in

Côte d’Ivoire : lancement officiel de la 2e édition du festival Didiga

Le festival du Didiga, cher à feu le professeur Zadi Zaourou, connaitra sa 2e édition dans quelques semaines. Cette 2e édition se tiendra du 23 au 25 mars prochain à Yacolidabouo dans le département de Soubré.

Le festival du Didiga est censé promouvoir la culture bété, principalement sa poésie. Son créateur, Zadi Zaourou, était un grand poète et dramaturge ivoirien, décédé le 20 mars 2012 à Abidjan.

Ce tiendra dans la capitale ivoirienne, le lancement officiel de la 2e édition du festival du Didiga. Malgré les ambitions qui l’ont vu naître, le festival du Didiga n’est réservé qu’au seul peuple bété. Toutes les ethnies de Côte d’Ivoire sont invitées à cette grande fête de la culture ivoirienne. La 2e édition promet encore plus d’émotions que la précédente, avec la présence d’artistes comme Magic System. Le groupe Zouglou interplanétaire a bien confirmé sa présence à ce festival, et c’est de bonne guerre.

Le Didiga ou la célébration de la culture bété

Le Didiga, à l’origine, était un concept littéraire, inventé par Zadi Zaourou, grand poète et dramaturge ivoirien. Cet éminent professeur de Lettres et de Sciences Humaines a laissé à la postérité ce concept de Didiga. Ce concept artistique avait pour but la promotion des chants bétés. Par chants nous entendons la poésie orale, les chants ancestraux et les contes. La première édition de ce festival a eu lieu en 2016 avec la participation des plus grands paroliers du peuple bété. Toutefois, le festival n’est pas l’apanage seul des artistes bétés. Il est aussi ouvert à toutes les autres cultures ivoiriennes. D’où la participation de plusieurs artistes connus du public ivoirien comme Thérèse Yao de la série « Ma famille ».

Le lancement officiel ce mardi soir

La 2e édition du festival du Didiga se tiendra les 23 et 25 mars prochain dans le village de Yacolidabouo, dans le département de Soubré. Les organisateurs ont tenu à ouvrir le bal dès ce mois-ci avec le lancement officiel. Les informations en notre possession révèlent que la cérémonie est prévue pour se tenir aux environs de 17 heures. Elle est sans doute en train de se dérouler au moment où vous lisez ces lignes-ci. C’est le Centre National de Recherche de Tradition Orale (ex GRTO) de Cocody Danga qui accueillera cette cérémonie. Tous les acteurs de la culture ivoirienne ont été conviés à cette soirée artistique.

Magic System, un invité de taille

Nous venons de l’apprendre, Magic System a été désigné comme l’invité spécial de la 2e édition du Didiga. L’année dernière c’est Espoir 2000 de Pat Sako et Valéry qui a reçu cette marque d’attention. Cette année encore un groupe Zouglou, en l’occurrence Magic System, est à l’honneur. C’est une façon de célébrer les « enfants » de la culture bété. Le Zouglou est, en effet, un produit de la chanson bété, plus précisément du Wôyô. Ce dernier est une sorte d’animation, d’a capella bon enfant, en pays bété et plus généralement en territoire Krou. A côté de Magic System, d’autres artistes de poids du monde bété sont attendus. Il s’agit par exemple de Tohourou de Ble Wanguy, Tapé Oré Félix, Gobé Blé ou encore Zékeligba.
Cette édition ne sera pas que consacrée à la poésie, au conte et au chant. Il y aura aussi un volet culinaire avec tous les plats du terroir et un volet scientifique. Ce dernier point sera animé par des éminences comme le professeur Sery Bailly et débouchera sur un débat. D’importantes personnalités devraient animés ce débat qui se veut enrichissant. Parmi ces personnalités nous avons Zigui Koléa ou Asalfo de Magic System. Décidément que commence le spectacle afin que soit célébré, dans son entièreté, la culture ivoirienne.

Côte d’Ivoire : Un grave incendie s’attaque au quartier Banco à Yopougon

DJ Arafat lâché par son manager Abib Marwane ?