in

Annulation du Fima au Niger

Le plus grand évènement de la culture et de la mode africaine est reporté à une date ultérieure

Le Fima, festival international de la mode africaine prévu pour se tenir du 25 au 29 novembre 2015 au Niger n’aura plus lieu à la date initialement fixée. Au cours d’une conférence de presse, l’organisateur de ce festival, Seidnaly Sihamed connu sous le nom d’Alphadi, a expliqué que le report de cet évènement si attendu par les adeptes de la mode est dû à l’insécurité sous régionale. Environ une quarantaine d’états africains et d’ailleurs sont attendus à ce festival biennal qui en est à sa 10ème édition placée sous le signe de la paix. Pour le moment aucune date n’a été officiellement avancée par les autorités nigérianes pour la tenue de l’évènement.

La menace terroriste évoquée comme principal motif de l’annulation

Les autorités du pays ont décidé du report de la cérémonie pour des motifs d’insécurité grandissante dans la capitale. Depuis le mois de février, la secte islamiste Boko Haram est très active dans une région frontalière avec le Nigéria pays voisin. Pour l’organisateur du Fima, ce report est une initiative plutôt appropriée car ce serait une manière de compatir à la douleur des états récemment frappés par les attaques djihadistes, notamment le Nigéria, le Tchad et le Mali son pays d’origine.

Des invités de marque pour la 10ème édition

L’organisateur du festival a décidé de placer la barre très haute pour rehausser l’image de ce rendez-vous des professionnels de la mode. Les deux stars du football africain, à savoir l’ivoirien Yaya Touré et le camerounais Samuel Eto’o devraient être présents pour le lancement officiel de ce grand évènement. Il sera aussi exceptionnellement placé sous le parrainage du premier ministre du Niger Brigi Rafini.

Un évènement riche en couleur pour l’édition 2015

Environ un millier de professionnels de la mode internationale étaient attendus pour prendre part au festival selon l’organisateur. Des expéditions  et rencontres d’échange entre différents acteurs de ce secteur étaient prévues au programme de cette édition. La peinture, la haute couture et la bijouterie africaine seront mis à l’honneur grâce à une vente parallèle consacrée à l’art qui se tiendra en marge de la cérémonie.

La construction d’un centre de formation dédié à la mode

L’initiateur de ce projet prévoit de mettre en œuvre à l’issue de grand rassemblement la création d’une école spécialisée dans le métier de la haute couture et de la mode. L’Ecole Supérieure de la Mode et des Arts (ESMA) est un centre qui devra accueillir plusieurs domaines liés à la création.

 

 

 

Koffi Olomidé futur président ?

Une importante mine d’or fermée