douala est constitué d’un lexique varié de chiffres et de lettres recouvrant plusieurs univers comme la biologie, les émotions ou le calendrier.
Sept : sǎmbá
Je veux manger : na púlá dá
La bouche : mundumbu
L’amour : ndóló
L’homme : moto, mumí

1 Point ou Zéro ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Comment fonctionne la langue Peul du Cameroun ?

La langue Tikar au cœur du territoire camerounais