in

Augmentation chiffre d’affaires du secteur minier ivoirien de 11,5% en 2017.

«Le marché de l’exploration de notre nation possède un tas de capacités: dans quelques années, la Côte d’Ivoire va penser parmi les fabricants de minéraux les plus importants sur le continent», a déclaré Kone.

La Côte d’Ivoire, est le principal développeur de cacao de la planète, est en train de trouver le moyen d’établir son propre marché de l’exploration longtemps négligé pour transformer ses propres ressources des profits.

A lire aussi :
> Les forêts décimées par la culture du cacao

Le résultat du manganèse a augmenté de 146 pour cent, atteignant 510 000 tonnes en 2017. Le résultat aurifère a réjoui 25,395 tonnes en 2017, 2,15 pour cent en 2016. Le développement du nickel, qui a débuté en 2017, est passé à 379 766 tonnes. >

« Le marché de l’exploration a déclaré un bénéfice d’achat de 539 milliers de francs CFA (1,02 mille dollars) en 2017, contre 483 milliers en 2016 », a déclaré le représentant du gouvernement fédéral Bruno Nabagne Kone après un rendez-vous.

Le chiffre d’affaires de l’industrie de l’exploration des rivages de Côte d’Ivoire a grimpé de 11,5% en 2017.

Kone a inclus qu’en 2017, Shoreline couleur crème a livré 5 cargaisons de pierres précieuses d’une valeur totale de 11 156 carats, soit 2,1 mille dollars.

L’Australien Perseus Exploration Limited est en fait prêt à ouvrir sa propre mine d’or de Sissingue dans le nord de la nation dans le tout premier quart de 2018, a affirmé Kone. Il a déclaré qu’environ 200 milliards de francs CFA seront effectivement achetés à la mine d’or Ity du pays pour augmenter sa propre productivité et ont également atteint une capacité de 50 tonnes. Diverses autres tâches sont en cours dans l’exploration de la bauxite, le nickel et le fer, Kone inclus.

Le marché de l’exploration en Côte d’Ivoire de Coastline a grimpé de 11,5% en 2017, une hausse qui a généralement été réalisée grâce aux exportations d’or, de manganèse et de nickel, a indiqué mercredi le porte-parole des autorités.

La production minière en diamant est revenue en avril 2014, après le retrait d’une restriction mondiale qui avait réellement résidé dans la région à la suite de batailles et de situations qui ont divisé la nation entre 2002 et 2011.

Rencontre entre Bédié et Affi : les prémices d’une alliance PDCI – FPI ?

Cacao contrebande : Côte d’Ivoire et le Ghana se rejettent la faute