Coupé décalé : à l’origine des tensions entre JJK et Ariel Sheney

Anniversaire concert – Plus rien ne va entre Ariel Sheney, poulain de DJ Arafat, et Jean Jacques Kouamé, ancien membre de la jet set ivoirienne fondée à Paris. Invités tous les deux au concert organisé par Le Molare à l’occasion de son anniversaire, il s’en est fallu de peu pour que les choses dégénèrent entre les deux stars de la musique coupé décalé. Aujourd’hui, les ivoiriens surtout les mélomanes se demandent sur ce qui pourrait bien être à l’origine des tensions entre les deux célébrités.

Tout est parti d’un live Facebook diffusé par le Molare à l’occasion de son anniversaire. Ariel Sheney et Jean Jacques Kouamé ne fument plus le calumet de la paix après leur petite empoignade durant le concert anniversaire organisé par le président de MGroup. Des milliers d’internautes ivoiriens ont visualisé la vidéo où le dénommé JJK s’adressait à son jeune frère de la musique coupé décalé, des propos que l’ancien poulain de DJ Arafat n’a pas apprécié. Sheney n’a d’ailleurs pas hésité à faire savoir son mécontentement après les déclarations de son ainé à son égard. Selon un témoin oculaire de la scène, tout a commencé devant les locaux de MGroup.

La scène de l’empoignade entre Ariel Sheney et Jean Jacques Kouamé n’a pas échappé aux internautes qui suivaient le concert anniversaire du Molare. Le boss de MGroup avait invité pour l’occasion son ami de longue JJK, mais aussi la nouvelle étoile montante du coupé décalé, à savoir Ariel Sheney, ancien poulain de Dj Arafat. De nombreux du coupé décalé feront part de leur désolation après les propos de JJK à Ariel Sheney : «Ariel Sheney, c’est mon enfant qui est venu me voir un jour. Il m’a dit : papa, j’ai besoin que tu me produises un jour. J’ai dit: mon fils, tu es déjà avec Arafat, j’ai besoin de demander la bénédiction à mon petit… Je lui ai dit : mon fils, finis ton contrat avec Arafat et puis on est ensemble. Aujourd’hui, il est ce qu’il est, mais il n’a pas plus d’argent que moi. Malgré ce qu’il est, il demeure mon fils et puis je l’aime». Comme il fallait s’y attendre, le jeune chanteur coupé décalé n’a pas tardé à faire savoir son mécontentement. Un témoin oculaire de la scène, contacté par nos confrères de Vibe Radio, est revenu sur les origines de cette tension entre Jean Jacques Kouamé et l’artiste coupé décalé.

Des précisions sur l’affaire JJK Sheney

«Tout a commencé devant les locaux de Mgroup. Il y a eu une coupure de l’électricité vers 19h alors que la soirée avait déjà démarré. Jean Jacques Kouamé est sorti des bureaux de Mgroup pour prendre un peu d’air dehors au niveau de sa voiture. C’est là qu’il a aperçu le comédien Dedi Gotta qui était en compagnie d’Ariel Sheney, qui était également invité de Molare à cette soirée. À la vue de JJK, l’humoriste a décidé d’aller vers lui pour le saluer. Sheney, qui était pendant ce temps dans son coin, est monté dans sa voiture, il a démarré en trombe et a quitté les lieux, laissant son compagnon humoriste avec JJK. C’est ainsi que l’homme de main de Molare du nom de Chilo, témoin de la scène, a tenté d’appeler sur le téléphone portable de Sheney et lui a passé JJK. Jean Jacques Kouamé a posé la question suivante à Sheney au téléphone : « Petit frère, tu as un problème avec moi ?… Tous les 3 étaient ensemble sur la scène. À un moment donné, JJK par un geste, a mis sa main sur l’épaule de Sheney. On n’a rien compris, Ariel a retiré la main de JJK de son épaule. Par deux fois, Sheney a repoussé Jean Jacques Kouamé. JJK a tenté de lui parler à l’oreille pour lui faire savoir qu’il n’était pas content de lui. Il le faisait savoir également à Molare à l’oreille sur la piste», révèle le témoin contacté par Vibe Radio.

Vous pouvez aussi aimer